Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jean Louis Borloo le traitre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 52
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Jean Louis Borloo le traitre   Dim 9 Jan - 8:38

Interview de Patrice Franceschi dans C.M

Citation :
L’annonce de la saisie de La Boudeuse et la menace d’une vente aux enchères de ce navire pour couvrir sa dette envers le fisc (un peu moins de 67000 e) ne pouvaient manquer de faire des vagues… médiatiques. D’autant que si c’est l’État qui, par le biais de son ministère des Finances, a engagé cette procédure vis-à-vis du célèbre trois mâts, on sait aussi (voir Corse-Matin d’hier) que c’est ce même État, à travers son ministère de l’Environnement, qui l’a placé dans cette inconfortable situation.
Tout simplement en ne versant pas sur le compte de La Boudeuse les 500 000 euros que Jean-Louis Borloo lui avait promis dans le cadre de la mission qu’il lui avait confiée.
Ayant évidemment pris connaissance des dénégations de l’ancien ministre à propos de cet engagement, Patrice Franceschi tenait à clarifier la situation. Preuve que s’il peut, comme dans la chanson, se considérer comme un « capitaine abandonné », il n’est pas pour autant un... skipper résigné!

Patrice, qu’avez-vous à répondre à Jean-Louis Borloo qui dit avoir respecté ses engagements?
Cette position - qu’il avait adoptée cet été - il n’est plus en mesure de la tenir aujourd’hui puisque j’ai fourni tous les documents, signés de sa main mais pas seulement (ils portent également le parafe de deux secrétaires d’État) prouvant ma bonne foi. Et donc sa trahison. C’est d’ailleurs à partir de ces ordres de subventionnement que j’avais pu obtenir des avances de la part des banques sollicitées.

Comment expliquez-vous cette volte-face vis-à-vis de votre mission?
J’ai le sentiment qu’après les Régionales, l’État a eu soudainement d’autres priorités que celles à caractère environnemental. Et que cette mission n’est plus, du coup, apparue comme digne de l’intérêt qu’on lui avait accordé au préalable. C’est du moins mon interprétation personnelle…

Est-il vrai que la procédure de saisie de La Boudeuse serait - un comble - partie de… Corse?
C’est malheureusement exact. Ce sont en effet les services fiscaux de Corte (parce que le siège de notre association est à Pancheraccia) qui l’ont fait démarrer. Mais je ne leur en veux nullement. Ces services n’ont fait que leur travail. Que l’affaire soit partie de Corse est seulement anecdotique.

Que demandez-vous aujourd’hui?
Soyons clairs : nous ne demandons pas à ce que notre dette soit effacée. Mais seulement que l’on nous donne un peu de temps pour tenter de dégager des solutions. Un délai pour une telle pièce de notre patrimoine marin, ce n’est pas grand-chose. D’autant que l’État en accorde à tant de gens ou d’entreprises épinglés par le fisc. Et pour des sommes autrement plus importantes que les 67 000 e dont nous sommes redevables!

De plus, c’est quand même lui qui, selon vous, est fautif…
Tout à fait. Et je ne me serais pas permis de déposer cette requête si j’étais en cause à travers ma gestion qui aurait été défaillante. De même, j’aurais compris qu’une banque lance cette procédure car elles n’ont rien à se reprocher dans cette affaire. Or c’est l’État qui nous menace d’une vente... alors que c’est lui qui nous a « lâchés »! C’est non seulement incompréhensible mais même profondément injuste.
Que vous a dit Nathalie Kosciuzko-Morizet, la nouvelle ministre en charge de l’Environnement et de l’Ecologie?
Elle s’est montrée très embarrassée bien sûr.
D’autant qu’elle a été témoin des engagements de Borloo. Je crois aussi que l’État est aujourd’hui conscient de la très mauvaise publicité que lui fait cette affaire, politiquement peu flatteuse, il est vrai, pour son image de marque.

On peut donc raisonnablement espérer que le délai que vous avez sollicité vous soit accordé…
Je pense que cette mesure, pour toutes les raisons évoquées, serait justifiée. Après tout, la somme que nous devons au fisc ne représente qu’un dixième de celle qui nous avait été promise. De plus, et au regard de la mission qui nous avait été confiée, elle était loin d’être démesurée.
500 000 e, ce n’est même pas le prix d’un rond-point!
En plein cœur du Grenelle de la mer et compte tenu des enjeux environnementaux induits, je n’avais pas eu le sentiment de décrocher une subvention exceptionnelle de par son ampleur. Et pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Jean Louis Borloo le traitre   Lun 17 Jan - 14:18

les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent et s'agissant de Borloo, je rajouterais que tout dépend de l'état dans lequel il était lorsqu'il a pris cet engagement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 52
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Jean Louis Borloo le traitre   Mar 18 Jan - 19:09

Comme disait Coluche les politiques certains ont l’air honnête, mais quand ils te serrent la main, tu as intérêt à recompter tes doigts.

Tu ne peux faire confiance en la parole des hommes politiques, ils disent ce que tu veux entendre, dans les actes ils font ce qu'ils veulent ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Louis Borloo le traitre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Louis Borloo le traitre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: