Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le problème des retraites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 51
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Le problème des retraites   Mar 7 Sep - 17:06

Aujourd'hui je suis allé dans la rue pour sauvegarder le système de retraite.

La problématique telle qu'annoncée est la suivante :

Il y a un problème démographique !!!

Nous pourrions en discuter longuement, en réalité cela est partiellement faux, nous sommes surtout confronté à un problème de chômage, l'estimation varie entre 3,2 et 3,9 millions de chômeurs si l'on ne prend pas en compte le chômage partiel, l'invalidité, les pré retraités et tout les autres dispositifs.
Il y aussi un problème de bas niveau des salaires qui plombe les rentrés fiscales et sociale.
Le chiffre réelle d'inactif (hors étudiant et retraité) se situe entre 5 et 6 millions en fourchette basse.
Le soi disant problème posé, il faut bien entendu trouver des financements.

Comparons ce qui est comparable, parlons de la productivité des salariés résultats des techniques de management, du chantage à l'emploi et surtout de la modernisation des moyens de productions (l'informatique par exemple).

Les gains de productivité ont permis de décupler la capacité de production française en quelques décennies. Il ne vous échappera pas que l'espérance de vie n'a pas été décuplé ni les salaires !!! Vous avez aussi pu constater que la richesse du pays a évolué positivement, que le nombre de riches augmente régulièrement on peux même dire rapidement.

Alors ou est le problème ???

Je n'ai qu'une réponse simpliste à donner, il faut continuer à enrichir les plus fortunés et il faut obéir aux dogmes économiques de nos gourous qui en veulent toujours plus, pensant que leur système fera le bonheur de tous je vous laisse juge ...

Autrefois nous parlions de lutte des classes, le PS dit qu'elle n'existe plus !!! on en prend note , perso je ne voterais jamais plus PS.

Le problème vient donc du dogmatisme de l'individualisme et des politiques économique de la droite le PS est de droite je tiens à le préciser... En vérité c'est un parti de notable bien intégré au système

La situation actuelle n'est pas nouvelles, la France de 80 était aussi dans un état lamentable, la droite au pouvoir a toujours créé du déficit et n'a jamais incité à l'investissement productif des entreprises ......

Les dirigeants du PS d'aujourd'hui font partie de la droite réactionnaire, à tel point que DSK (candidat aux ordres des financiers) sera vraisemblablement le prochain président, le plus terrible étant qu'il va être élu par une fraction de l'électorat socialiste et surtout par l'électorat de droite déçu par Sarko.....

En gros nous sommes dans une merde sans nom. Ou est la démocratie lorsque le PS continue dans sa fonction de traître aux français, aux travailleurs etc ... ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FILIPPUNIULINCU
Pascal Chimbonda
Pascal Chimbonda
avatar

Nombre de messages : 8618
Age : 58
Localisation : cu u fucile
Date d'inscription : 07/09/2004

MessageSujet: Re: Le problème des retraites   Mar 7 Sep - 18:21

J'étais aussi à la manif parisienne, suis crevé
2 prises de sang à jeun ce matin, puis boulot ensuite et après manif
Et certains critiqueront les fonctionnaires
arf
Quant aux politiques (ou presque) , j'enlève l'amicu "BERRU" et quelques autres, mais dans l'ensemble Good ) je dis que ce sont tous des enc*lés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 51
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Le problème des retraites   Mar 7 Sep - 19:00

FILIPPUNIULINCU a écrit:
je dis que ce sont tous des enc*lés

C'est exact nous vivons dans un système médiocratique et idiocratique, le talent n'a pas d'importance ce qui compte c'est la capacité à écraser les autres et à réussir.

A tel point que nous avons tendance à oublier que nous ne votons pas par conviction mais par défaut pour celui qui nous semble le moins nuisible à l'intérêt général.

Tu vas voir que les syndicats vont nous présenter comme une victoire des modifications minimes de la réforme des retraites, lesquelles ont bien entendu été anticipés. Qui peut penser raisonnablement pouvoir faire travailler un handicapé. Un taux de 20 % est une handicap grave ... Il faut être incapable de marcher sans béquille, ou alors avoir un bras en moins et des troubles psychiques pour être à 20% de taux d'invalidité ...

En fait, nous aurons la remise habituelle comme lors de l'achat d'une voiture, Une drôle de victoire qui nous a été concocté préalablement entre partenaire sociaux ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Le problème des retraites   Mer 8 Sep - 7:15

Le problème des retraites est lié plus au niveau d'activité ( le nombre d'actifs qu'au vieillissement). Le système libéral pour diminuer ses coûts et augmenter la part distribuable aux actionnaires a choisi de délocaliser la production. Des pans entiers de l'industrie occidentale se sont effondrés (textile, sidérurgie, chantiers navals et autres) et continuent de le faire. Les bénéfices des sociétés du CAC 40 ont augmenté de 8% et s'élèvent sauf erreur de ma part à 80 milliards d'euros qui sont destinés à rémunérer l'économie de rente et en aucun cas à améliorer l'outil de production ou la situation des salariés. La France comme les USA et les autres pays du "Nord" (moins la RFA qui a su garder un vrai outil de production) comptent toujours autant de consommateurs qu'on maintient sous perfusion par le crédit (d'où la crise financière) mais de moins en moins d'actifs. Ceux qui nous imposé cette politique suicidaire nous demandent encore plus de sacrifices sans jamais en consentir aucun. Voila ce que je pense et il me semble que nous pouvons être d'accord sur ce point.
Par contre où je suis en complet désaccord avec vous, c'est sur la notion du "tous pourris".
1/ on sait historiquement où conduit cette opinion anti-parlementaire et anti-partis.
2/ la gauche de gouvernement n'est pas parfaite. Loin de là. Mais la gauche de gouvernement c'est les 35 heures (on peut en discuter mais ce n'est pas anti-social), la retraite à 60 ans, la CMU etc.. la droite de gouvernement c'est le bouclier fiscal, les franchises médicales et le démantelement de l'appareil de santé, la retraite à 62 ans y compris pour les plus défavorisés qui ont commencé à bosser sur les chantiers à 17 ans, la mise à sac de l'éducation nationale etc...

Le drame avec les classes moyennes et populaires dont nous faisons partie, c'est que nous nous tirons une balle dans le pied. Toujours mécontents, le verre toujours à demi-vide. Oui la gauche m'a déçu à maints égards mais la ligne directrice de son action sera toujours plus sociale que celle de la droite qui soigne son électorat de nantis. L'électorat de droite lui n'a pas tant d'états d'âme. Il vote suivant ses intérêts et ne se trompe jamais. Nous on fait la fine bouche. Trop social-démocrate, pas assez ceci, pas assez celà. Et on fait le jeu de la réaction.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Plefu
L'homme au bob
L'homme au bob
avatar

Nombre de messages : 2257
Age : 34
Localisation : en Gaule
Date d'inscription : 05/09/2004

MessageSujet: Re: Le problème des retraites   Mer 8 Sep - 9:12

Vince, quelle est la solution pour toi ? le bon système ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FILIPPUNIULINCU
Pascal Chimbonda
Pascal Chimbonda
avatar

Nombre de messages : 8618
Age : 58
Localisation : cu u fucile
Date d'inscription : 07/09/2004

MessageSujet: Re: Le problème des retraites   Mer 8 Sep - 9:42

Désolé de te contredire amicu "Antone" mais nous avons tous 2 connus la Gauche Caviar et ses abus
Je ne te parle pas de la droite, tout le monde connait ses abus
Et le scandale du sang contaminé (là je serais intransigeant, car pire que ça je ne sais pas si il y a, car c'est une trahison envers le peuple et la trahison personnellement ça ne passe pas)
C'est bien pour cela que je les place tous dans le même sac
De l'extrème gauche à l'extrème droite, je n'en vois pas une ou un parmi les leaders qui me semble apte à redresser le pays, j'ai beau chercher je ne vois pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plefu
L'homme au bob
L'homme au bob
avatar

Nombre de messages : 2257
Age : 34
Localisation : en Gaule
Date d'inscription : 05/09/2004

MessageSujet: Re: Le problème des retraites   Mer 8 Sep - 12:12

Mais on propose quoi alors ?
Je suis assez d'accord avec vous sur le constat général. Mais je suis dans la perplexitude la plus totale quant aux solutions se présentant à nous...
A vrai dire, si elle ne me satisfait pas pleinement, celle d'Antone qui consiste à se ranger derrière le PS me semble la moins mauvaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 59
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Le problème des retraites   Mer 8 Sep - 13:18

@ Filippu: tous les régimes sans exception ont connu leur scandale, trafic des légions d'honneur, Stavisky, trafic des piastres, diamants de Bokassa, avions renifleurs, chalandonnettes, SAC et UDR, affaire Boulin etc etc.. la gauche n'est pas exempte et je ne cherche aucune excuse à ceux qui ont privilégié l'écoulement des stocks (logique financière) à la santé publique (exigence ethique). Le seul point dont nous avons discuté et sur lequel nous n'étions pas d'accord, c'est celui relatif au degré d'implication de Fabius que je n'aime guère mais qui sur ce coup là, est sans doute le moins critiquable car il a interrompu l'utilisation des poches contaminées dès qu'il a été mis au courant. Mais bon, scandale il y a eu. La chance de ce pays c'est que cette affaire a pu sortir. Le même scandale en plus grand existe en Chine. On le sait. Pas les chinois. Le paradoxe de ces affaires c'est qu'elles existent parce que la presse est encore libre de publier et les juges d'enquêter. Et que ceux qui sont hostiles à la démocratie, à la liberté de la presse et à l'indépendance des magistrats utilisent ces mêmes scandales pour démontrer la validité de leurs thèses liberticides. Ceux qui à l'image des crox de feu et camelots du roi crient "tous pourris" veulent une société autoritaire dans laquelle il y aura autant de magouilles mais personne ne sera plus là pour en parler. Ils auront cassé le thermomètre dont il se seront servis pour dire qu'on a la fièvre.

@ à Plefu: les pistes pour moi c'est oui à un allongement de la durée de la retraite sur la base d'une approche globale de la pénibilité (dialogue paritaire) car il est inconcevable qu'un ouvrier qui a travaillé depuis l'âge de 17 ans travaille en prime jusqu'à 62 ans comme moi qui suis assis confortablement dans un bureau.
Financement par une taxation élargie aux revenus du capital et tout ce qu'on voudra pourvu qu'on revienne à une logique de répartition plus équitable. Je peux développer si tu veux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 51
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Le problème des retraites   Mer 8 Sep - 17:06

Antone a écrit:
@ Filippu: tous les régimes sans exception ont connu leur scandale, trafic des légions d'honneur, Stavisky, trafic des piastres, diamants de Bokassa, avions renifleurs, chalandonnettes, SAC et UDR, affaire Boulin etc etc.. la gauche n'est pas exempte et je ne cherche aucune excuse à ceux qui ont privilégié l'écoulement des stocks (logique financière) à la santé publique (exigence ethique). Le seul point dont nous avons discuté et sur lequel nous n'étions pas d'accord, c'est celui relatif au degré d'implication de Fabius que je n'aime guère mais qui sur ce coup là, est sans doute le moins critiquable car il a interrompu l'utilisation des poches contaminées dès qu'il a été mis au courant. Mais bon, scandale il y a eu. La chance de ce pays c'est que cette affaire a pu sortir. Le même scandale en plus grand existe en Chine. On le sait. Pas les chinois. Le paradoxe de ces affaires c'est qu'elles existent parce que la presse est encore libre de publier et les juges d'enquêter. Et que ceux qui sont hostiles à la démocratie, à la liberté de la presse et à l'indépendance des magistrats utilisent ces mêmes scandales pour démontrer la validité de leurs thèses liberticides. Ceux qui à l'image des crox de feu et camelots du roi crient "tous pourris" veulent une société autoritaire dans laquelle il y aura autant de magouilles mais personne ne sera plus là pour en parler. Ils auront cassé le thermomètre dont il se seront servis pour dire qu'on a la fièvre.

@ à Plefu: les pistes pour moi c'est oui à un allongement de la durée de la retraite sur la base d'une approche globale de la pénibilité (dialogue paritaire) car il est inconcevable qu'un ouvrier qui a travaillé depuis l'âge de 17 ans travaille en prime jusqu'à 62 ans comme moi qui suis assis confortablement dans un bureau.
Financement par une taxation élargie aux revenus du capital et tout ce qu'on voudra pourvu qu'on revienne à une logique de répartition plus équitable. Je peux développer si tu veux.

Je ne suis pas d'accord sur l'idée d'un allongement de la durée du travail. La retraite à 62 est par essence injuste. Pourquoi ?

Parce que nous ne sommes pas tous égaux devant la maladie et devant la mort. L'age de 60 pour partir à la retraite est un age acceptable, dans la mesure ou chacun à une chance raisonnablement grande de pouvoir l'atteindre dans un état santé relativement bon.

Au delà cela est plus aléatoire,
Chacun sait que l'image du jeune retraité en pleine forme est une légende, il y en a c'est vrai, on voit tout de même beaucoup de gens avec des pathologies plus ou moins invalidante. Il faut savoir aussi que si l'on vit plus vieux c'est surtout parce que nous bénéficions d'un système médical qui prolongent les vies, ainsi des cancéreux décèdent moins vite, on prolonge aussi la vie des cardiaques, des hypertendus, des diabétiques,celles des personnes qui ont des maladies orphelines etc ..... Sont il pour autant apte à travailler plus longtemps sans souffrance et sans diminuer leur espérance de vie la réponse est clairement non.

Les femmes vivent plus longtemps et en meilleurs santé que les hommes, elles ne font pas les métiers les plus difficiles non plus. Elle perçoivent donc globalement plus qu'un homme faut il qu'elles travaillent plus longtemps que les hommes ???

@ Pieflu :

Pour ce qui est de solution elle ne viendront pas des partis politiques traditionnel c'est certain. J'ai l'espoir que l'internet collaboratif permettra de dégager un ou des candidats non issus de la classe politique professionnel. Le candidat sera donc mandaté directement par les citoyens en dehors des appareils politiques.

C'est une solution qui commence à être sérieusement étudié. Reste a définir les modalité, pour que ces candidats soient correctement évalués et qu'ils appliquent le programme qui leur est demandé d'appliquer.

Concernant les solutions, ils n'est pas évident de déterminer précisément quelles sont les mesures les plus efficaces pour tous. Pour la bonne et simple raison que nous ne disposons que des données bidons de l'insee et de rapports qui servent plus à cautionner les mesures prises qu' à déterminer les meilleurs solutions.

Il y a cependant en France des sociologues, des économistes et des intellectuels indépendant qui sont tout à fait capable faire des propositions en sortant des dogmes.

Si il y a une mesure à prendre c'est prioritairement de rendre la création de monnaie à l'état le transfert effectué vers les banques au début des années 70 est une hérésie économique.
Ensuite la nationalisation des grands groupes et des principales banques qui se sont gavés sur la population française pour aller ensuite investir à l'étranger.
Des mesures de protectionnismes économiques pour protéger notre industrie ,le blocage (ou la réglementation) des prix des produits de premières nécessités ainsi que des loyers est un minimum. Il est aussi indispensable de faire cesser la spéculation immobilière.

PS : La CMU est une saloperie, qui à pour effet de limiter l'accès au soin de ceux qui trvaillent. Les CMU sont donc mieux soigné que les français moyens qui bossent ce qui est un comble



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabrice
Cédric Uras
Cédric Uras
avatar

Nombre de messages : 10319
Age : 48
Localisation : Reims
Date d'inscription : 03/09/2004

MessageSujet: Re: Le problème des retraites   Mer 8 Sep - 19:51

Rien à foutre de la réforme des retraites.

Je me mets encore 4 ou 5 millions d'€ de coté et j'arrête de travailler, même si je n'ai pas l'âge et même si je n'ai pas assez cotisé.


Na Exclamation Exclamation Exclamation





Wink

_________________
Fabrice dit Le Blaireau

http://www.s-c-b.sitew.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.s-c-b.sitew.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le problème des retraites   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le problème des retraites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: