Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réflexions personnelles sur le bilan du quinquennat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Réflexions personnelles sur le bilan du quinquennat   Mer 9 Mai - 12:44

Le quinquennat de Nicolas Sarkozy s’achève. Celui de François Hollande va bientôt commencer et entre-temps, les difficultés n’ont pas disparu par enchantement. Je voulais juste m’arrêter un instant sur le bilan du sortant et vous faire partager mon analyse sur ces cinq dernières années, sur l’évolution de la société qui en a découlé et les conséquences qu’on peut, selon moi, en attendre.

Je n’ai pas été surpris de manière fondamentale par ce que Sarkosy a fait pendant son mandat. J’avais lu son programme et il l’a appliqué. Je m’étais documenté sur le personnage et rien ne m’a étonné. Il y a toujours dans une œuvre, quelques aspects positifs. J’y reviendrai mais ce qui prédomine c’est l’impression d’un profond échec. Chômage, insécurité, déficits. Il y avait un contexte de crise que je ne nie pas. Mais dans ce contexte, ce qui m’a frappé, c’est la façon dont les sacrifices ont été demandés. Une quarantaine de taxes nouvelles ont frappé la population pendant que les plus riches parmi les riches ont été largement épargnés au travers du bouclier fiscal, de la baisse de l’ISF ou d’un aménagement outrancier des modalités de transmission des patrimoines les plus élevés. Politique de classe et clientéliste si on rajoute au tableau la baisse de la TVA sur la restauration qui était un non sens économique en cette période. Non sens aussi la mise en place des heures supplémentaires qui a créé une opportunité pour les entreprises pour ne pas payer des charges en déqualifiant les rémunérations versées. La liste est longue, très longue et il me semble que beaucoup de ce qui était l’héritage gaulliste notamment a été détruit.

Sarkosy n’était pas un fasciste. Mais un opportuniste. Je ne lui pardonnerai jamais ses atteintes constantes à la laïcité, ses discours impudents de fin de campagne basés sur des thèmes de triste mémoire : dénonciation de l’étranger, des élites, des médias, référence aux vraies valeurs renvoyant en creux à la fausse France représentée par ses adversaires politiques. Je peux comprendre qu’on dénonce l’assistanat et les fraudes en tout genre. Mais la dénonciation doit aussi viser les fraudes fiscale et sociale à très haute échelle dont se rendent coupables le patronat ou une bonne partie du secteur médical. Mais c’est là son cœur d’électorat.

Le pays est dans un sale état à l’instar des autres membres de l’UE. Sarkosy a rajouté au plus haut niveau, des ferments de haine et de division durables. Il a été tout au long de son quinquennat, un président clivant, qui a cherché à opposer les catégories les unes au autres avec comme seule boussole : sa réélection. C’est ce qui nous a valu une politique de " coups médiatiques " avec surexposition de la vie privée et ce qui est plus grave, des décisions à l’international tout à fait dommageables (gestion du printemps arabe en général et affaire libyenne en particulier)

Est ce qu’il y a eu des choses positives ? On cite souvent la réforme des retraites. Elle était nécessaire en effet mais en l’absence de prise en compte du critère de pénibilité, elle n’est pas juste. La réforme des universités, sans doute.

La morale, l’éthique ont été bousculées. Ce furent cinq ans où l’argent est devenu l’alpha et l’omega de l’action publique. J’attends avec curiosité le troisième tour judiciaire mais sans me leurrer sur l’issue. Karachi (10 morts !) Bettencourt etc.. quoiqu’il arrive, nous entendrons parler d’acharnement partisan des juges.

Comme le disait sous couvert de l’anonymat, un proche de Hollande " si on perd, on est mal. .si on gagne ..on est mort " Il n’y a pas eu d’état de grâce, y compris le soir de l’élection marqué par la gravité. Sarkosy est parti et je m’en félicite. J’espère que son successeur qui ne fera pas de miracle, renouera au moins avec des pratiques simples de morale et de justice. Ce serait déjà un grand pas pour ce pays bien malade.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Réflexions personnelles sur le bilan du quinquennat   Mer 9 Mai - 13:10

Antone a écrit:
ce qui prédomine c’est l’impression d’un profond échec.
La seule chose qu'il ait gagné c'est la présidentielle de 2007 (et encore faut voir qui il y avait en face, en gros rien....).
Il avait déja perdu à l'époque les Européennes si je me souviens ou il menait la liste RPR, réussissant l'exploit de terminer derrière la liste de Philippe De Villiers et Pasqua Laughing
on aurait du se méfier déja.....
Ensuite: perte des municipales, à Neuilly son candidat a mème perdu la mairie, perte des régionales, perte des cantonales, perte du referendum Corse, perte du referendum Européen et je dois en oublier.

serial looser?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Réflexions personnelles sur le bilan du quinquennat   Mer 9 Mai - 13:12

le sénat à gauche. Personne n'en rêvait, il l'a fait!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Réflexions personnelles sur le bilan du quinquennat   Mer 9 Mai - 15:40

Antone a écrit:
le sénat à gauche. Personne n'en rêvait, il l'a fait!
exact, il bat largement Chirac et sa dissolution Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
PIXININI
Carlos Borges
avatar

Nombre de messages : 1283
Age : 45
Localisation : furiani
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Réflexions personnelles sur le bilan du quinquennat   Mer 9 Mai - 16:07

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/05/07/20002-20120507ARTFIG00747-les-mesures-sarkozy-que-hollande-compte-defaire.php


pour les heures sup , je l'ai dans le baba Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rmc.fr/blogs/public/images/After_foot/2010-2011/agres
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 51
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Réflexions personnelles sur le bilan du quinquennat   Jeu 10 Mai - 21:35

Je pense que pour la démocratie, pour montrer aux français que nous sommes encore en republique il convient d'effectuer une enquêtre approfondie sur Sarco, tout le monde pense qu'il y a eu des actes délictueux sans précédent avant et pendant ce quinquennat, il convient donc de mettre le maximun de moyens possible pour les dénicher. Sans cela nous ne nous sortirons pas des travers des politiques et nous prenons le risque de nous retrouver bientôt avec une dictature de la pire espèce au pouvoir. Les Hitler arrivent au pouvoir lorsque certaines conditions sont réunis, beaucoup sont déjà là les clignotants sont allumés, il faut que le PS prennne ses respo sabilités et aille jusqu'au bout ... Si ils ne le font pas , c'est l'histoire qui les jugera et le peuple pourrait être impitoyable .... Ne laissons pas l'histoire se répéter lorsque l'on peu l éviter ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 51
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Réflexions personnelles sur le bilan du quinquennat   Jeu 10 Mai - 21:38

absolut bastia a écrit:
Antone a écrit:
ce qui prédomine c’est l’impression d’un profond échec.
La seule chose qu'il ait gagné c'est la présidentielle de 2007 (et encore faut voir qui il y avait en face, en gros rien....).
Il avait déja perdu à l'époque les Européennes si je me souviens ou il menait la liste RPR, réussissant l'exploit de terminer derrière la liste de Philippe De Villiers et Pasqua Laughing
on aurait du se méfier déja.....
Ensuite: perte des municipales, à Neuilly son candidat a mème perdu la mairie, perte des régionales, perte des cantonales, perte du referendum Corse, perte du referendum Européen et je dois en oublier.

serial looser?

A mon avis il c'est enrichis il n'est donc pas si looser que ça , il a réussis ce qu'il voulait tu peux en être certain, le reste il s'en fiche depuis le départ ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Réflexions personnelles sur le bilan du quinquennat   Ven 11 Mai - 14:10

Il parait qu'il a réussit sa vie, il a une Rolex à 50 ans Mad Mad Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réflexions personnelles sur le bilan du quinquennat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexions personnelles sur le bilan du quinquennat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: