Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Limelette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Limelette   Mar 24 Jan - 17:49



L'affiche d'un étudiant fait scandale à Corte



Anthony Limelette, à droite, face à d'autres étudiants outrés par sa démarche artistique provocatrice. (Photo Jeannot Filippi)
L'ambiance s'est tendue, hier, à la faculté de lettre de Corte, à l'occasion de l'ouverture d'une exposition. Celle d'un étudiant en arts plastiques qui associait le sexe et la religion sur des photographies

est 15 heures, hier, à la faculté de lettres de Corte, campus Mariani. Le doyen Pascal Ottavi s'efforce de parfaire le retour au calme en positivant. « On pourra retenir malgré tout que la communauté étudiante est soucieuse de s'impliquer dans les affaires de la cité ».À ce moment-là, les explications ont eu lieu, dans les moindres détails, les yeux dans les yeux, et les parties en présence semblent vouloir en rester là. Mais une heure auparavant, le ton était monté, les esprits s'étaient vraiment échauffés.
À l'origine de cette agitation, l'initiative d'Anthony Limelette, un étudiant inscrit en 2e année d'arts plastiques dont l'inspiration a choqué au plus haut point. « Histoire d'une absence »,tel était l'intitulé de son exposition auquel il conviait la communauté universitaire, dans les locaux pédagogiques de sa filière, à partir de 14 heures. Cette exposition n'a pas eu lieu, les syndicats étudiants se sont chargés de « l'annuler ».

La veille au soir, ces derniers avaient découvert les affiches annonçant l'exposition, mais aussi et surtout la photographie centrale qui accompagnait l'annonce : la mise en scène d'un sexe masculin « décoré » d'un chapelet. Il n'en fallait pas plus pour provoquer la colère des étudiants de la Ghjuventù paolina et de la Cunsulta di a ghjuventù corsa. Choqués que l'on puisse associer le sexe à la religion, invoquant ce que cette dernière représente dans l'île, les représentants syndicaux se sont retrouvés dans le local pédagogique appelé à devenir un lieu d'exposition le temps d'une journée. Sur place, le désordre règne déjà, les murs sont déjà tagués, les inscriptions dénonciatrices sautent aux yeux. Le nom de l'étudiant plasticien s'étale sur un mur au côté du mot « perversità ».

De l'appel à la paroisse à l'arrivée des gendarmes

Dans le cours des discussions serrées qui vont s'en suivre, les étudiants syndicalistes, rejoints par d'autres, affirmeront qu'ils n'ont rien à voir avec ces dégradations. Auparavant, la Ghjuventù Paolina avait pris soin d'alerter le curé de Corte, pour l'informer et l'associer à la démarche de protestation. Retenu par sa mission, l'abbé Valery n'a pu se déplacer, mais quelques dames impliquées dans les activités de l'Église au plan local sont descendues sur le campus. Bon nombre de témoins croyaient alors rêver, ils n'étaient pas au bout de leur surprise.

Visiblement alertés par le coup de fil d'un témoin qui craignait l'escalade, les gendarmes font à leur tour irruption. Ce qui déplaît fortement aux étudiants qui s'en vont demander aux représentants des forces de l'ordre les raisons de leur présence, invoquant l'accès à un campus universitaire qui ne leur est pas autorisé. La confrontation se limite cependant au simple échange. Les gendarmes n'interviendront pas et se retireront, d'autant que la tension retombe pour faire place à une explication qui ne verra pas le ton monter. Entre-temps, le doyen de la fac de lettres est arrivé, avec Don-Mathieu Santini, le vice-président du conseil d'administration.

Aux côtés d'un de ses enseignants, montré du doigt par des accusateurs d'autant plus remontés qu'ils avaient découvert des affiches de l'expo sur les portes de leurs propres locaux associatifs, l'étudiant incriminé se défend comme il peut. Présentant sa démarche comme un travail dans un premier temps limité au cadre pédagogique, Anthony Limelette assume le côté provocateur des affiches. L'étudiant précise également que d'autres affiches, avec d'autres photos ont été placardées, et que le contenu de son expo était loin de rejoindre totalement le cliché à l'origine du tollé.

Insistant tout particulièrement sur les valeurs de la Corse indissociables du fait religieux, les étudiants syndicalistes réaffirment leur refus de les voir insultées (voir par ailleurs). S'efforçant à son tour d'apaiser les esprits dans le dialogue, Don-Mathieu Santini fait part de son respect pour la liberté artistique, considérant en même temps que celle-ci ne peut ignorer les questions les plus sensibles de notre société, ni s'autoriser n'importe quoi avec. Quelques instants plus tard, Pascal Ottavi propose aux parties opposées de les recevoir, à tour de rôle, dans son bureau pour d'autres entretiens.

Hier soir, l'incident semblait clos. La communauté universitaire qui venait de vivre, avec la première candidature déclarée à la prochaine élection présidentielle, le lancement officiel d'une campagne, ne s'attendait pas à ce que la conception artistique d'un étudiant mette le feu au campus.




L'affiche à l'origine des incidents.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Mar 24 Jan - 17:50

du coup, j'ai lu les réactions à droite (et à droite) puis à gauche, e mi campu Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Plefu
L'homme au bob
L'homme au bob
avatar

Nombre de messages : 2257
Age : 34
Localisation : en Gaule
Date d'inscription : 05/09/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Mar 24 Jan - 21:49

Shocked

Citation :
les valeurs de la Corse indissociables du fait religieux
J'avoue ma surprise et donc mon ignorance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Mer 25 Jan - 8:09

Je suis tout autant perplexe que toi.

On peut discuter à l'infini de la notion de "racines" mais voir le fait religieux brandi par des syndicalistes nationalistes ne m'étonne pas. L'histoire ne se répète pas, elle bégaie.

L'histoire de l'exposition en elle-même ne me passionne guère. C'est ce qu'elle a provoqué qui est très intéressant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Mer 25 Jan - 17:59

en mème temps ce type n'a d'artiste que le nom, c'est un petit provocateur, parce qu'associer un cazzu avec une croix, hormis vouloir faire le buzz je vois pas ou est l'art dans tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Mer 25 Jan - 18:31

on peut penser ce qu'on veut de ce qu'il fait. Aimer ou ne pas aimer. A titre personnel, je ne vois pas un grand intérêt à sa création. Il y a en effet un coté provocateur.

Ce qui m'intéresse, c'est le coté délirant des réactions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Mer 25 Jan - 19:39

si tu appelles ça "délirant" imagine si ça avait été la mème image avec un coran........



moi les réactions si certaines sont un peu excessives ne me semblent pas si délirantes que ça

avec l'islam, c'était X puissance 95 0000000000000000000000000000000000000 on avait des pays qui nous déclaraient la guerre, Limelette avait une fatwa et un contrat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Mer 25 Jan - 21:10

inverse la perspective. C'est justement parce que je n'aime pas les réactions des intégristes islamistes que je n'aime pas non plus celles intervenues ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Jeu 26 Jan - 3:12

il faut comparer ce qui est comparable dans l'échelle réactionnelle, les 2 sujets touchent la religion mais les réactions ne sont pas dans la mème catégorie quand mème.

Apres tout e qui est excessif est dangereux mais Limelette en lui mème de par son oeuvre est excessif, la liberté de créer? ouais...... je suis sceptique la quand mème sur son affiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Plefu
L'homme au bob
L'homme au bob
avatar

Nombre de messages : 2257
Age : 34
Localisation : en Gaule
Date d'inscription : 05/09/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Jeu 26 Jan - 10:37

absolut bastia a écrit:
il faut comparer ce qui est comparable dans l'échelle réactionnelle, les 2 sujets touchent la religion mais les réactions ne sont pas dans la mème catégorie quand mème.

Justement, c'est toi qui a comparé les réactions. Personne n'avait parlé de Coran avant toi.
C'est pas parce que "c'est pire ailleurs" qu'on n'a pas le droit d'être étonné des réactions.
Moi ce qui m'intrigue c'est cette référence religieuse dans les réactions. Comme vous le dites tous les 2, on peut trouver ça moche et sans intérêt artistique (je suis 100% d'accord Twisted Evil ) mais ce n'est pas ça les réactions mentionnées dans l'article. Je trouve étonnant que la jeunesse s'indigne à ce point en faisant référence à des valeurs religieuses. Je pensais (à tord visiblement) que les idées libertaires et indépendentistes s'accomodaient assez mal de notions religieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Jeu 26 Jan - 11:15

Plefu a écrit:
Je pensais (à tord visiblement) que les idées libertaires et indépendentistes s'accomodaient assez mal de notions religieuses.
pour moi libertaires est aux antipodes d'indépendantistes par contre la tradition chrétienne est très fortement ancrée niveau valeurs dans la société Corse, ici bien plus qu'ailleurs sur le Continent.
Et je vois beaucoup plus de proximité entre idées indépendantistes et le religieux qu'entre les idées libertaires et indépendantistes comme c'est ta vision.
Je ne dis pas que tu as tort et moi raison, je dis que sur ce sujet on n'a pas du tout le mème angle d'approche et de ressenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Jeu 26 Jan - 12:06

Vous êtes déjà au deuxième niveau de l'analyse Laughing

Je trouve que s'agissant du 1er niveau, la question a été clairement posée par AB: les limites de la création.

Pour moi, je n'en vois aucune dans le domaine artistique. La sanction c'est le succès ou non. Dans la durée, il y a des noms qui restent et ce ne sont pas forcément ceux qui ont joué sur le scandale.

Le premier exemple qui me vient à l'esprit, c'est l'origine du monde de Courbet. Très sexuel et très beau. Qualifié de pornographique en son temps et classique depuis. Mais Limelette n'est pas Courbet.

Pour autant, je suis choqué par la réaction de la police de la pensée. Nous avons la chance de vivre dans une société ouverte à la différence d'autres qui sont obscurantistes. Et selon moi, la critique d'une oeuvre qui se voudrait artistique n'a pas à être basée sur autre chose que la qualité artistique de la dite oeuvre.

Où sinon, c'est le Moyen Age, l'âge sombre de la création artistique et philosophique où seul avait droit de cité, l'art sulpicien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Plefu
L'homme au bob
L'homme au bob
avatar

Nombre de messages : 2257
Age : 34
Localisation : en Gaule
Date d'inscription : 05/09/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Jeu 26 Jan - 13:02

absolut bastia a écrit:

pour moi libertaires est aux antipodes d'indépendantistes

peut être ... On pourrait en débattre des heures Razz

absolut bastia a écrit:
par contre la tradition chrétienne est très fortement ancrée niveau valeurs dans la société Corse, ici bien plus qu'ailleurs sur le Continent.

Ok, je ne savais pas


absolut bastia a écrit:
Je ne dis pas que tu as tort et moi raison, je dis que sur ce sujet on n'a pas du tout le mème angle d'approche et de ressenti.

Certainement Laughing et en ce qui concerne la société corse je dois bien avouer mon ignorance la plus totale ce qui explique probablement cette différence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plefu
L'homme au bob
L'homme au bob
avatar

Nombre de messages : 2257
Age : 34
Localisation : en Gaule
Date d'inscription : 05/09/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Jeu 26 Jan - 13:11

Antone a écrit:

Pour autant, je suis choqué par la réaction de la police de la pensée. Nous avons la chance de vivre dans une société ouverte à la différence d'autres qui sont obscurantistes. Et selon moi, la critique d'une oeuvre qui se voudrait artistique n'a pas à être basée sur autre chose que la qualité artistique de la dite oeuvre.

Où sinon, c'est le Moyen Age, l'âge sombre de la création artistique et philosophique où seul avait droit de cité, l'art sulpicien.

+1

Après il y a peut être quand même une limite à la création artistique qui est justement que l'objectif doit rester purement artistique, au sens esthétique. Je rejoins absolut qui parlait de faire le "buzz" avec des créations provocantes. Si, en concevant quelque chose, l'objectif n'est pas de faire du "beau" mais juste de se faire remarquer, ce n'est peut être plus de création artistique dont il faut parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Jeu 26 Jan - 14:42

oui mais qui est juge?

Nous aurons tous tendance à dire qu'est provocation, ce qui dérange nos stéréotypes. Comme on ne peut sonder les coeurs et les esprits des créateurs pour faire la part de ce qui est envie de faire le buzz et réelle démarche artistique, il suffit de laisser faire et de laisser retomber la mousse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Jeu 26 Jan - 16:49

Antone a écrit:
oui mais qui est juge?

Nous aurons tous tendance à dire qu'est provocation, ce qui dérange nos stéréotypes. Comme on ne peut sonder les coeurs et les esprits des créateurs pour faire la part de ce qui est envie de faire le buzz et réelle démarche artistique, il suffit de laisser faire et de laisser retomber la mousse.
je suis d'accord avec toi, mais sur ce principe c'est open bar et la porte ouverte à une liberté totale proche de l'anarchie si on va au bout du bout non?
il est interdit d'interdire, slogan de mai 68 on a vu les limites et les dégats de ce type de raisonnement il me semble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Plefu
L'homme au bob
L'homme au bob
avatar

Nombre de messages : 2257
Age : 34
Localisation : en Gaule
Date d'inscription : 05/09/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Jeu 26 Jan - 16:51

Antone a écrit:
oui mais qui est juge?

Nous aurons tous tendance à dire qu'est provocation, ce qui dérange nos stéréotypes. Comme on ne peut sonder les coeurs et les esprits des créateurs pour faire la part de ce qui est envie de faire le buzz et réelle démarche artistique, il suffit de laisser faire et de laisser retomber la mousse.

Ha mais je suis d'accord !
Ce que je disais c'est de la théorie, en pratique c'est inapplicable en effet ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Jeu 26 Jan - 17:26

Absolut, je suis d'accord avec la théorie de l'open bar, s'agissant du domaine artistique ou supposé tel parce que je préfère des couillonnades périssables à une censure durable.

Finalement, qui aurait parlé de Limelette sans cette réaction démesurée?

En plus tout ça évolue avec le temps. Les pointillistes, le mouvement Dada, Hugo lui même avec Hernani et j'en passe ont eu droit à des anathèmes. Ils sont restés. Je doute que notre jeune photographe laisse une trace aussi marquante.

Sinon, l'anarchie n'est pas le désordre mais la forme supérieure de l'ordre puisque chacun règle son comportement pour ne pas avoir besoin d'une autorité. Une coopération libre donc. Mais je te concède bien volontiers que c'est un brin utopique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Jeu 15 Mar - 7:09

On pensait que l'histoire était tombée aux oubliettes. Quatre mois après avoir défrayé la chronique, l'affaire de « la photo du scandale », sortie le 17 novembre dernier du campus universitaire, a ressurgi de la manière la plus choquante qui soit. « Ils nous ont bien fait comprendre qu'ils nous en voulaient encore »,nous confiait, hier, au téléphone, Anthony Limelette. L'auteur du fameux cliché s'exprimait quelques heures après avoir été agressé, aux alentours de 2 heures du matin, à la sortie d'un bar de Corte.

Pour comprendre, ou simplement se rafraîchir la mémoire, il convient de revenir au jour où l'étudiant en deuxième année de la filière arts s'apprêtait à inaugurer son exposition dans les locaux pédagogiques de sa formation. L'expo fut « annulée » par une action des syndicats étudiants. La raison : le fameux cliché choisi pour illustrer l'affiche annonçant l'événement, un chapelet enroulé autour d'un sexe d'homme. Le tollé avait alors crié au manque de respect envers la foi chrétienne, au mépris de la Corse et à son histoire indissociable du culte religieux. Le doyen de la faculté de lettres et l'un des vice-présidents de l'université avaient dû intervenir pour calmer les esprits. Sur le campus autant que sur le net, l'affaire avait été, par la suite, abondamment commentée. Cible d'insultes à maintes reprises par blogs interposés, Anthony Limelette n'avait, toutefois, plus été inquiété depuis lors, pas même interpellé verbalement. Jusqu'à cette nuit de mardi à mercredi, dans l'obscurité d'une ruelle voisine de la place Paoli.

Deux individus, dont un portait une cagoule, ont fait irruption au-devant des deux étudiants. « L'un d'eux était muni d'une matraque et en a fait usage. J'ai évité les coups, ce qui n'a pas été le cas de mon ami. Nous avons rapidement pris la fuite, avec plus de peur que de mal »,confiait Anthony Limelette qui soulignait aussi l'agression verbale. Bref, les deux étudiants n'auraient pas été les victimes d'une véritable raclée, plutôt d'une manœuvre d'intimidation pour le moins brutale.

La communauté universitaire réunie ce matin

Durant la journée d'hier, la nouvelle a rapidement fait son chemin sur le campus cortenais. La présidence a été informée, tout comme le doyen de la faculté de lettres qui s'est adressé à ses collègues. « On leur a violemment reproché une exposition qui, en son temps, avait déclenché une polémique véhémente,écrivait, hier, Pascal Ottavi. Si le débat, même vigoureux, constitue l'indispensable ferment de la vie universitaire, l'atteinte à l'intégrité physique des personnes, qui plus est dans des conditions plus que contestables, ne peut constituer pour la communauté universitaire, une pratique acceptable ou une valeur partagée ». Le doyen a conclu son propos en appelant la communauté universitaire à soutenir les deux étudiants, ce matin, à 9 h 30, à l'amphi Ribellu de la faculté de lettres.

Par ailleurs, une plainte devrait être déposée à la gendarmerie de Corte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 51
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Limelette   Jeu 15 Mar - 22:33

La violence est condamnable une fois ce postulat posé, il faut convenir que faire du n'importe quoi peut aussi entrainer du n'importe quoi. En résumé si on provoque on prend des risques. Je trouve cette photo ridicule, d'autre peuvent la considérer comme dégradante enfin il en est qui peuvent la considérer comme une attaque. Manquer de respect à un symbole de l'église n'est pas digne de respect, sans cautionner cette bousculade somme toute symbolique elle aussi, je ne la condamne pas. Lorsque l'on cherche à provoquer on assume aussi les conséquences de ses actes ou de ses propos,depuis toujours les rapports humains ont fonctionnés ainsi. Monsieur Limette ne peut pas l'ignorer, en tout les cas maintenant si c'était le cas il a appris au moins une chose, le respect se mérite et il ne faut pas s'attendre à en bénéficier si l'on foule des pieds les convictions pofondes des autres.

Je pense que vouloir se faire un nom en utilisant des méthodes contestables, n'est pas digne ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghjuvanni
Jamie Fullarton


Nombre de messages : 631
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Limelette   Ven 16 Mar - 9:09

Ce que j'aime bien, c'est que les mêmes qui nous font toute une histoire pour la photo en bois de Limelette seront les premiers à présenter les musulmans (en prenant bien soin de faire une généralité) comme des attardés à la première caricature mal reçue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.camperemu.com
Chjucu
Abdel Ben Corsar
Abdel Ben Corsar
avatar

Nombre de messages : 2034
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Limelette   Ven 16 Mar - 10:08

vince a écrit:
La violence est condamnable une fois ce postulat posé, il faut convenir que faire du n'importe quoi peut aussi entrainer du n'importe quoi. En résumé si on provoque on prend des risques. Je trouve cette photo ridicule, d'autre peuvent la considérer comme dégradante enfin il en est qui peuvent la considérer comme une attaque. Manquer de respect à un symbole de l'église n'est pas digne de respect, sans cautionner cette bousculade somme toute symbolique elle aussi, je ne la condamne pas. Lorsque l'on cherche à provoquer on assume aussi les conséquences de ses actes ou de ses propos,depuis toujours les rapports humains ont fonctionnés ainsi. Monsieur Limette ne peut pas l'ignorer, en tout les cas maintenant si c'était le cas il a appris au moins une chose, le respect se mérite et il ne faut pas s'attendre à en bénéficier si l'on foule des pieds les convictions pofondes des autres.

Je pense que vouloir se faire un nom en utilisant des méthodes contestables, n'est pas digne ....

Je ne ferai pas de commentaire sur le FOND de ton raisonnement mais sur la FORME, qui en l'état peut être transposé facilement en :
" Elle l'a bien cherchée cette lovia. Elle avait qu'à pas s'habiller comme une pute ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-babel.com/home/index.php#
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 51
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Limelette   Dim 18 Mar - 22:12

Ar
Chjucu a écrit:
vince a écrit:
La violence est condamnable une fois ce postulat posé, il faut convenir que faire du n'importe quoi peut aussi entrainer du n'importe quoi. En résumé si on provoque on prend des risques. Je trouve cette photo ridicule, d'autre peuvent la considérer comme dégradante enfin il en est qui peuvent la considérer comme une attaque. Manquer de respect à un symbole de l'église n'est pas digne de respect, sans cautionner cette bousculade somme toute symbolique elle aussi, je ne la condamne pas. Lorsque l'on cherche à provoquer on assume aussi les conséquences de ses actes ou de ses propos,depuis toujours les rapports humains ont fonctionnés ainsi. Monsieur Limette ne peut pas l'ignorer, en tout les cas maintenant si c'était le cas il a appris au moins une chose, le respect se mérite et il ne faut pas s'attendre à en bénéficier si l'on foule des pieds les convictions pofondes des autres.

Je pense que vouloir se faire un nom en utilisant des méthodes contestables, n'est pas digne ....

Je ne ferai pas de commentaire sur le FOND de ton raisonnement mais sur la FORME, qui en l'état peut être transposé facilement en :
" Elle l'a bien cherchée cette lovia. Elle avait qu'à pas s'habiller comme une pute ".

Je m'inscrit en faux, je n'ai jamais prétendu ni pensé qu'un crime qu'elle qu'il soit puisse être excusable, encore moins un crime sexuelle, pour info je suis révulsé par les violences faite aux femmes , je fais juste un rappel de la façon dont fonctionne l'humanité arf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Limelette   Lun 19 Mar - 6:53

Ghjuvanni a écrit:
Ce que j'aime bien, c'est que les mêmes qui nous font toute une histoire pour la photo en bois de Limelette seront les premiers à présenter les musulmans (en prenant bien soin de faire une généralité) comme des attardés à la première caricature mal reçue.

one point mais ils ne verront pas le rapport

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Chjucu
Abdel Ben Corsar
Abdel Ben Corsar
avatar

Nombre de messages : 2034
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Limelette   Mar 20 Mar - 8:54

vince a écrit:


Je m'inscrit en faux, je n'ai jamais prétendu ni pensé qu'un crime qu'elle qu'il soit puisse être excusable, encore moins un crime sexuelle, pour info je suis révulsé par les violences faite aux femmes , je fais juste un rappel de la façon dont fonctionne l'humanité arf

C'est pourquoi je parlais bien de forme (et non pas de fond). Sur le fond, le débat est intéressant mais nous connaissons déjà les opinions de chacun Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-babel.com/home/index.php#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Limelette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Limelette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: