Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Une information moins censurée...

Aller en bas 
AuteurMessage
Pierfran
Morfale
Morfale
Pierfran

Nombre de messages : 8170
Age : 40
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

Une information moins censurée... Empty
MessageSujet: Une information moins censurée...   Une information moins censurée... EmptyMer 8 Mar - 18:12

Citation :
CPE: 38 universités touchées par des mouvements de grève, selon l'UNEF

AP | 08.03.06 | 17:34


PARIS (AP) -- Le mouvement des étudiants prend de l'ampleur si l'on en croit leur principal syndicat. Trente huit universités, sur un total de 88 en France, étaient touchées par des mouvements de grève contre le contrat première embauche (CPE) mercredi, selon l'UNEF.
Le ministère de l'Education nationale devait diffuser sa propre évaluation en début de soirée.
Selon l'Union nationale des étudiants de France, qui a appelé à généraliser la grève, elle a été votée ou reconduite en assemblées générales mercredi dans les facultés d'Aix-Marseille I, d'Artois (Arras), Bordeaux III, Brest, Chambéry, Dijon, Grenoble II et III, La Rochelle, Le Havre, Le Mans, Lille I, II et III, Limoges, Lorient, Montpellier II et III, Nancy, Nantes, Orléans, Pau, Poitiers, Rennes II, Rouen, Toulouse I et II, et Tours.
Ces mouvements sont marqués par des blocages des universités dans plusieurs d'entre elles, notamment à Chambéry, Lille, Lorient, Nancy, Nantes ou encore Rennes, selon l'UNEF.
Dans la capitale et en Ile-de-France, des assemblées générales ont également reconduit ou voté la grève à Tolbiac (Paris I), Censier (Paris II), La Sorbonne (Paris III et IV), Boulogne (Paris V), Jussieu (Paris VI et VII), Nanterre (Paris X), Villetaneuse (Paris XIII), ainsi qu'à la faculté d'Evry (Essonne).
Selon l'UNEF, 22 universités étaient en grève mardi et 18 lundi.
Par ailleurs, la FIDL, deuxième syndicat lycéen, appelle à une assemblée générale nationale à Paris samedi prochain pour préparer une nouvelle journée de manifestations contre le contrat première embauche (CPE) prévue le 16 mars.
Une intersyndicale CGT, FO, CFDT, CFTC, CGC, FSU, UNSA, UNL (lycéens), UNEF (étudiants), FIDL, Confédération étudiante (Cé) et Sud-Solidaires est aussi prévue à Paris jeudi en fin d'après-midi pour décider des suites à donner aux manifestations de mardi. AP
Revenir en haut Aller en bas
http://apoc.forumpro.fr/
ghjattuvolpa
sdinticatu
sdinticatu
ghjattuvolpa

Nombre de messages : 3841
Age : 49
Localisation : Corsica
Date d'inscription : 16/09/2004

Une information moins censurée... Empty
MessageSujet: Re: Une information moins censurée...   Une information moins censurée... EmptyJeu 9 Mar - 8:11

aspettu inde noi in Corti
Aghju vistu chi u STC a participatu à a dimustrazione di Marti scorsu
Revenir en haut Aller en bas
http://www.studiosdolla.net/CV/site/tours.htm
Pierfran
Morfale
Morfale
Pierfran

Nombre de messages : 8170
Age : 40
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

Une information moins censurée... Empty
MessageSujet: Re: Une information moins censurée...   Une information moins censurée... EmptyJeu 9 Mar - 8:50

Une information moins censurée... Image161ig

Une information moins censurée... Image175dr

Fac de lettres d'Aix-en-Provence hier à l'AG...

Soit disant qu'il n'y a pas grand monde !!!

Il y a actuellement 44 facultés en grêve et plus de la moitié bloquée (c'est le cas de celle d'Aix).

Sur les images télé, ils ne montrent jamais les amphy et disent qu'il n'y a quasiment personne pour voter ou non la grêve, c'est entièrement faux !! Il y a en moyenne 1000 étudiants dans chaque fac qui participent aux AG...
Revenir en haut Aller en bas
http://apoc.forumpro.fr/
Corsu
Inspecteur La Bavure
Inspecteur La Bavure
Corsu

Nombre de messages : 3127
Age : 33
Localisation : devant mon pc |de Nonza
Date d'inscription : 18/01/2005

Une information moins censurée... Empty
MessageSujet: Re: Une information moins censurée...   Une information moins censurée... EmptyJeu 9 Mar - 10:40

alalaa l'etat nous la met bien comme il faut...
Revenir en haut Aller en bas
toto
envoyé spécial
envoyé spécial
toto

Nombre de messages : 2077
Date d'inscription : 22/02/2006

Une information moins censurée... Empty
MessageSujet: Re: Une information moins censurée...   Une information moins censurée... EmptyJeu 9 Mar - 12:04

ça ne fait jamais que 4 ans que ça dure ! puker


(comme c'est dit dans un autre sujet, villepin a juste prit le relais)
Revenir en haut Aller en bas
Pierfran
Morfale
Morfale
Pierfran

Nombre de messages : 8170
Age : 40
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

Une information moins censurée... Empty
MessageSujet: Re: Une information moins censurée...   Une information moins censurée... EmptySam 11 Mar - 14:52

Citation :
La Sorbonne "prise d'assaut" par les anti-CPE
CPE : La Sorbonne "prise d'assaut" par les anti-CPE Six cent personnes ont pénétré vers 16h45 la Sorbonne, fermée sur ordre du recteur, en cassant des fenêtres. Environ 400 étudiants et lycéens ont envahi en début d'après-midi la gare de Tours et les voies SNCF, retardant plusieurs trains.

Créé le 10 mars 2006
Mis à jour le 10 mars 2006 à 21h45

Emblème de l'université française et de Mai 68, la Sorbonne est devenue vendredi le symbole de la mobilisation contre le CPE, avec son occupation par des centaines de personnes alors que plusieurs dizaines d'universités étaient toujours le théâtre de divers mouvements anti-CPE.

Huit universités étaient totalement bloquées vendredi soir et 26 autres "perturbées à des degrés divers", sur 84 en France, a annoncé le ministère de l'Education nationale. Les huit universités sont "Clermont-Ferrand II, Grenoble II et III, Lille III, Montpellier III, la Rochelle, Rennes II et Paris X". Selon le syndicat étudiant Unef, 45 étaient le théâtre de divers mouvements d'opposition au contrat première embauche (grève, occupation ou blocage).

Auxquelles il faut rajouter au minimum AIX-MARSEILLE I et II !!!!!

La désinformation continue !!
Revenir en haut Aller en bas
http://apoc.forumpro.fr/
Corsu
Inspecteur La Bavure
Inspecteur La Bavure
Corsu

Nombre de messages : 3127
Age : 33
Localisation : devant mon pc |de Nonza
Date d'inscription : 18/01/2005

Une information moins censurée... Empty
MessageSujet: Re: Une information moins censurée...   Une information moins censurée... EmptyDim 12 Mar - 1:24

o pierfran ! je me suis inscrit sur ton forum mais sa me semble bien compliqué !
je pense pas que je vais y participé ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Pierfran
Morfale
Morfale
Pierfran

Nombre de messages : 8170
Age : 40
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

Une information moins censurée... Empty
MessageSujet: Re: Une information moins censurée...   Une information moins censurée... EmptyDim 12 Mar - 20:53

Citation :
Nanterre : une prof témoigne

NOUVELOBS.COM | 12.03.06 | 18:32

Vendredi 10 mars, le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien déclarait que les "manifs dans les universités" étaient "peu démocratiques" et pouvaient "être dangereuses. Le ministre se basait sur un incident survenu dans la journée à l'université de Paris X Nanterre. "Ce matin, il y a eu une jeune fille handicapée qui se rendait en cours et qui a été repoussée dans des escaliers par des étudiants grévistes", avait affirmé Gilles de Robien. "Elle a du être emmenée par les pompiers à l'hôpital et je sais que les étudiants fautifs auraient été identifiés". Cette version des faits a été démentie par le "comité de mobilisation anti-CPE" qui affirme que la jeune fille avait "voulu forcer un barrage" et avait "glissé sur une marche".
Voici le témoignage que nous a fait parvenir Aurianne Cothenet, enseignante à Nanterre et présente lors de l'incident.


"Enseignante en Droit à Paris X - Nanterre, j'ai à cœur, comme tant d'autres, de contribuer à maintenir le caractère pacifique du "blocage" de l'entrée du bâtiment auquel j'appartiens.

Rôle gratifiant -l'ambiance est pacifique, sans dégradation ni violence et le dialogue s'avère payant - et néanmoins d'une complexité croissante. Les enseignements des bâtiments de la "barre" de A à E font l'objet de dysfonctionnements sévères depuis maintenant trois semaines. Le mouvement estudiantin a gagné depuis une semaine les bâtiments F (Droit, Sciences politiques et Langues) et G (Economie), réputés plus "durs" à l'égard des actions de "blocage". La fatigue physique et morale gagne appariteurs, vigiles, personnels administratifs, enseignants, étudiants bloquants et bloqués. Ces derniers craignent les conséquences administratives et pédagogiques de l'arrêt des cours qui leur est imposé. En vue de maintenir la sécurité sans pour autant prendre institutionnellement position en faveur des actions de blocage, la décision a donc été prise d'annuler ponctuellement et provisoirement les cours, prenant acte de l'impossibilité pour les étudiants d'accéder aux salles et amphithéâtres, chaque fois que les conditions l'imposeraient.
Malgré cela, les tentatives d'entrée en force dans les bâtiments, isolément ou en masse, se font plus fréquentes et le dialogue entre les étudiants se durcit. Désespoir de voir leurs revendications ignorées et leur engagement dénigré, pour les uns, exaspération de ne pas voir leurs préoccupations universitaires conciliées avec les moyens du succès d'une revendication qu'ils partagent très majoritairement, pour les autres. Le dialogue est bien le centre névralgique de la "crise".

Une partie des enseignants, dont je suis, a donc décidé de rester sur place pour être à l'écoute des uns et des autres et contribuer à calmer les tensions par leur présence, l'écoute et le dialogue. Vendredi matin, nous étions entre le blocage et les étudiants venus suivre leurs cours. Un simple début d'averse a suffit à provoquer une montée de tension du côté de ces derniers. Une jeune fille, portant une atèle à la jambe, est entrée dans une exaspération confinant l'hystérie et a tenté de forcer le passage vers l'entrée du bâtiment.
Nous avons bien essayé de la rassurer, en lui expliquant qu'il ne servait à rien de rentrer dans la mesure où les cours étaient annulés et que nous nous opposions à toute agressivité, de quelque côté qu'elle se manifeste. A l'avertissement que nous lui donnions à propos des risques que présentait un tel comportement pour la sécurité de tous, elle a simplement répondu : "je m'en fous, de toute façon je suis déjà handicapée, s'il m'arrive quelque chose, vous serez de toute façon responsables". Et a poursuivi sa montée des escaliers, bousculant les professeurs et se dirigeant vers les étudiants formant le "blocage". Avant même d'avoir atteint la première des marches sur lesquelles ils se situaient, elle est tombée, raide, en arrière. Bilan : un poignet foulé, une dépêche de l'AFP provenant d'un mystérieux "service de sécurité" de Nanterre qui serait vraisemblablement aussi responsable de la communication et notre Ministre de se farder d'une violente dénonciation à l'encontre d'étudiants qui "ont été jusqu'à précipiter une jeune handicapée dans les escaliers", et qui sait que "les étudiants fautifs auraient été identifiés".

En tant que témoin direct, je dénonce les manœuvres d'un gouvernement qui n'hésite pas à véhiculer des informations fallacieuses pour appuyer son déni d'un mouvement politique qu'il ferait mieux de reconnaître s'il souhaite réellement que cesse la montée de la violence. Je dénonce également l'AFP qui a refusé de prendre en compte mon témoignage, au motif que la publication de la version émanant de la porte parole de la mobilisation estudiantine qui n'a pas assisté à la scène constitue un "démenti" garantissant l'équilibre entre les "deux versions". En tout état de cause, le mal est fait : à Nanterre, des excités sans foi ni loi violentent des handicapés.

C'est pourquoi, en tant qu'enseignante, je m'élève contre l'irresponsabilité de ce Gouvernement. Bataille des chiffres des Universités en grève ou du nombre des manifestants de la journée d'action nationale, discrédit gratuit, inscrimination à tort et avant toute enquête policière...Messieurs, l'heure n'est pas au déni et n'est même plus à la question du soutien ou non aux revendications des étudiants.
Il est l'heure de prendre acte de la tension et du désespoir qui peuvent mener au pire et au maintien de la sécurité de tous les jeunes qui participent ou se trouvent pris dans les actions menées dans toute la France. Comme nous l'avons bien compris, nous, personnels universitaires, l'heure est au dialogue sincère et à un débat loyal. L'heure est à la reconnaissance de jeunes adultes comme dignes membres de notre société, avec toute la considération y afférente.

J'exige en conséquence, en guise de premier pas, un démenti sérieux et des excuses de Monsieur le Ministre. Pour le reste, si j'ai bien compris, nous devrons nous charger nous-même de trouver le compromis nécessaire à une issue pacifique à la mobilisation dans les Universités. Nous n'avons pas le pouvoir d'entendre leurs revendications, mais nous nous donnons au moins celui de les écouter. Alors, Monsieur le Ministre, faute de mieux, laissez-nous au moins garder la confiance et le respect des étudiants que vous-même n'avez su gagner."

Aurianne Cothenet

CQFD...
Revenir en haut Aller en bas
http://apoc.forumpro.fr/
vince
Nebosja Krupnikovic
vince

Nombre de messages : 4881
Age : 53
Date d'inscription : 06/02/2006

Une information moins censurée... Empty
MessageSujet: Re: Une information moins censurée...   Une information moins censurée... EmptyDim 12 Mar - 21:03

J'espère que tout ces jeunes vont resister aux pressions et aux récupérations qui ne manqueront pas d'arriver. Jeunes gens restez vous même et ne lachez rien . Ce CPE est anti constitutionnelle a divers titre de plus c'est continuer a vous accompagner vers un monde ou vous n'aurez que le droit de vous taire et de travailler toujours plus, pour des salaires de plus en plus faibles ......

Battez vous durement si il le faut pour obtenir quelques choses,, n'hésitez pas demander plus que la simple suppression du CPE. Je veux dire une vrai politique de relance de l'emploi et une augmentation des salaires. Pour cela il vous faut vous rapprocher des entreprises et de leurs salariés seuls a même de vous fournir les soutients logistiques dont vous aurez besoin pour remporter un combat qui doit dépasser le CPE.

Ce gouvernement doit tomber et de nouvelles élections être organisés , avec un controle populaire des politiques durant toute leur mandature
Revenir en haut Aller en bas
Pierfran
Morfale
Morfale
Pierfran

Nombre de messages : 8170
Age : 40
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

Une information moins censurée... Empty
MessageSujet: Re: Une information moins censurée...   Une information moins censurée... EmptyDim 12 Mar - 21:06

Ô Vince, ce tu dis me plais bien... Rolling Eyes Rolling Eyes cheers cheers

Demain je vais aux AG de ma Fac (enfin ancienne fac, mais je n'arrive pas à décrocher) !!! Reportage photos possible Mr.Red rambo rambo
Revenir en haut Aller en bas
http://apoc.forumpro.fr/
Pierfran
Morfale
Morfale
Pierfran

Nombre de messages : 8170
Age : 40
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

Une information moins censurée... Empty
MessageSujet: Re: Une information moins censurée...   Une information moins censurée... EmptyVen 24 Mar - 19:13

Juste pour dire que ça continue... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
http://apoc.forumpro.fr/
Pierfran
Morfale
Morfale
Pierfran

Nombre de messages : 8170
Age : 40
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

Une information moins censurée... Empty
MessageSujet: Re: Une information moins censurée...   Une information moins censurée... EmptyLun 27 Mar - 8:42

Citation :
CNE : pressions sur les juges
« Face à l’immense mobilisation contre le CPE et aux premières décisions de justice sanctionnant des ruptures de CNE, le gouvernement s’affole et oublie les bases d’un État de droit » : dans un communiqué publié jeudi, la CGT dénonce une circulaire du ministère de la Justice datée du 8 mars qui, selon elle, « ordonne aux procureurs généraux d’intervenir systématiquement dans les procédures prud’homales concernant le CNE et de faire appel des décisions qui mettraient en cause ce dispositif ». Pour le syndicat, « cette pression directe sur les juges est inacceptable » et elle offre « une raison supplémentaire pour amplifier la mobilisation et obtenir l’abandon définitif de ce monstre juridique qu’est la possibilité de licencier un salarié sans motif et sans qu’il puisse exercer ses droits à la défense ». De son côté, le Syndicat de la magistrature réitère son appel à un « retrait immédiat » de cette circulaire et invite les juges « à exercer leur prérogative en toute indépendance, notamment en ce qui concerne l’appréciation de la conformité du dispositif du CNE au regard des conventions internationales ».
Revenir en haut Aller en bas
http://apoc.forumpro.fr/
Contenu sponsorisé




Une information moins censurée... Empty
MessageSujet: Re: Une information moins censurée...   Une information moins censurée... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une information moins censurée...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel reflex numérique à moins de 1000 euros ?
» [AXR 300 SP] modif transmition / dent pignon en moins
» 6 Nations. Moins de 20 ans
» Plus je roule, moins je dors...
» [Achat] Vtt ==> Moins de 500 euros ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: