Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Littoral..

Aller en bas 
AuteurMessage
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 62
Date d'inscription : 02/09/2004

Littoral.. Empty
MessageSujet: Littoral..   Littoral.. EmptyLun 14 Avr - 10:34

de Littoral.. Logo-big
Bakchich le bien nommé? arf

Rêve de béton sur le littoral Corse

Justice / lundi 14 avril par Hélène Constanty

Le tribunal administratif de Bastia doit se prononcer le 16 avril sur quelques jolies affaires de permis de construire contestés. Car le magnifique et si sauvage littoral corse a de nombreux ennemis. Mais ce ne sont ni les chèvres ni les cochons sauvages qui lui veulent le plus de mal. Plutôt les amoureux de beaux paysages qui souhaitent y construire leur petit pied-à-terre, tout en piétinant parfois la loi… sous la bienveillance des élus. L’enquête de « Bakchich ».


Mercredi 16 avril, il y aura foule au tribunal administratif de Bastia. La justice va devoir décider si, oui ou non, les pelleteuses peuvent continuer les travaux commencés sur de fabuleux terrains vierges, sur la côte de Bonifacio.
La villa de Séguéla contestée



Suspense haletant ! Fin février, la présidente du tribunal, Lucienne Erstein, a déjà décidé d’interrompre le chantier d’une villa, dans ces parages enchanteurs. Pas n’importe quelle cabane : celle de Jacques Séguéla, le publicitaire chéri de Mitterrand, converti au sarkozysme. Longtemps propriétaire d’une villa grandiose dans le domaine de Sperone, à la pointe sud de l’île, Séguéla a maintenant jeté son dévolu sur une portion de côte encore plus belle, encore plus sauvage : Cala Longa, au sud-est de Bonifacio, sur laquelle il veut édifier une maison de 568 m2, plus piscine et terrasse, sur un terrain de 2,1 hectares.Littoral.. Jpg_corselittoral3coul-86539
Chèvres contre grues
© PieR Gajewski



Son appel de la décision du tribunal sera examiné le 16 avril, le même jour que les deux autres référés. La présidente décidera-t-elle de suspendre les travaux en cours sur les parcelles voisines, dont les permis de construire sont eux aussi attaqués par l’Association Bonifacienne Comprendre et Défendre l’Environnement (ABCDE) ?

Ce ne sont pas non plus des sam’suffit. Les deux terrains ont été achetés, l’un par un grand avocat lyonnais, Xavier Delsol, l’autre par un homme d’affaires des Hauts-de-Seine, Marc Sulitzer (voir ci-après), lointain cousin de l’écrivain à succès, qui a vu encore plus grand que Séguéla : son architecte lui a dessiné un pied-à-terre de 800 m2 (2000 m2 en incluant terrasses et piscines) sur un terrain de 3,5 hectares.
Qui veut « désanctuariser » l’île ?



L’audience du 16 avril est attendue avec angoisse par les défenseurs de l’environnement… autant que par ceux qui souhaitent, comme le dit si joliment Camille de Rocca-Serra, le président de l’Assemblée de Corse, « désanctuariser cette île ».

Le rêve de Rocca-Serra ? « Adapter » la loi littoral, afin d’augmenter de 12 à 20 % les surfaces constructibles le long des côtes. Dans le camp des écolos, on craint qu’un « oui » aux travaux donne le coup d’envoi d’une véritable bétonnisation de l’un des derniers rivages sauvages d’Europe. « Ce serait le signe que la loi littoral est définitivement enterrée en Corse », redoute l’association U Levante. Les propriétaires attaqués, eux, ne comprennent pas « l’acharnement » des écolos. « Il faut une urbanisation prudente et raisonnable », plaide Xavier Delsol, qui s’est déjà vu retoquer une première demande de permis et aimerait bien, un jour, quand même, profiter de sa piscine avec vue sur la Sardaigne.Littoral.. Jpg_corselittoral2-f8490
Constructeurs contre écolos
© PieR Gajewski



Ati Lantieri, l’ex-maire de Bonifacio n’est pas le seul élu du littoral à manier, en artiste, la gomme et le crayon pour élaborer de nouveaux Plans locaux d’urbanisme (PLU) qui ravissent les promoteurs. Bakchich a sélectionné pour vous les plus beaux talents de Corse. La liste est longue…
Une loi littoral menacée



Juste un mot avant de livrer des noms. La loi littoral du 3 janvier 1986 organise, dans toute la France, la protection d’ « espaces remarquables » qui, une fois délimités, deviennent inconstructibles. Elle interdit aussi de construire à moins de 100 mètres du rivage en dehors des zones déjà urbanisées.

Or, depuis fin 2006, les communes corses adoptent, les unes après les autres, des PLU qui déclassent certains de ces sites. Sur lesquels les maires s’empressent de délivrer, dans la foulée, des permis de construire tout chauds aux heureux propriétaires. Bonifacio, la première à voter son nouveau PLU, fin 2006, est allée très loin : selon l’association U Levante, « 285 hectares d’espaces remarquables sont passés à la trappe ». De nombreuses autres ont suivi l’exemple. Allez, montez, Bakchich vous emmène en hélico le long de la côte !

_________________
Littoral.. Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/azinzala/
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 62
Date d'inscription : 02/09/2004

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyLun 14 Avr - 10:36

Un tour de Corse des litiges immobiliers du littoral.


Premier arrêt : Borgu, au sud de Bastia. Paysage enchanteur. Un cordon lagunaire, la Marana, que les Bastiais appellent « le lido », enserre l’étang de Biguglia, une petite Camargue sur laquelle des nuées d’oiseaux migrateurs font halte. Sur ce cordon, une pinède, propriété de la fille de M. et Mme Natali.

Paul Natali est une figure de Haute-Corse. Ancien sénateur, ex-président du Conseil Général et de la Chambre de commerce, « Popol » a longtemps été plus gros entrepreneur de l’île. Son épouse Anne-Marie est aujourd’hui maire de Borgo et première vice-présidente de l’Assemblée de Corse.

Le projet familial ? 100 mini-villas de 250 m2 chacune, une résidence hôtelière, 200 appartements, une gendarmerie, une école, un bureau de poste… et même une chapelle ! Lorsqu’elle a découvert le projet, Michèle Salotti a bondi. Les écologistes ont remué ciel et terre, fait intervenir le conseil scientifique régional qui, le 20 mars, s’est fendu d’une lettre au préfet, signalant la valeur écologique remarquable de la zone.

À la suite de quoi la famille Natali aurait fait marche arrière, ne conservant que le projet de centre administratif… Jugé tout aussi irrecevable par les écolos. À suivre.

Descendons le long de la côte orientale jusqu’à Aléria et l’étang de Diana. Un site classé, célèbre pour ses huîtres grasses et parfumées et la richesse de sa faune sauvage. Là encore, entre l’étang et la mer, un grand projet de complexe touristique de 320 logements a été signalé, sur un site aujourd’hui totalement vierge. L’enquête publique sur le nouveau PLU, qui aura lieu prochainement, devrait permettre d’en savoir plus.

Quelques kilomètres plus au sud, voici Prunelli-di-Fiumorbu. Ici, le nouveau PLU a reçu le feu vert des autorités. Il prévoit de déclasser une vaste portion de littoral, à Calzarellu, sur laquelle seraient construits 400 appartements et deux hôtels… en pleine zone inondable !Littoral.. Jpg_corselittoral1-866e2 Sous le béton, la plage
© PieR Gajewski



Maintenant, cap à l’ouest, par-delà les montagnes du sud de l’île. Nous voici à Olmetu, au nord de Propriano. Plusieurs tours génoises apparaissent sur fond de maquis vert. L’une d’elles, la tour de Micalona, bordée de dunes classées « Natura 2000 », a failli être achetée par le conservatoire du littoral. Elle a finalement atterri entre les mains d’un propriétaire privé, qui prévoit d’y édifier un hôtel, un restaurant et des villas autour d’un golf.

Pour finir ce tour de Corse, un petit saut en direction du nord, vers Coti-Chiavari. Ce petit village accroché à la colline englobe une tranche de côte très découpée, de toute beauté, entre le golfe de Propriano et celui d’Ajaccio. Au fond d’une crique magique, apparaît la célèbre paillotte Chez Francis, rasée par les gendarmes du préfet Bonnet… et aussitôt reconstruite.

Son indéboulonnable maire, Henri Antona, élu sans discontinuer depuis 37 ans, ex-vice-président de l’Assemblée de Corse, ancien instituteur reconverti dans les affaires, est bien connu des juges du continent. Il a longtemps raflé bon nombre de marchés publics, en région parisienne, en tant que président de la Tecni, filiale de la Compagnie générale des eaux spécialisée dans le nettoyage, le chauffage et le gardiennage. Il a beaucoup aidé ses amis RPR : c’est lui qui pendant des années, a payé le salaire de la secrétaire de Jean-Claude Méry, grand manitou du financement occulte du RPR, ce qui lui a valu d’être condamné pour abus de biens sociaux en 2006 (il n’a pas fait appel).

La même année, Antona a délivré un permis de construire à un certain Alain Carlotti, pour une villa de 472 m2, sur un merveilleux terrain en bord de mer. Malgré un avis défavorable de l’architecte des bâtiments de France et du directeur départemental de l’équipement… le permis a été accordé le 1er février 2007, par une lettre signée du préfet Michel Delpuech en personne ! L’association ajaccienne GARDE a aussitôt déposé une requête en annulation. Cette affaire « exemplaire » va être jugée le 17 avril par le tribunal administratif de Bastia.

_________________
Littoral.. Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/azinzala/
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 62
Date d'inscription : 02/09/2004

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyLun 14 Avr - 10:38

Parmi les petits arrangements pour grignoter des morceaux de littoral corse, ceux des people ont une saveur particulière… surtout quand il ont des soucis. Une histoire où il est question de Jean Reno, des Sarkozy, d’un préfet et du maire de Bonifacio…


« Les contentieux de Bonifacio sont emblématiques de ce qui se passe en ce moment en Corse, explique Michèle Salotti, porte-parole de l’association U Levante. Ce sont des grands de ce monde qui veulent faire construire. Ils peuvent s’offrir les plus beaux terrains, se payer de grands avocats et disposent d’appuis politiques au plus haut niveau ».

Le terrain Sulitzer par exemple. Quelle histoire ! Avant d’être achetée par un homme d’affaires des Hauts-de-Seine, Marc Sulitzer (lointain cousin de l’écrivain Paul-Loup Sulitzer), cette parcelle exceptionnelle est passée entre les mains de l’acteur Jean Reno, qui l’avait achetée au maire de Bonifacio en personne, Jean-Baptiste Lantieri, « Ati » pour les intimes. Un nom de famille que les lecteurs de Bakchich connaissent bien : Paul Lantieri, parent éloigné d’Ati, est l’un des principaux protagonistes de l’affaire du Cercle de jeux Concorde.

Mais revenons aux affaires immobilières. Cette belle portion de terrain, sur un plateau de calcaire blanc couvert de maquis odorant, a donc été vendue en 2004 par le maire à Jean Reno, sous réserve de l’obtention d’un permis de construire, délivré par… le maire.
Un permis refusé à Jean Reno



Ce permis, Jean Reno ne l’a jamais obtenu. Car Vincente Cucchi, la vigilante présidente de l’association ABCDE a aussitôt porté plainte, pour atteinte à la loi littoral et la demande de permis a prudemment été retirée.

Pourtant, l’acteur n’avait pas ménagé ses efforts. Une vidéo amateur, dénichée par le magazine Corsica, qui a circulé un moment sur Internet, le montre en pleine opération séduction, lors de l’avant-première du film L’enquête corse, à Porto Vecchio, le 11 septembre 2004.

Souvenez-vous, ce film tiré de la bande dessinée de Pétillon dans lequel Jean Reno tient la vedette, aux côtés d’un autre amoureux de la Corse, Christian Clavier… Clavier, lui, a eu plus de chance que Reno : il a acheté un superbe terrain côtier à un élu, Camille de Rocca Serra, alors maire de Porto-Vecchio. Il a pu s’y faire construire une villa ultra-moderne, avec cheminée en pierre de lave et grandes baies vitrées, dans laquelle il a aimablement proposé à Nicolas Sarkozy de venir se reposer après l’élection présidentielle. Invitation déclinée, comme on le sait, pour cause de meilleur plan du côté de Malte !
Bras dessus avec Cécilia, Nicolas et le préfet



Jean Reno, lui aussi, est très copain avec Sarko. Dans cette vidéo un peu floue, on l’entend expliquer à Cécilia Sarkozy qu’il a déposé un permis de construire à Bonifacio. Sur ce, Nicolas Sarkozy apparaît, bronzé, tout sourire. Il serre des mains, présente Jean Reno au préfet de Corse Pierre-René Lemas, à qui il glisse « alors, tu vas le voir », parlant de Jean Reno, qui visiblement a du mal à obtenir son permis. « Alors tu vas le voir »

Eh bien non, le préfet n’a pas cédé aux amicales pressions. Jean Reno a dû renoncer à l’achat du terrain… Que Jean-Baptiste Lantieri a finalement revendu en 2007 à Marc Sulitzer, après avoir pris soin de faire adopter par sa commune un nouveau plan local d’urbanisme (PLU).

Mais ABCDE ne désarme pas : « Ce PLU est en infraction avec la loi littoral. Les permis délivrés sur cette base ne sont donc pas valables », s’indigne Vincente Cucchi. Verdict également le 16 avril

_________________
Littoral.. Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
absolut bastia

Nombre de messages : 7718
Age : 53
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyLun 14 Avr - 11:58

c'est la qu'on se sent des sympathies profondes pour le FLNC version originale (ni storicu, ni habituel ni du 22 ni du 33 ou du 54)....non à la Baléarisation du littoral insulaire.

Boum sola speranza Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 62
Date d'inscription : 02/09/2004

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyLun 14 Avr - 12:04

tu as bien raison de préciser que tu te réfères à une version boumesque qui date

_________________
Littoral.. Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
absolut bastia

Nombre de messages : 7718
Age : 53
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyLun 14 Avr - 12:28

Antone a écrit:
tu as bien raison de préciser que tu te réfères à une version boumesque qui date
je cite toujours mes sources Mr.Red et j'étaye mon propros

l'accointance entre people plein de blé et politiques du coin puker
Revenir en haut Aller en bas
http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Serep i molot
Evadé d'Alcatraz
Evadé d'Alcatraz
Serep i molot

Nombre de messages : 2107
Age : 31
Date d'inscription : 22/09/2006

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyLun 14 Avr - 13:27

Citation :


Quelques kilomètres plus au sud, voici Prunelli-di-Fiumorbu. Ici, le nouveau PLU a reçu le feu vert des autorités. Il prévoit de déclasser une vaste portion de littoral, à Calzarellu, sur laquelle seraient construits 400 appartements et deux hôtels… en pleine zone inondable !

Shocked Shocked

Aio, chaque fois qu'il pleut un peu, le collège a les pieds dans la flotte et on est obligé d'évacuer....
Revenir en haut Aller en bas
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 62
Date d'inscription : 02/09/2004

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyLun 14 Avr - 13:28

eau courante à tous les étages, de quoi se plaint-on!

_________________
Littoral.. Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/azinzala/
ghjattuvolpa
sdinticatu
sdinticatu
ghjattuvolpa

Nombre de messages : 3841
Age : 49
Localisation : Corsica
Date d'inscription : 16/09/2004

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyLun 14 Avr - 16:54

J'attend que les contempteurs de la violence y aillent avec leurs petits poings. Je crois que je vais attendre longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.studiosdolla.net/CV/site/tours.htm
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 62
Date d'inscription : 02/09/2004

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyLun 14 Avr - 16:58

puis-je te faire remarquer que 30 ans de violence nous ont conduit là?

_________________
Littoral.. Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/azinzala/
L'artichjoccu
Mariuz Piekarski


Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 14/01/2008

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyLun 14 Avr - 19:24

ghjattuvolpa a écrit:
J'attend que les contempteurs de la violence y aillent avec leurs petits poings. Je crois que je vais attendre longtemps.

E cosa hai fattu tu ? hai plasticatu ?
Revenir en haut Aller en bas
ghjattuvolpa
sdinticatu
sdinticatu
ghjattuvolpa

Nombre de messages : 3841
Age : 49
Localisation : Corsica
Date d'inscription : 16/09/2004

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyLun 14 Avr - 21:27

Alors laissons tout simplement tout faire. Ce n'était pas pour Anto, qui je le sais est partisan de la manière légale. 30 ans de violence ont retardé l'échéance. L'effet pervers c'est qu'on attend que ça pète sans rien faire certes. Mais au moins on pourrait soutenir ceux qui perdent des années de vie ne prison pour éviter la bétonnisation. Or à entendre certains le nationalisme irait mieux sans ces personnes. La balle est donc dans leur camp : qu'ils y aillent, j'attend de voir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.studiosdolla.net/CV/site/tours.htm
vince
Nebosja Krupnikovic
vince

Nombre de messages : 4881
Age : 53
Date d'inscription : 06/02/2006

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyMer 16 Avr - 12:39

ghjattuvolpa a écrit:
Alors laissons tout simplement tout faire. Ce n'était pas pour Anto, qui je le sais est partisan de la manière légale. 30 ans de violence ont retardé l'échéance. L'effet pervers c'est qu'on attend que ça pète sans rien faire certes. Mais au moins on pourrait soutenir ceux qui perdent des années de vie ne prison pour éviter la bétonnisation. Or à entendre certains le nationalisme irait mieux sans ces personnes. La balle est donc dans leur camp : qu'ils y aillent, j'attend de voir.

Le terrain juridique s'avère souvent aussi efficace que des solutions plus radicales. Je crois assez aux manifs ... Il y en a régulièrement, ne reste plus qu'a y aller parce qu'il n'y a guère de monde ...
Revenir en haut Aller en bas
vince
Nebosja Krupnikovic
vince

Nombre de messages : 4881
Age : 53
Date d'inscription : 06/02/2006

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyMer 16 Avr - 12:43

Une autre

Citation :
L'Agriate réservée à l'industrie touristique ? Le Conservatoire du
littoral fait fausse route.

L’Agriate serait réservée tout l’été à des usagers payants (donc aisés),
pour leur agrément, et au seul bénéfice de professionnels du tourisme
. Un
comble !

Le Conservatoire du littoral (CDL) a rédigé, en janvier 2008, un projet de
gestion pour L’Agriate
. Dans la présentation des protections, dont
bénéficie ce site, il manque l’indication du respect de données juridiques
essentielles, le Schéma d’aménagement de la Corse de 1992, seul légal
aujourd’hui, les lois d’urbanisme dont la loi «Littoral», le plan de
protection contre les risques d’incendies.

De nombreuses restaurations/constructions sont annoncées, alors que le
projet indique qu’ «aucune action concrète ne figure dans le document»

L’accueil des publics scolaires est prévu en trois lieux correspondant aux
trois communes : la maison de Gradu dans l’Ostriconi (Palasca), un lieu
d’accueil pédagogique au Monte Revincu (Santu Petru di Tenda) et un
équipement d’accueil de classes découvertes à Ifana (San Gavinu di Tenda).

Sachant que de nombreuses structures d’accueil des scolaires existent déjà
en Corse (Galéria, Vizzavona Tatto, Quenza, etc), que la Corse ne compte
que 280 000 habitants, que L’Agriate est un lieu difficile d’accès, que
des subventions sont nécessaires pour que les scolaires puissent
fréquenter ces structures, on peut se demander si c’est le bon sens qui a
conduit à envisager quatre nouveaux lieux d’accueil (le 4ème étant le
sémaphore de La Mortella).

Des hébergements touristiques nouveaux, dans des structures spéciales,
sont prévus au sémaphore de La Mortella et à Ifana. Un hébergement en

refuges est maintenu pour randonneurs pédestres et équestres à Ghignu,
Saleccia et l’Ostriconi. Trois «maisons de sites» sont annoncées, une à
Baccialu sur la R.D. 81, une à Calcajo sur le délaissé de la route de
l’Ostriconi, une dans l’ancienne bergerie de Saleccia. Un espace de
théâtre de plein air sur l’Ostriconi est également envisagé, on ne sait ni
pour qui, ni pour quoi.

Le document indique que L’Agriate serait réservée tout l’été à des usagers
payants (donc aisés), pour leur agrément, et au seul bénéfice de
professionnels du tourisme. Un comble !

En effet, il est prévu que les pistes (Malfacu, Ostriconi, Marina d’Alga,
Ghignu …), hormis celle menant à Saleccia, ne seraient ouvertes à tous
qu’hors saison (mais praticables uniquement par des véhicules tout
terrain). Pendant la saison estivale, elles ne seraient ouvertes qu’aux
«professionnels» (note : il faut comprendre «professionnels du
tourisme»). La liaison Luogu Pianu serait accessible uniquement aux
chasseurs. Ces «professionnels» pourraient également utiliser, en plus des
pistes, les bâtiments et les structures.

On peut donc s’interroger : la construction et/ou la restauration des
maisons de sites, maisons pour scolaires, sémaphore et autres,
n’auraient-elles pas un but uniquement touristique ?

En résumé, selon ce document : L'Agriate, territoire du Conservatoire du
littoral, patrimoine public, deviendrait donc une terre avant tout
réservée aux nantis et, surtout, aux professionnels du tourisme ainsi
qu’aux chasseurs, souvent polyvalents.

Le Collectif continue à demander pour L'Agriate une politique fondée sur
le respect des lois en vigueur et des contraintes environnementales, sur
le maintien du patrimoine public, l’accès pour tous à ces espaces
naturels, et le refus d'ouvrir la voie à l'implantation d’intérêts
privés.


De surcroît, même si cela n’est pas écrit, on peut supposer que tous les
frais, toutes les structures (constructions/restaurations de l’habitat et
pistes) seront à la charge des contribuables de la Haute-Corse … pour des
bénéfices privés


Il est bon de se souvenir, par exemple, que le ponton du Lotu, réservé aux
seules navettes privées payantes, a été financé sur fonds publics
. Ou
encore que, même si la valorisation du site du Monte Revincu (champ de tir
loué à l’Armée) «exige d’importants et coûteux travaux de dépollution
pyrotechnique», l’origine du financement de cette dépollution n’est pas
précisée. Celle-ci ne devrait-elle pas être exclusivement à la charge de
l’Armée, au nom du principe «pollueur-payeur» ?

Enfin, quatre «maisons de gardes» sont prévues : à L’Ostriconi, à Ghignu,
à Saleccia et une enfin à Casta (administration générale). Un corps de
gardes assermentés, logés sur place, et à l’année est effectivement une
nécessité. Mais il faudra définir clairement leurs «missions de gardes» et
leur donner les moyens de les accomplir.

Collectif pour la loi littoral

Liste des «professionnels de la défense des espaces naturels accessibles à
tous» : A Manca Naziunale ; Partitu di A Nazione Corsa ; Via prugressista;
Accolta Naziunale Corsa ; Fronte populare ; GARDE ; U Levante ; U Taravu
; APLAPDL ; Surfrider Foundation Europe/Corsica ; Figari Piaghj’è Monti ;
ABCDE ; U Polpu ; AGIRE ; L’Erbaghju ; CRAPNEC et de l'Association Ethique
et Développement du Nebbiu.
Revenir en haut Aller en bas
Swedish Tenimi
Tchernia's addict
Tchernia's addict
Swedish Tenimi

Nombre de messages : 3613
Age : 38
Localisation : Je sais plus trop là...
Date d'inscription : 15/05/2006

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyMer 16 Avr - 12:57

Qu'ils y touchent aux Agriates et on va rire rambo
Revenir en haut Aller en bas
http://aschese.blogspot.com
Mosquito
Musher
Musher
Mosquito

Nombre de messages : 1873
Age : 121
Localisation : tout en haut
Date d'inscription : 29/09/2004

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyMer 16 Avr - 14:08

qu est ce que vous voulez??! ils commencent a etre sérrés a Cavallo! du coté d Aiacciu c est complet aussi! vous voulez les mettre où ces pauvres gens? mmmmh? il y a de la place du coté de Palombaggia voire Saleccia!

Littoral.. 1340592969_796dadb226
ça a de la gueule non?
il y a un max a se faire en vendant des beignets!


du moment qu ils me laissent quelques galets au bord du Golo moi ça me suffit....
arf
Revenir en haut Aller en bas
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 62
Date d'inscription : 02/09/2004

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyMer 16 Avr - 15:15

ils sont tous supporters du SCB si j'en croie les parasols

_________________
Littoral.. Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
absolut bastia

Nombre de messages : 7718
Age : 53
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyJeu 17 Avr - 17:18

Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

vergogna, la honte totale, capitulation...una merda

Citation :


Cala Longa : Séguéla s'impose















(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) - Le tribunal
administratif de Bastia vient de rendre ses décisions à propos des
suspensions de permis de construire Séguela et Sulitzer à Cala Longa.
En effet, la requête de l’Association Bonifacienne Comprendre et
Défendre l’Environnement est rejetée, c’est-à-dire que le site de Cala
Longa est légalement constructible. Cette décision met un point final à
plusieurs rebondissements relatifs à ces permis de construire qui
interviennent rappelons-le dans une zone totalement vierge de toute
construction. Rappelons qu’en première instance, pour l’affaire
Séguéla, le tribunal avait suspendu ce permis de construire. Il se
déjuge donc aujourd’hui et le simple citoyen pourra se dire que la
personnalité et surtout l’épaisseur du chéquier des personnes
concernées doit y être quand même pour quelque chose. C’est en tout cas
ce que pensent les associations et pas seulement ABCDE qui jugent la
situation très grave et pas seulement pour Cala Longa
Revenir en haut Aller en bas
http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Serep i molot
Evadé d'Alcatraz
Evadé d'Alcatraz
Serep i molot

Nombre de messages : 2107
Age : 31
Date d'inscription : 22/09/2006

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyJeu 17 Avr - 19:20

Evolutionnistes, allez allez
Condamnationnistes, allez allez

Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
ghjattuvolpa
sdinticatu
sdinticatu
ghjattuvolpa

Nombre de messages : 3841
Age : 49
Localisation : Corsica
Date d'inscription : 16/09/2004

Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. EmptyVen 18 Avr - 13:38

vince a écrit:
ghjattuvolpa a écrit:
Alors laissons tout simplement tout faire. Ce n'était pas pour Anto, qui je le sais est partisan de la manière légale. 30 ans de violence ont retardé l'échéance. L'effet pervers c'est qu'on attend que ça pète sans rien faire certes. Mais au moins on pourrait soutenir ceux qui perdent des années de vie ne prison pour éviter la bétonnisation. Or à entendre certains le nationalisme irait mieux sans ces personnes. La balle est donc dans leur camp : qu'ils y aillent, j'attend de voir.

Le terrain juridique s'avère souvent aussi efficace que des solutions plus radicales. Je crois assez aux manifs ... Il y en a régulièrement, ne reste plus qu'a y aller parce qu'il n'y a guère de monde ...


confused


A dicia eu. Y en a qui croit encore au père Noël
Revenir en haut Aller en bas
http://www.studiosdolla.net/CV/site/tours.htm
Contenu sponsorisé




Littoral.. Empty
MessageSujet: Re: Littoral..   Littoral.. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Littoral..
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Littoral..
» Loi littoral...
» La Voie du Littoral par les Thanron.Lescure
» Comprendre les échouages d'algues sur le littoral du Calvados

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: