Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shoot again (pour les anciens)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Lun 9 Avr - 9:01

Depuis le début de l'année, cinq hommes ont été tués par balles dans l'île. Le précédent, un homme de 27 ans, avait été tué le 16 mars à la sortie d'un café de Corte (Haute-Corse) par un seul tireur, qui avait pris la fuite à pied.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Lun 9 Avr - 10:58

à part ça tout va bien.



on ne respecte mème plus les fètes Pascales
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Lun 9 Avr - 12:50

c'est marrant ton dernier commentaire, j'ai lu le même sur un journal

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Lun 9 Avr - 12:51

D'après l'AFP, le restaurateur ajaccien, grièvement blessé dans l'attentat à l'explosif qui a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche à Ajaccio, est décédé ce matin des suites de ses blessures.

Il était 2 heures du matin, quand la victime, âgée de 56 ans, a été fauchée par une charge explosive placée au niveau des conteneurs d'ordures ménagères disposés à l'angle de la rue Général-Fiorella et la rue Maréchal-Ornano en centre-ville. Jean-Pierre Rossi était sorti de l'établissement dont il assurait la gérance, le Casa Bahia Kebab, pour visiblement déposer ses ordures dans l'un des conteneurs lorsque l'explosion s'est produite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
SEBASTIEN22
Pascual Garrido
avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 44
Localisation : PLANCOET
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Lun 9 Avr - 21:00

Ajaccio : Le restaurateur blessé par l'explosion est décédé
Une · 04-2012 · attentat
Jean-Pierre Rossi, le restaurateur gravement blessé dimanche à Ajaccio par l'explosion d'une charge, qui avait été placée dans un container d'ordures ménagères, est décédé lundi matin des suites de ses blessures.
La charge explosive avait été placée dans une poubelle, à l'angle des rues Fiorella et Maréchal Ornano, en plein centre-ville. Jean-Pierre Rossi, 56 ans quittait vers 01H50 le restaurant Casa Bahia, où il travaillait, lorsqu'il a été touché par l'explosion.
Le souffle a détruit notamment plusieurs vitrines dans les alentours et endommagé plusieurs véhicules.
Immédiatement après l'explosion aussi bien le procureur de la République que le préfet de Corse laisaient entendre que les enquêteurs de la police judiciaire privilégiaient " très clairement une piste privée et non institutionelle".
Qui et pourquoi en voulait-on autant au restaurateur pour décider de lui ôter la vie de la sorte?
En effet, selon le Parquet d'Ajaccio, le restaurateur a été probablement victime d'une charge déclenchée à distance. " On s'oriente vers le déclenchement d'une charge à distance. Des éléments retrouvés sur place confirment cette thèse" a déclaré à l'AFP un représentant du parquet d'Ajaccio confirmant, ainsi, ce que l'on avançait déjà la veille. Selon la même source, "deux vis" ont été retrouvées sur le corps de la victime, dont l'autopsie pourrait être pratiquée mardi.
Les hommes de la police judiciaire d'Ajaccio vont maintenant se pencher sur le passé de la victime de ce tragique fait divers pour esssayer de trouver des élements de réponse aux questions qu'ils se posent.
Il n'en demeure pas moins qu'un homme - un de plus - est mort aujourd"hui, victime une nouvelle fois de cette violence qui gangraine tous les jours un peu plus la Corse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.supporterduscbastiaenbretagne.com
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Mar 10 Avr - 9:52

Nous nous sommes tellement habitués à cette violence que la vie continue comme si rien ou pas grand chose ne s'était passé. Après les lamentations d'usage, on passe un bref moment à faire semblant de s'inquiéter de la dérive puis on s'interroge sur l'éventuelle responsabilité de la victime et on conclut par la responsabilité de l'état colonial. Ainsi va la Corse, championne d'Europe de la criminalité. 305.674 habitants et une vingtaine d'assassinats par an. Plus de six homicides par an pour 100.000 personnes. Pour le Var qui compte à peu près un gros million d'habitants, ça nous donnerait 60 meurtres. C'est tout simplement hallucinant si on veut bien considérer (source Wikipedia) que ce taux en France est de 0.7 pour 100.000. La Corse se situerait dans ce triste palmarès au 12ème rang mondial.

Et encore, je n'ai pas retenu pour base les 25 assassinats de 2009 parce qu'alors l'île passe à un ratio de 8.17/100.000 qui la situe juste derrière le Mexique ou la Lituanie Crying or Very sad . Tout ça dans une île où il ne manque rien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Pierfran
Morfale
Morfale
avatar

Nombre de messages : 8170
Age : 37
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Mar 10 Avr - 11:32

Juste une question au passage : pourquoi le président ne vient pas en Corse avec Guéant pour résoudre ces histoires ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apoc.forumpro.fr/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Mar 10 Avr - 14:16

Pierfran a écrit:
Juste une question au passage : pourquoi le président ne vient pas en Corse avec Guéant pour résoudre ces histoires ?
c'est pas Sarko on s'en fout c'est Eva Zorro Joly qu'il faut Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
avec elle les méchants vont trembler Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Mar 10 Avr - 14:47

Je n'aime pas NS, loin s'en faut mais le problème en Corse a commencé bien avant lui. Il faut en effet une action énergique de l'état relayée par un sursaut citoyen. La complète.. contrôles fiscaux, URSSAF etc.. pour taper au portefeuille. Avec un sursaut citoyen. Parce que si c'est pour se prendre des pierres par les idiots utiles du banditisme organisé, ce n'est pas la peine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Mar 10 Avr - 15:06

tu as tout dis Antone et très bien résumé la situation, Sarko ou pas Sarko il n'a rien à voir la dedans, juste une question de volontépolitique face aux clans et aux liens banditisme, mafia, politique, natios, clans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
SEBASTIEN22
Pascual Garrido
avatar

Nombre de messages : 2636
Age : 44
Localisation : PLANCOET
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Mar 10 Avr - 15:08

absolut bastia a écrit:
tu as tout dis Antone et très bien résumé la situation, Sarko ou pas Sarko il n'a rien à voir la dedans, juste une question de volontépolitique face aux clans et aux liens banditisme, mafia, politique, natios, clans

Les politiques en ont ils les moyens et veulent ils bien le faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.supporterduscbastiaenbretagne.com
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Mar 10 Avr - 15:27

si j'en crois le funeste épisode de la Brise et du flop retentissant qui s'en est ensuivi, je répondrai non à ta question. Ce gang a investi son argent mafieux dans de l'économie "officielle" et n'a jamais pu être vraiment démantelé. Mais, comme ces braves gens sont cupides et ne veulent rien payer du tout, il me semble qu'il suffirait de faire comme sur le continent pour leur faire mal ( quand tu roules en Cayenne sans être imposable, par exemple, il y a des moyens de t'emm..nuyer).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Mar 10 Avr - 15:57

combien de bars appartiennent à la brise sur Bastia et sa région?
à l'époque il y a quelques années sur la place hormis les palmiers il paraitrai que tous les autres????
Combien de commerces?
Combien d'établissements de nuit sur le 2B? Laughing
etc etc.....
la ou ça fait mal c'est le portefeuille c'est une simple question de volonté politique hors nos différents gouvernements depuis tant d'années ne l'ont jamais fait! pourquoi? Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Ven 13 Avr - 17:19



Violences en Corse : "Il y a ce que l'on sait... et le reste"

Créé le 13-04-2012 à 16h44- Mis à jour à 18h59





Par Celine Rastello
journaliste

"Ça va continuer", estime le spécialiste du grand banditisme et chercheur au CNRS Thierry Colombié. Interview.


Un attentat à la sous-préfecture de Corte, un ex-nationaliste et son beau-frère abattus près d'Aleria (Haute-Corse), un restaurateur tué lors d'une explosion à Ajaccio et un plastiquage, le lendemain, dans un bar de la ville. L'île, où six hommes ont aussi été tués par arme à feu depuis le début de l'année, connaît ces dernières semaines un regain de violences. Comment l'expliquer et l'interpréter ? Qui est derrière ?

Tandis qu'une réunion sur le thème de la sécurité, présidée par Nicolas Sarkozy, était prévue vendredi 13 avril à Ajaccio en présence de Claude Guéant et Michel Mercier, "Le Nouvel Observateur" a questionné le chercheur associé au CNRS, spécialiste du grand banditisme et auteur du livre "La French Connexion" (éditions Non Lieu) Thierry Colombié.

Comment analysez-vous ces récents événements et pensez-vous qu'ils sont liés entre eux ?

- On l'ignore. Et c'est bien là toute la difficulté de la Corse : on n'arrive jamais à connaître les véritables motivations des uns et des autres. Il est difficile de dissocier le nationalisme du grand banditisme. Depuis le début, il y a plus de 45 ans maintenant, on n'a jamais su quelle était l'identité réelle de ces fractions ni leurs véritables intentions.

Tout cela n'est donc pas nouveau.

- Rien n'est nouveau. Dans les années 70, le sursaut nationaliste est d'abord une façon de redynamiser la culture et la langue corse. Mais la naissance du mouvement nationaliste et la création du FLNC (Front de libération nationale corse) et de son objectif de lutte l'armée, la politique de la terreur commence à régner. La Corse se divise peu à peu en trois grands ensembles : le mouvement nationaliste, le grand banditisme et ses gangsters, avec à l'époque ses quatre grandes bandes dont l'emblématique Brise de Mer ou Valinco, au sud, mêlant la prostitution et le trafic d'héroïne : la 'French Connexion'. Le troisième groupe, enfin, est constitué des grandes familles institutionnelles de l'île, très impliquées dans la vie publique comme les Giacobbi, les Zuccarelli à Bastia, les Rocca-Serra dans le sud. Leur pouvoir, très important, se transmet de génération en génération.

Comment ces trois différents "groupes" évoluent-ils ensuite ?

- Au fil des ans, ils se confondent, et le jeu se brouille. Des scissions et des conflits se développent à l'intérieur de chacun, et entre les trois. On ne sait plus qui est qui, qui fait quoi. Ce qui est toujours le cas. Mais chacun a la même mission : trouver un territoire et être toujours en avance par rapport aux plans de l'Etat.

C'est-à-dire ?

- En ce moment, par exemple, les conflits s'articulent surtout autour du Padduc (Plan d'aménagement et de développement durable de la Corse), qui vise à reconstituer le littoral en l'aménageant, d'un point de vue touristique notamment. Ce projet représente plusieurs dizaines de milliards d'euros, sans compter les fonds européens. Chacun prépare donc le terrain en tentant d'anticiper les profits possibles, dans le but d'en engranger un maximum. L'accès aux terrains est central et des pressions sont exercées sur les propriétaires. Elles peuvent se transformer en menaces, puis, peut-être, en règlements de compte comme ceux survenus récemment. Ça va continuer. D'autant plus qu'on ne perçoit que ce qui est visible, soit peu de choses par rapport à ce qu'il se passe en réalité. Il y a ce que l'on sait, et le reste.

Quel est, selon vous, le cœur du problème ?

- La fontaine, c'est les fonds publics, et leur détournement est indéniablement au cœur du problème. Depuis 40 ans, voire depuis la Seconde Guerre Mondiale, tout le système repose dessus, c'est quasiment devenu un sport de combat. Un véritable racket s'organise. Les principaux détournements se font à partir de projets qui n'existeront jamais, ou à travers diverses sociétés de sécurité ou de travaux publics qui vont rafler les appels d'offres et surfacturer les travaux. La marge entre la facturation et la surfacturation va dans les poches des différentes personnes liées au nationalisme et au grand banditisme. Plus quelques individus de l'appareil de l'Etat, ce qui fait que ces associations de malfaiteurs dépassent le cadre du 'simple' grand banditisme. Rien ne peut se faire sans l'appui des personnes détenant le pouvoir dans les Conseils généraux, régionaux, les collectivités territoriales,...

Quels autres éléments permettraient de comprendre les récents événements ?

- Quand survient une série d'événements en Corse, il faut toujours regarder l'agenda du moment. L'élection présidentielle est bien sûr importante, mais elle se joue en coulisses. Contrairement aux prochaines législatives, qui suscitent de véritables bras de fer entre fractions pour mettre des noms sur des listes. Des décisions sont prises, ceux qui ne sont pas d'accord peuvent être éliminés. La récente grève de la faim d'Orsoni est aussi une façon de sensibiliser l'opinion publique à l'incarcération du fils de Guy Orsoni, Alain, président du club de foot d'Ajaccio qui s'est exilé en Amérique du sud. Il y a aussi le procès de membres du FLNC (pour des attentats commis entre 2004 et 2006 au nom du FLNC dit du "22-octobre" ndlr). Rien n'est certain, mais il n'est pas impossible, au-delà du Padduc, que ces événements puissent être liés au récent regain de violences.

Comment expliquer que les mêmes problèmes persistent depuis si longtemps ?

- La Corse est un vrai laboratoire d'un point de vue sociologique, mais personne ne le fait et nous n'avons pas d'observation empirique. La France compte très peu de chercheurs sur le grand banditisme et le nationalisme. Pourquoi, depuis toutes ces années, le gouvernement français n'a-t-il jamais réussi à régler le problème lié à l'activité illégale ? C'est sidérant. Des confrères espagnols ou allemands, par exemple, ne comprennent pas du tout. La France est le seul pays d'Europe à observer une succession d'assassinats, certains politiques, de plastiquages, de menaces et d'intimidations, dont beaucoup sont invisibles. Il y a ce que l'on sait, et le reste, notamment les nombreuses intimidations sur fond de racket, comme celles exercées sur les commerces comme les hôtels, bars, brasseries qui n'appartiennent pas aux fractions nationalistes ou aux groupes criminels.

Dans un entretien au "Journal de la Corse", Nicolas Sarkozy rappelle les récentes avancées en agriculture, santé et éducation, et en annonce d'autres "très pragmatiques".

- Nicolas Sarkozy et Claude Guéant sont juges et parties. Ils ont un rapport ambigu avec la Corse du fait de leur formation politique et de leur appartenance à des clans corses, du continent (Hauts-de-Seine, Achille Peretti et Charles Pasqua) ou insulaires. Nicolas Sarkozy va sans doute proposer des budgets. On est dans la surenchère permanente pour avoir accès aux fonds publics dans des proportions toujours plus importantes. Des fonds ensuite détournés en partie : pour aller où ? Il y a toujours un marchandage en cours. Quand on met une bombe ou qu'on incendie une voiture devant un symbole de l'Etat (comme dans la nuit du 31 mars à la sous-préfecture de Corte ndlr), c'est un mode de pression. Le bras de fer est permanent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Ven 13 Avr - 17:35

je trouve l'interview très bonne, et beaucoup de vérités dites par le chercheur du CNRS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Ven 13 Avr - 17:39

c'est pour ça que je l'ai citée. On ne comprend rien en Corse ou ailleurs si on ne suit pas les flux financiers. Là-bas la drogue, ici le foncier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Mar 7 Aoû - 13:42

Citation :
Maurice Costa,
présenté par la justice comme un dirigeant de la criminalité organisée
corse dans la bande dite de la "Brise de mer", a été tué par balles ce
mardi matin dans le village de Ponte-Leccia, en Haute-Corse.
L'homme
de 60 ans, originaire du village proche de Moltifao, a été tué à 11h08
alors qu'il se trouvait dans une boucherie située dans une zone
commerciale au centre du village, en présence de plusieurs clients. Deux
hommes encagoulés ont tiré à travers la vitrine du commerce, selon les
premiers témoignages, touchant Maurice Costa d'au moins deux balles.
Une blessée lors des tirs qui ont visé Maurice Costa

Une dame âgée qui se trouvait dans le magasin a été légèrement blessée et prise en charge par les secouristes.
Un
important périmètre de sécurité a été installé autour de la boucherie
par les gendarmes. Le procureur de la République à Bastia devait se
rendre sur place.
Une voiture incendiée a été retrouvée peu avant
midi à quelques kilomètres du lieu du crime. Il pourrait s'agir, selon
les enquêteurs, du véhicule utilisé par les tueurs.
Avec

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   Mar 7 Aoû - 13:56

Citation :



Maurice Costa, présenté par la justice comme
un dirigeant de la bande de la «Brise de mer», a été tué par balles
mardi matin dans le village de Ponte-Leccia (Haute-Corse).









Maurice Costa, 60 ans, a été tué à 11h08
alors qu’il se trouvait dans une boucherie située dans une zone
commerciale au centre du village, en présence de plusieurs clients.

Originaire du village voisin de Moltifao, la victime, atteinte au
thorax, a été tuée sur le coup. Il a été touché d’au moins deux balles
tirées à travers la vitrine du commerce par au moins deux hommes
encagoulés, selon les premiers témoignages. Une dame âgée qui se
trouvait dans le magasin a été légèrement blessée et prise en charge par
les secouristes.

Plusieurs clients se trouvaient dans la boucherie dont la vitrine
s’est effondrée sous les tirs. Une personne, employé ou client, a été
légèrement blessée au visage par des éclats de verre, ont indiqué les
secouristes.

Quatre étuis de chevrotine ont été trouvés sur place par les
gendarmes qui ont établi un périmètre de sécurité autour de la
boucherie, située dans une zone commerciale de Ponte-Leccia. Une voiture
calcinée, qui a pu être utilisée par les tueurs, a été retrouvée peu
après à quelques kilomètres du village.

Le procureur de la République à Bastia était attendu sur place en début d’après-midi.

Cet assassinat, en pleine saison estivale, a provoqué la stupeur à
Ponte-Leccia et dans la région où la famille Costa est très connue. L’un
des quatre frères de la victime, Jacques Costa, est maire de leur
village de Moltifao, distant d’une dizaine de km de Ponte-Leccia, et
conseiller général (PRG) de Haute-Corse.

Issu d’une famille de sept enfants, Maurice Costa est le onzième
membre présumé de la bande criminelle de la «Brise de mer» à être
assassiné depuis 2008 dans le cadre de règlements de comptes notamment
pour prendre la succession de ses dirigeants.

Cette puissante organisation ayant eu des ramifications sur le
continent et à l'étranger s'était illustrée ans les années 80 et 90 lors
d’une centaine d’attaques à mains armées notamment contre des banques
et pour le contrôle d'établissements de nuit et du trafic des machines à
sous.

Il a notamment été attribué à la «Brise» le casse de l’Union des
banques suisses en mars 1990 dont le butin de 31,4 millions de FS n’a
jamais été retrouvé.

Pilier présumé de cette bande, dont le nom vient de celui du bar de
Bastia où ses membres avaient leurs habitudes dans les années 1980 et
1990, Maurice Costa s'était constitué prisonnier en novembre 2010 à la
gendarmerie de Moltifao, puis avait été remis en liberté.

Mis en examen en mai 2010 pour infractions financières par la
Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs, chargée des dossiers de
grand banditisme) de Marseille, il avait échappé peu après avec l’un de
ses frères, Dominique, mis en examen dans la même affaire, à un coup de
filet de la gendarmerie dans leur village. Les militaires opéraient dans
le cadre d’une enquête pour abus de biens sociaux, investissements
financiers suspects et blanchiment d’argent.

Dominique Costa s'était à son tour constitué prisonnier peu après et
avait effectué six mois de prison préventive près d’Aix-en-Provence
(Bouches-du-Rhône).

Fiché depuis longtemps au grand banditisme, Maurice Costa s'était
spectaculairement évadé, en 2001, de la prison de Borgo, près de Bastia,
en compagnie de deux autres dirigeants présumés de la «Brise de mer»,
Francis Mariani, tué en 2009 dans l’explosion d’un hangar agricole, et
Pierre-Marie Santucci, assassiné la même année.

Les trois hommes étaient sortis par la grand porte de la maison
d’arrêt dont la direction avait reçu auparavant par télécopie un faux
ordre de remise en liberté sur papier à en-tête de l’administration
judiciaire.

(AFP)



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shoot again (pour les anciens)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shoot again (pour les anciens)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: