Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le problème de la connivence politiques / médias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Le problème de la connivence politiques / médias   Ven 2 Mar - 9:11

Voila pourquoi la surmédiatisation de 2 candidats au détriments des autres...
l'élection doit se cantonner à un duel Sarko vs Hollande parce que le "système" en a décidé ainsi

Citation :
Laurence Ferrari passe ses vacances avec... Franck Louvrier, conseiller en communication de Nicolas Sarkozy

Tous les journalistes ont son 06 dans leur répertoire. Franck Louvrier, directeur de la communication du président Nicolas Sarkozy,
est toujours disponible pour leur répondre. Presque jour et nuit. Au
plus près du chef de l'Etat, il lâche régulièrement des infos exclusives
à l'un, des indiscrétions à l'autre. Ses informations sont
régulièrement distillées dans les pages "Confidentiels" des journaux.
C'est lui qui négocie les apparitions du président candidat avec les
médias. Plus que jamais en période de campagne présidentielle. Le Nouvel Observateur lui consacre un portrait sur deux pages cette semaine, titré "Le bouclier du président".







Vacances en Corse


On y apprend qu'il entretient des relations très étroites avec certains d'entre eux. Comme avec Laurence Ferrari, présentatrice du 20 Heures de TF1. "Certains sont devenus ses amis, comme Laurence Ferrari, avec qui lui et sa compagne passent des vacances en Corse" note
l'hebdomadaire. Laurence Ferrari a décroché sur son antenne, le 15
février dernier, l'annonce en exclusivité de la candidature du président
à un second mandat, suivie par plus de 10 millions de téléspectateurs. Cette amitié a-t-elle joué un rôle ? "Pas de connivence voudrait faire croire Louvrier" note L'Obs. Ces deux-là se sont rencontrés, assure Franck Louvrier, lorsque Laurence Ferrari était encore stagiaire à Europe 1.



Soupçon


Mais cette révélation ne manquera pas d'être commentée et peut-être,
d'écorner la réputation de la journaliste. Laurence Ferrari peut-elle
mener une interview de Nicolas Sarkozy si elle entretient des relations
amicales avec l'un de ses plus proches collaborateurs ? La question
reste légitime. Cet exemple montre une nouvelle fois que la frontière
est de moins en moins étanche entre le pouvoir politique et médiatique.
Les exemples ne manquent pas, comme récemment Audrey Pulvar et Arnaud Montebourg.



Ces relations assumées ou supposées nourrissent la défiance de plus
en plus grandissante du grand public à l'égard des journalistes. Les
entretiens de la journaliste avec le Chef de l'Etat pourront être revus à
l'aune de cette information. "Avec Nicolas Sarkozy, je serai cash" avait promis Laurence Ferrari le 25 janvier 2010, à quelques heures d'une interview sur TF1 avec le président.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Le problème de la connivence politiques / médias   Ven 2 Mar - 9:52

ce n'est pas d'hier et tout est là, dans la photo ci-dessous


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Le problème de la connivence politiques / médias   Ven 2 Mar - 9:53

sinon, sur le sujet, intéresse toi aux travaux de Pierre Carles

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Le problème de la connivence politiques / médias   Ven 2 Mar - 10:18

à l'époque lors de sa séparation avec Cecilia, il y avait mème eu il me semble une rumeur sur une relation sentimentale au Maroc entre Sarko et Ferrari si ma mémoire est bonne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
SEBASTIEN22
Pascual Garrido
avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 44
Localisation : PLANCOET
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Le problème de la connivence politiques / médias   Ven 2 Mar - 10:50

absolut bastia a écrit:
à l'époque lors de sa séparation avec Cecilia, il y avait mème eu il me semble une rumeur sur une relation sentimentale au Maroc entre Sarko et Ferrari si ma mémoire est bonne?

Logique qu'il roule en Ferrari Wink c'est toujours mieux qu'une madame Lada ou Skoda, ok je sors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.supporterduscbastiaenbretagne.com
Ghjuvanni
Jamie Fullarton


Nombre de messages : 631
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Le problème de la connivence politiques / médias   Ven 2 Mar - 10:51

Les nouveaux chiens de garde, c'est pas mal aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.camperemu.com
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Le problème de la connivence politiques / médias   Mar 13 Mar - 15:18

Beau le Figaro aussi non...... Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

Citation :
NDA : le Fig Mag a dénaturé mes propos
C'est
la polémique du jour, interviewé par le «Figaro Magazine», Nicolas
Dupont-Aignan a répondu « Marine Le Pen » à la question « un Premier
ministre que vous pourriez choisir ? » En exclusivité pour Marianne2, le
leader de Debout la République s'explique.


Nicolas Dupont-Aignan comparant deux caddies en francs et en euros, à Lille. (CHIBANE/SIPA)
Marianne : Pourquoi avoir répondu au Figaro Magazine que « vous pourriez choisir » Marine Le Pen comme Premier ministre si vous étiez élu ?

Nicolas Dupont-Aignan : J’ai été comme beaucoup surpris à la lecture de l’interview du Figaro Magazine intitulé : « Dans la tête de Nicolas Dupont-Aignan »
A la question : « Un Premier Ministre que vous pourriez choisir ? », Le Figaro fait
un raccourci qui dénature l’esprit de ma réponse. Il choisit de ne
retenir que le nom de Marine Le Pen, mais a oublié de citer les autres
patriotes que j’avais évoqués : Montebourg ou Chevènement, par exemple.


Que vouliez-vous dire précisément ?
Que
voulais-je dire sur le ton de la provocation ? Que tout simplement
j’étais le seul candidat à pouvoir rassembler tous les patriotes, d’où
qu’ils viennent. Que je sache ? Dans la résistance se côtoyaient tous
les courants politiques. Et ce sont bien eux qui ont libéré la France !
Quand la maison brule, on a besoin de tous les pompiers.


L’important,
en revanche, est bien évidemment de savoir sur quelle ligne politique
se rassemblent des personnalités politiques différentes. Et la mienne
est irréprochable.


La
polémique autour de cette interview commence à s'amplifier sur les
réseaux sociaux. Que répondez-vous à ceux qui, comme Claude Askolovitch
sur Twitter, vous accusent de « parier sur la non-présence de Marine Le Pen au premier tour » et espérer avec cette interview au Fig Mag récupérer ses voix ?

Personne
ne peut mettre en doute un instant mes valeurs gaullistes et
républicaines. Je suis candidat à la Présidence de la République
justement car je crois qu’on peut mettre en œuvre en France un
patriotisme ouvert serein et tranquille, si loin des outrances et des
excès du FN que j’ai toujours condamnés.


Quant
à Madame Le Pen : soit elle continue à s’enfermer dans un parti qui
divise les Français et qui fait, en fin de compte, le jeu du PS et de
l’UMP, soit elle a le courage de rompre avec les siens et de me
rejoindre pour vraiment défendre une France républicaine.

Je
connais déjà sa réponse : elle préférera rester avec les siens à
proposer le déremboursement de l’IVG et l’interdiction de la viande
Halal.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Pierfran
Morfale
Morfale
avatar

Nombre de messages : 8170
Age : 38
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

MessageSujet: Re: Le problème de la connivence politiques / médias   Mar 13 Mar - 20:52

C'est ce qui s'appelle un raccourci ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apoc.forumpro.fr/
PIXININI
Carlos Borges
avatar

Nombre de messages : 1283
Age : 45
Localisation : furiani
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Le problème de la connivence politiques / médias   Mer 14 Mar - 11:51

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rmc.fr/blogs/public/images/After_foot/2010-2011/agres
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le problème de la connivence politiques / médias   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le problème de la connivence politiques / médias
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: