Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Corse, comme elle va et moi avec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: La Corse, comme elle va et moi avec   Dim 1 Juil - 18:06

Il y a quelques jours, à Lumio, une jeune femme et son compagnon ont trouvé la mort sur la route. Leur petite voiture a été broyée alors qu'ils allaient manger une glace à l'Île Rousse. Je connais le papa de cette jeune fille. Un homme d'une profonde gentillesse et un gros travailleur. Le village où il vit a été plongé dans la douleur et puis a recommencé à vivre. Je doute que le père et la mère des victimes puissent quant à eux, retrouver le repos.

Les responsables de l'accident sont deux jeunes gens, fils de très bonne famille de la région calvaise. Ils avaient décidé de faire la course avec les 4*4 des parents. Ils roulaient de front et les victimes n'ont sans doute pas eu le temps de comprendre. Eux sont sortis indemnes. Un des témoins a rapporté que, heureux d'être resté en vie, celui qui conduisait le Porsche Cayenne qui a démoli la petite voiture en face, a fait remarquer avec intelligence qu'il avait eu de la chance d'avoir un aussi gros véhicule. Sinon, il aurait pu être blessé.

Ce que je vous raconte, vous ne le trouverez pas sur Corse Matin. Le nom des victimes et rien d'autre. Là aussi, on passe à autre chose et surtout on ne froisse pas les parents qui pèsent, je vous le garantis, un certain poids sur le secteur.

Ce qui agite le web en ce moment, c'est le mariage homosexuel, les pédés en général et les musulmans sous toutes les facettes.

L'indignation ne vaut que lorsque sa cible est étrangère, différente ou perçue comme telle. Pour le reste "acqua in bocca".

Depuis quelques temps, il souffle un vent de plus en plus mauvais sur cette île et je ne vois pas comment on va s'en tirer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Pierfran
Morfale
Morfale
avatar

Nombre de messages : 8170
Age : 37
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

MessageSujet: Re: La Corse, comme elle va et moi avec   Dim 1 Juil - 22:49

Tu trouves que c'est uniquement sur l'île ?

J'ai autour de moi des personnes en situation de handicap qui sont la cible, au même titre que des noirs, de groupes qui se défient en pariant sur le nombre de victimes.

A Aix-en-Provence, certaines rues sont contrôlées par des petits merdeux qui font la pluie et le beau temps aux yeux et aux oreilles de la police municipale (et de la police).

Je me pince parfois pour voir si je ne rêve pas. Mais non...

Concernant la Corse, je dirais que nous sommes touchés d'autant plus que nous savons ce que sont les valeurs, ce que veulent dire certains principes. Aujourd'hui, la plupart de ces principes sont bafoués là-même où ils auraient dû être sauvegardés comme on préserve les richesses de dame nature. Mais au lieu de cela, on préfère passer du temps à essayer de réinsuffler la "langue corse", comme si avec elle l'éducation allait suivre... Je crains le pire !

Je te rejoins sur le fait que ça fait mal. Mais malheureusement, moi qui fais la navette Continent-Corse, tous les 10 jours, depuis presque un an , je peux te dire que je ne vois plus guère de différences, sinon que nous sommes toujours une île...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apoc.forumpro.fr/
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: La Corse, comme elle va et moi avec   Lun 2 Juil - 9:23

En fait, il y a deux choses qui m'inquiètent. La première se situe à un niveau collectif et la seconde se place sur un plan individuel. Elles se nourrissent l'une de l'autre.
Au niveau collectif, je déplore le communautarisme. Rien ne compte plus que le groupe ethnique, social, économique etc. Tout ce qui est supposé l'atteindre ne compte pas, est nié et l'auto-critique lucide est totalement absente. Tout évènement qui pourrait nuire à l'image sacro-sainte est contesté au besoin en incriminant la victime ou celui qui le dénonce. Pire encore si c'est un membre de la communauté qui se rend alors coupable du crime d'apostasie.
Au niveau individuel, chacun désormais se fixe les limites de ce qu'il est prêt à accepter. Il n'y a plus de contrat social mais une somme d'individualismes. Le résultat est différent suivant le niveau culturel et social des personnes, mais le résultat est le même. Incivilité, petits caïds décérébrés, minables profiteurs ou patrons filous, le lien se distend à force d'égoïsme.
A partir de là, comme il faut bien trouver des solutions simples et surtout sans se remettre en cause, ce sont les cibles de substitution qui apparaissent. Ces cibles, c'est tout ce qui est différent. Et je note parce que je ne suis pas angélique que certaines catégories font tout pour donner raison à ceux qui les désignent. La connerie des uns répond à celle des autres. Elles s'additionnent!
le fait divers que je te cite est une synthèse cruelle de tout cela. Comportement criminel de petits cons sans cervelle à qui l'argent des parents permet tout y compris de se penser intouchables. Silence absolu dans les rangs parce que c'est des petiots bien de chez nous. Le moindre arrachage de sac à Bastia, les aventures de Limelette et on en fait des tonnes. Et là, rien.
C'est la différence principale que je vois avec le continent. Les mêmes choses s'y passent mais en Corse, on fait bien attention à ne rien voir. On a l'indignation sélective et des valeurs à géométrie variable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Swedish Tenimi
Tchernia's addict
Tchernia's addict
avatar

Nombre de messages : 3613
Age : 35
Localisation : Je sais plus trop là...
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La Corse, comme elle va et moi avec   Lun 2 Juil - 9:33

léo ferré a écrit:
N'oubliez jamais que ce qu'il y a d'encombrant dans la morale, c'est que c'est toujours la morale des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aschese.blogspot.com
Pierfran
Morfale
Morfale
avatar

Nombre de messages : 8170
Age : 37
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

MessageSujet: Re: La Corse, comme elle va et moi avec   Lun 2 Juil - 12:32

Antone a écrit:
En fait, il y a deux choses qui m'inquiètent. La première se situe à un niveau collectif et la seconde se place sur un plan individuel. Elles se nourrissent l'une de l'autre.
Au niveau collectif, je déplore le communautarisme. Rien ne compte plus que le groupe ethnique, social, économique etc. Tout ce qui est supposé l'atteindre ne compte pas, est nié et l'auto-critique lucide est totalement absente. Tout évènement qui pourrait nuire à l'image sacro-sainte est contesté au besoin en incriminant la victime ou celui qui le dénonce. Pire encore si c'est un membre de la communauté qui se rend alors coupable du crime d'apostasie.
Au niveau individuel, chacun désormais se fixe les limites de ce qu'il est prêt à accepter. Il n'y a plus de contrat social mais une somme d'individualismes. Le résultat est différent suivant le niveau culturel et social des personnes, mais le résultat est le même. Incivilité, petits caïds décérébrés, minables profiteurs ou patrons filous, le lien se distend à force d'égoïsme.
A partir de là, comme il faut bien trouver des solutions simples et surtout sans se remettre en cause, ce sont les cibles de substitution qui apparaissent. Ces cibles, c'est tout ce qui est différent. Et je note parce que je ne suis pas angélique que certaines catégories font tout pour donner raison à ceux qui les désignent. La connerie des uns répond à celle des autres. Elles s'additionnent!
le fait divers que je te cite est une synthèse cruelle de tout cela. Comportement criminel de petits cons sans cervelle à qui l'argent des parents permet tout y compris de se penser intouchables. Silence absolu dans les rangs parce que c'est des petiots bien de chez nous. Le moindre arrachage de sac à Bastia, les aventures de Limelette et on en fait des tonnes. Et là, rien.
C'est la différence principale que je vois avec le continent. Les mêmes choses s'y passent mais en Corse, on fait bien attention à ne rien voir. On a l'indignation sélective et des valeurs à géométrie variable.

Je partage ton analyse et je rajouterai un troisième point : l'audace n'existe plus.

Aujourd'hui toute réelle initiative pour tenter de changer un tant soit peu les choses est tuée dans l’œuf par les deux choses qui t'inquiètent. (Je suis disposé à discuter de mon expérience à celui que cela intéresse vraiment en mp).
La raison est simple, si tu oses essayer, tu es taxé de sectaire (communautariste) ou d'individualiste prétentieux (égoïste). C'est un truc de fou !!

Aujourd'hui, il y a une défaillance complète du système éducatif. Les parents pour bon nombre sont des adulescents en manque de sensation et jouent avec leurs enfants comme ils jouent à la playstation. Les valeurs n'ont plus de sens. Ce sont les enfants qui éduquent les parents. L'autre jour dans la rue, à Aix-en-Provence, j'ai surpris une fille dire à sa mère : "ah non maman, pas de papier par terre !"

Nos enfants, en Corse (et ailleurs), nettoient les sites où les tourristes iront chier pendant 3 mois d'été ! C'est aux enfants qu'on donne la responsabilité de nettoyer l'atmosphère que nos aïeux et nous même polluons ! C'est à eux qu'incombe la responsabilité de nous réapprendre à nous nourrir !!! C'est à eux que les vieux font la morale parce qu'eux-mêmes n'ont pas su inculquer les règles élémentaires de politesse à leurs enfants !!!

L'autre jour à la kermesse de mon fils, il y avait une table pour acheter les tickets (sandwichs, jeux, etc.) 90 % des gens faisaient la queue, pas de manière ordonnée mais quand même. Quelques abrutis, sans gêne passaient par les côtés en toisant les autres du style "j't'emmerde". J'ai failli intervenir et j'ai vu les yeux de la personne qui était à la caisse me faire signe que non. Que ce serait-il passer si j'avais dit ? Ces personnes avaient tant de pouvoir que ça qu'elles pouvaient chier à la gueule des autres ??? Je regrette d'avoir fermé ma gueule parce que si personne n'ose...

Et j'ai tant d'exemples, tant... Je suis trés triste de voir ce qu'on propose à nos gamins, de constater ce qu'on fait de nos vieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apoc.forumpro.fr/
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: La Corse, comme elle va et moi avec   Lun 2 Juil - 15:22

Swedish Tenimi a écrit:
léo ferré a écrit:
N'oubliez jamais que ce qu'il y a d'encombrant dans la morale, c'est que c'est toujours la morale des autres.
et comment tu le dis ça en espagnol?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Swedish Tenimi
Tchernia's addict
Tchernia's addict
avatar

Nombre de messages : 3613
Age : 35
Localisation : Je sais plus trop là...
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: La Corse, comme elle va et moi avec   Lun 2 Juil - 17:13

CUBITOS Y SANGRIA POR FAVOR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aschese.blogspot.com
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 51
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: La Corse, comme elle va et moi avec   Mar 3 Juil - 10:35

Et bien, je pense qu'il faut continuer à ouvrir notre bouche, sinon cela s'appelle démissioner. Et il ne faut surtout pas lacher le morceau.

Oui nous sommes entourés par des gens pas sympatique du tout, oui l'individualisme est roi. Faut il pour autant rentrer dans un moule qui ne nous convient pas ?

Personnellement je suis de plus en plus misanthrope. Pourquoi ? Parce que je suis de plus en plus confronté à des personnes violentes, je parle de violence psychologique, si elle était physique il serait facile de se défendre. Alors que faire renoncer ? et rester dans son coin quitte à rester isolé ? Je tend de plus en plus vers cela.

Quant aux petits cons qui roulent comme des malades, il n'y a rien à faire, sinon durcir les lois de sorte qu'ils assument totalement leurs actes au moins financièrement. Il n'y a plus que l'argent qui compte, il faut donc s'attaquer au portefeuille ... Qui va faire cela ? Personne, c'est de la tête que vient le mal, le citoyen moyen n'est qu'un triste suiveur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: La Corse, comme elle va et moi avec   Mar 3 Juil - 11:25

Misanthrope? +1

j'essaie de lutter contre ça mais ça me gagne. J'aime bien les individus mais de moins en moins les groupes religieux, supporter, politiques et le liste n'est pas exhaustive.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Pierfran
Morfale
Morfale
avatar

Nombre de messages : 8170
Age : 37
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

MessageSujet: Re: La Corse, comme elle va et moi avec   Mar 3 Juil - 12:02

vince a écrit:
Personnellement je suis de plus en plus misanthrope. Pourquoi ? Parce que je suis de plus en plus confronté à des personnes violentes, je parle de violence psychologique, si elle était physique il serait facile de se défendre. Alors que faire renoncer ? et rester dans son coin quitte à rester isolé ? Je tend de plus en plus vers cela.

Quant aux petits cons qui roulent comme des malades, il n'y a rien à faire, sinon durcir les lois de sorte qu'ils assument totalement leurs actes au moins financièrement. Il n'y a plus que l'argent qui compte, il faut donc s'attaquer au portefeuille ... Qui va faire cela ? Personne, c'est de la tête que vient le mal, le citoyen moyen n'est qu'un triste suiveur ...

Agir sans aucun doute. Mais avant cela, il faut bien poser la situation... Misanthrope sans aucun doute également, l"humanité joue son destin et son avenir n'est pas dans l'homme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apoc.forumpro.fr/
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: La Corse, comme elle va et moi avec   Mar 3 Juil - 12:59

je crois que l'avenir est bien dans l'homme, comme la vérole dans le bas clergé et c'est ça qui me désole.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Pierfran
Morfale
Morfale
avatar

Nombre de messages : 8170
Age : 37
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

MessageSujet: Re: La Corse, comme elle va et moi avec   Mar 3 Juil - 13:47

Antone a écrit:
je crois que l'avenir est bien dans l'homme, comme la vérole dans le bas clergé et c'est ça qui me désole.

Va falloir acheter un gros rouleau de PQ alors !! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apoc.forumpro.fr/
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: La Corse, comme elle va et moi avec   Mar 17 Juil - 14:14

Citation :




Poursuivi dans le cadre de l'accident qui a coûté la mort à deux
jeunes gens, le 8 juin dernier, à Lumio, Morgan Masse a été présenté en
comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Bastia, et
placé sous mandat de dépôt, conformément aux réquisitions du ministère
public.
Egalement blessé lors de la collision frontale qui s'est
produite sur la RN 197, ce jeune homme, conducteur d'un des véhicules,
doit répondre « d'homicides involontaires aggravés ».
Ce douloureux dossier a fait l'objet d'un renvoi, il sera examiné le 24 septembre prochain à partir de 15 h.
Les
parties civiles ont souhaité une expertise accidentologique
complémentaire mais le tribunal ne s'est pas prononcé sur ce point. Dans
la soirée du 8 juin, peu avant 23 heures, une Toyota de petites
cylindrée et un 4X4 circulant en sens inverse s'étaient violemment
heurtés au lieu-dit Val del Olmo.
La voiture conduite par Paul Paccagnini avait été traînée sur plusieurs mètres avant de finir sa course contre un mur.
Le
jeune homme de 24 ans avait été tué sur le coup, sa compagne Caroline
Ledoux, 25 ans, avait succombé peu après son admission à l'hôpital de
Falconaja, à Bastia.
Le passager du second véhicule avait été
plus légèrement blessé ainsi que le conducteur qui tentera d'expliquer
les circonstances de cet effroyable drame lors d'une prochaine audience.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: La Corse, comme elle va et moi avec   Ven 20 Juil - 6:57

au moins cet "assassin" du volant est incarcéré dans l'attente de sa comparussion, c'est le strict minimum que la justice pouvait faire pour une fois qu'elle fait bien son boulot.......(cf l'affaire du coté de Béziers ou un jeune meurtrier sort de prison à cause des lenteurs de la mème justice et ne me parlez pas des moyens financiers de la justice ça c'est du pipeau....! il y a des priorités et certains juges font n'importe quoi avec la bénédiction du proc et du parquet)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Corse, comme elle va et moi avec   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Corse, comme elle va et moi avec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: