Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 République bananière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: République bananière   Ven 18 Juin - 12:08

Affaires : la presse étrangère juge sévèrement nos ministres



Les scandales passent, les ministres restent. Mais Christian Blanc, Fadela Amara, Christian Estrosi ou encore Frédéric Mitterrand auraient-ils sauvé leur tête s'ils avaient siégé dans un gouvernement allemand, anglais ou américain ? Nouvelobs.com a posé la question à des journalistes étrangers.






La photo de famille du gouvernement Fillon IV (AFP)

Nos ministres ont beaucoup de chance d'être français. Car nombre d'entre eux seraient aujourd'hui au chômage, pour cause de scandale, s'ils avaient exercé des responsabilités dans les pays anglo-saxons et en Allemagne. Nouvelobs.com a interrogé des correspondants de ces pays de tradition protestante, où le rapport à la morale est réputé plus rigoureux. Et leur verdict est sans appel : chez eux, Christian Blanc, Fadela Amara, Christian Estrosi ou autres Frédéric Mitterrand auraient plié bagage.
C'est un peu comme si les passe-droits des élus faisaient partie de l'identité nationale française... A commencer par l'utilisation abusive des logements de fonction. "On n'a jamais vu ça en Allemagne", commente Stefan Simons, chef du bureau parisien du Spiegel. Ici en France, la presse ne s'est pas attardée sur Fadela Amara ni sur Christian Estrosi, qui n'habitent pas leur logement de fonction mais en font profiter leur famille. "Aux Etats-Unis, ce serait un grand scandale", commente l'essayiste Ted Stanger. "Chez nous, le logement de fonction n'existe tout simplement pas", assène Manon Globensky, correspondante de Radio Canada.



Les cigares de la démission
Un ministre qui profite ainsi de sa position pourrait-il rester en poste ? "Juridiquement, oui. Mais politiquement, non", considère Gero Von Randow, correspondant de l'hebdomadaire Die Zeit. "En Allemagne, les scandales sont réglés de façon beaucoup plus rapide qu'en France. Dès lors qu'il y a enrichissement privé, c'est toujours la démission. C'est arrivé par exemple lorsqu'un ministre a utilisé sa voiture de fonction à titre privé, durant ses vacances."
Que dire alors de Christian Blanc, qui s'est fait offrir par l'Etat 12.000 euros de cigares en dix mois ? "C'est assurément un cas de démission!", poursuit Gero Von Randow. "En cas de scandale, les ministres démissionnent assez tôt, pour éviter que l'opprobre ne s'étende à l'ensemble du gouvernement." Et de rappeler que Cem Özdemir (du parti Les Verts) a dû quitter le Bundestag, seulement pour avoir utilisé à titre personnel les "Miles" amassés lors de ses déplacements d'élu. En France, on est loin d'une telle rigueur. Christian Blanc serait également en très mauvaise position s'il était britannique. "C'est bien simple, il serait au chômage. C'est absolument sûr !", insiste Charles Bremner, correspondant du Times. "Il y a eu au Royaume-Uni une série de scandales au sujet des frais parlementaires. Les élus concernés ont dû se retirer, même quand ils étaient mis en cause pour des sommes mineures."

"La vie politique de Christine Boutin serait terminée"
Le cumul de la retraite de parlementaire avec un salaire de ministre surprend les correspondants étrangers. "Au Canada, cela ne viendrait à l'idée de personne", selon Manon Globensky. Même point de vue en Allemagne. "Si un scandale éclatait comme pour Christine Boutin, la pression serait tellement forte que cela se traduirait normalement par une démission", commente Gero Von Randow. "En revanche, pour le cumul des rémunérations des ministres, difficile de savoir ce qui se produirait, dans la mesure où c'est tout de même légal."
"Aux Etats-Unis, la vie politique de Christine Boutin serait terminée. Mais en France, l'opposition y va mollo, parce qu'elle sait bien qu'elle aussi, elle est exposée à des scandales", souligne Ted Stanger. Cette affaire est selon lui très révélatrice. "Le pacte social entre les élus et les électeurs n'est pas le même. Les puissants profitent du système, tout en laissant aux 'petits' une part du magot: travail au noir, allocations chômage, RMI, financement des syndicats…"
"En France, il y a une tradition de privilèges", renchérit le Britannique Charles Bremner. "Le roi, les princes et les barons sont connus pour leurs excès. Chacun profite du train de vie de l'Etat: élus, préfets, directeurs de cabinets… Il n'y a qu'à compter le nombre de véhicules de fonction ! On retrouve le parfum d'une République bananière. Cela me fait aussi penser à la Nomenklatura dans l'ex-URSS. De tradition protestante, les britanniques font davantage le lien entre les dépenses publiques et l'impôt." Charles Bremner estime cependant que le rapport des Français à la morale publique est en train de changer, avec la mise en examen de Jacques Chirac et la suppression des fonds spéciaux, en 2001, par Lionel Jospin.

"Mitterrand n'aurait jamais pu être nommé ministre"
Frédéric Mitterrand, lui, n'est pas soupçonné de profiter de sa fonction. Le ministre de la Culture a fait la une des journaux pour avoir raconté son expérience de touriste sexuel en Asie du Sud-Est, avec de jeunes garçons. "C'est bien simple, aux Etats-Unis, Frédéric Mitterrand n'aurait jamais pu être nommé ministre", estime Ted Stanger, "même Néron aurait évité de le prendre au gouvernement !" Le Britannique Charles Bremner est à l'unisson : "Mitterrand n'aurait jamais pu être nommé ministre, c'est complètement impensable." Au Canada, où l'on évite de parler de la vie privée des élus, Manon Globensky rappelle tout de même qu'un ministre a été contraint de démissionner pour avoir oublié des dossiers confidentiels chez sa maîtresse…
La petite phrase raciste de Brice Hortefeux est moins grave, selon les correspondants étrangers. "Il y a au Royaume-Uni une moindre sensibilité au politiquement correct. Ce genre de propos aurait été extrêmement gênant, mais le ministre n'aurait sans doute pas été obligé de démissionner", considère Charles Bremner. Côté allemand, on estime que le ministre serait affaibli politiquement, mais pas condamné par la justice. Et aux Etats-Unis ? Ted Stanger affirme que "les dérapages verbaux donnent lieu à une grosse campagne de presse, mais sont rarement une cause suffisante pour une démission. Cela se termine plutôt par des excuses publiques".



Jean Sarkozy ou l'esprit monarchique
L'affaire de la désignation -avortée- de Jean Sarkozy à la tête de l'Epad ne vaut pas non plus un carton rouge. "Kennedy a nommé son propre frère à la Justice, ce qui montre que le favoritisme en famille existe aussi aux Etats-Unis", rappelle Ted Stanger, "mais ce qui m'a frappé dans le cas de Jean Sarkozy, c'est le ridicule de vouloir nommer un jeune étudiant." L'affaire serait en tout cas symptomatique des mœurs politiques françaises, à en croire Charles Bremner: "L'histoire de l'Epad est très révélatrice de l'esprit monarchique de Nicolas Sarkozy et de la Ve République en général. Pistonner un membre de sa famille pour qu'il atteigne le sommet d'un établissement public, c'est totalement impensable au Royaume-Uni."

Karachi, nouveau Watergate ?
L'affaire la plus embarrassante concerne finalement le président de la République lui-même, avec l'attentat de Karachi : la justice explore la piste de rétrocommissions à des fins de financement politique. "Au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis, Nicolas Sarkozy serait mort !", s'avance Charles Bremner, "ce serait un énorme scandale qui resterait à la une de la presse pendant des semaines et des semaines. Le président Nixon a démissionné pour avoir fait espionner ses adversaires démocrates. Ce n'est rien à côté d'une affaire qui a indirectement provoqué la mort."
Et dans ces pays, Nicolas Sarkozy ne serait pas protégé par l'immunité présidentielle. "Le Chancelier allemand n'est pas au dessus des lois. Il pourrait par exemple être convoqué comme témoin", relève Gero Von Randow. "Si Barack Obama était mis en cause dans une affaire de financement occulte, ce serait extrêmement dangereux pour lui", souligne Ted Stanger. "Un procureur serait nommé, et si l'enquête établissait que les soupçons sont fondés, le président ferait face à une procédure d'impeachment."

Baptiste Legrand - Nouvelobs.com

Des scandales à répétition




Nicolas Sarkozy : en Allemagne ou aux Etats-Unis, il aurait la justice sur le dos
- Karachi : Le nom du président apparaît dans une enquête sur un attentat terroriste, qui pourrait être lié à un système de rétrocommission et de financement de campagne politique. > Lire
- Epad : Le fils du président de la République, Jean Sarkozy, alors âgé de 24 ans, se porte candidat pour diriger une structure générant un chiffre d'affaire d'un milliard d'euro. Il renonce à la présidence, mais est tout de même élu administrateur. > Lire

Christian Blanc : en Allemagne, aux Etats-Unis, au Canada ou au Royaume-Uni, il aurait dû démissionner
- Le secrétaire d'Etat au Développement de la région-capitale s'est fait offrir par l'Etat 12.000 euros de cigares en dix mois et en a remboursé 3.500 euros le 10 juin, selon le Canard enchaîné. > Lire

Christian Estrosi : en Allemagne, aux Etats-Unis, au Canada ou au Royaume-Uni, il aurait dû démissionner
- Le ministre de l'Industrie occupe deux logements aux frais de l'Etat : un logement de fonction parisien qui profite à sa fille étudiante, et un appartement à Bercy qui est "mis à la disposition" du ministre. > Lire

Fadela Amara : en Allemagne, aux Etats-Unis, au Canada ou au Royaume-Uni, elle aurait dû démissionner
- La secrétaire d'Etat à la Ville héberge occasionnellement des proches dans l'appartement de fonction qui lui est réservé mais qu'elle n'habite pas. > Lire

Frédéric Mitterrand : il ne serait jamais entré dans un gouvernement britannique ou américain
- Le ministre de la Culture fait face à une polémique au sujet de son livre "La Mauvaise vie" (Robert Laffont), dans lequel il raconte son expérience de touriste sexuel en Thaïlande avec de jeunes hommes. > Lire

Brice Hortefeux : des excuses auraient suffi
- Le ministre de l'intérieur a été condamné par la justice pour injure raciale. Il avait lancé publiquement, au sujet d'un jeune militant d'origine arabe : "Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes". > Lire

Et parmi les autres polémiques…

Les ministres "retraités"
- Après la polémique sur la rémunération de Christine Boutin, le Premier ministre demande aux membres du gouvernement de renoncer au cumul entre leur rémunération de ministre et leur retraite de parlementaire. La mesure vise Roselyne Bachelot (Santé), Michèle Alliot-Marie (Justice), Henri de Raincourt (Relations avec le Parlement), Patrick Devedjian (Relance), Michel Mercier (Espace rural), Jean-Marie Bockel (secrétaire d'Etat à la Justice), qui étaient en situation de cumul.

Rama Yade
- La secrétaire d'Etat aux Sports est épinglée pour avoir critiqué le "clinquant" de l'hôtel des Bleus en Afrique du Sud, alors que l'hôtel qui lui était réservé coûtait plus cher encore. > Lire

Eric Besson
- Le ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale est pris en flagrant délit de mensonge: il répète que "le délit de solidarité n'existe pas" alors que le Gisti apporte la preuve du contraire. > Lire

Bernard Kouchner
- Le livre de Pierre Péan "Le Monde selon K" (Fayard) révèle que le ministre des Affaires étrangères a exercé des activités de conseil auprès de dictatures africaines, dans le secteur de la santé. > Lire
- Sa compagne Christine Ockrent est nommée à la direction de l'audiovisuel public extérieur. > Lire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: République bananière   Ven 18 Juin - 13:09

instructif, ils sont tous à jeter et à gerber, le problème: du coté du PS c'est kif kif bourricot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: République bananière   Ven 18 Juin - 13:43

je ne sais si au PS, ils sont pareils. C'est possible.
Ce que je sais, c'est qu'avec ce gouvernement et surtout ce président on a changé d'échelle. Le voisinage incestueux avec les riches est devenu très voyant. Et les médias télévisuels, pour la plupart aux ordres, ne font pas leur métier d'informer. L'exemple Woerth est tout bonnement hallucinant. Sans parler du fond de l'affaire Bettencourt, qu'est ce qui peut bien penser par la tête de ce type pour être à la fois ministre du budget, trésorier de l'UMP et s'arranger pour que son épouse soit à la tête des intérêts financiers de la plus riche femme de France? Avce fraude fiscale sans ampleur à la clé! Bien entendu que Mme Woerth doit travailler si elle le souhaite mais il faut cloisonner, éviter tout risque de collusion, tout soupçon. Mais ils s'en foutent. L'impunité leur semble garantie. Et Absolut, on ne parle là que des affaires qui sortent. J'en aurais en rayon mais bon, acqu'in bocca.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: République bananière   Ven 18 Juin - 17:14

Je ne peux qu'abonder en ton sens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: République bananière   Ven 18 Juin - 17:15

t'as oublié l'avion d'Estrosi et des tas d'autres affaires....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
FILIPPUNIULINCU
Pascal Chimbonda
Pascal Chimbonda
avatar

Nombre de messages : 8618
Age : 58
Localisation : cu u fucile
Date d'inscription : 07/09/2004

MessageSujet: Re: République bananière   Ven 18 Juin - 18:29

Tous les politiques en croquent et sont des pourris, à gauche comme à droite

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: République bananière   Ven 18 Juin - 18:51

c'est ce qui est le plus terrible filippu.....

que faire????

s'abstenir parce qu'on est écoeuré? voter FN ou front de gauche parce qu'on est révolté?

c'est pas la solution.... et je vois ni alternative ni solution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
FILIPPUNIULINCU
Pascal Chimbonda
Pascal Chimbonda
avatar

Nombre de messages : 8618
Age : 58
Localisation : cu u fucile
Date d'inscription : 07/09/2004

MessageSujet: Re: République bananière   Ven 18 Juin - 19:06

Amicu "absolut" il faut seulement leur supprimer leurs gros avantages, les salaires pharaoniques et autres privilèges du même style
Il ne restera que "les honnêtes" (si il y en a) et là ça ira bien mieux
En 1789 et dans les années qui suivirent, les gens se battaient pour que disparaisse les privilèges, ça n'a pas marché à ce moment là, peut-être qu'un jour (vive le monde des bisounours et des utopistes)
Au fait la guillotine est-elle rouillée, avons nous encore toutes les pièces pour la monter ?
On a connu la gauche caviar
On connait aussi la droite bling-bling
Tous pourris je vous dis, quant aux extrèmes :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FILIPPUNIULINCU
Pascal Chimbonda
Pascal Chimbonda
avatar

Nombre de messages : 8618
Age : 58
Localisation : cu u fucile
Date d'inscription : 07/09/2004

MessageSujet: Re: République bananière   Ven 18 Juin - 19:09

Pour nous supporters du SPORTING, la boisson officielle c'est javel-menthe
Pour ces pourris là, la boisson officielle pourrait être :
Acide-fraise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 51
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: République bananière   Ven 18 Juin - 20:32

Pour compléter :
Non seulement il y a des scandales qui n'ont aucune conséquences politique, mais nous avons une presse qui cache les scandales les plus graves, une justice qui n'est pas trop regardante sauf lorsqu'il y a des ordres venant d'en haut ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 51
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: République bananière   Ven 18 Juin - 20:34

Pour répondre à Absolut , je ne pense pas que les socialistes soient aussi corrompus, il y a certainement de la corruption mais pas à ce niveau là ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: République bananière   Ven 18 Juin - 20:42

vince a écrit:
Pour répondre à Absolut , je ne pense pas que les socialistes soient aussi corrompus, il y a certainement de la corruption mais pas à ce niveau là ....
le pouvoir corrompt, tu donnes une voiture un chauffeur, un garde du corps et des défraiements et ils perdent la tète tous .

La solution une gouvernance comme dns les pays nordiques (finlande et autres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
FILIPPUNIULINCU
Pascal Chimbonda
Pascal Chimbonda
avatar

Nombre de messages : 8618
Age : 58
Localisation : cu u fucile
Date d'inscription : 07/09/2004

MessageSujet: Re: République bananière   Ven 18 Juin - 20:48

vince a écrit:
Pour répondre à Absolut , je ne pense pas que les socialistes soient aussi corrompus, il y a certainement de la corruption mais pas à ce niveau là ....
Tous pourris amicu
Souviens toi bien : la gauche caviar ne se privait de rien
La droite bling bling non plus
Tous des enc*lés amicu, pour le moment : pas un (ou une) pour relever l'autre
La guillotine serait une solution, acide-fraise aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: République bananière   Lun 21 Juin - 7:34

Pourquoi Eric Woerth devrait être mis entre parenthèses.




(medef-flickr-cc)

Bien sûr qu’Eric Woerth devrait, sinon démissionner, au moins être mis entre parenthèses.
Pour cette raison simple : dans sa négociation avec les syndicats, à propos de la réforme des retraites, il est aujourd’hui dans une position d’extrême faiblesse, la révélation de ses accointances et proximités avec le sommet de l’oligarchie de l’argent roi lui a fait perdre toute crédibilité pour plaider la cause des sacrifices auprès des représentants des salariés. On imagine les slogans et les pancartes le 24 juin prochain.
Jean Michel Apathie qui, après avoir accablé la pauvre Christine Boutin – quel courage !- vole au secours d’Eric Woerth, argumente en substance : on a besoin de ses grandes qualités pour mener à bien la courageuse réforme des retraites. Mais, c’est exactement l’inverse : même d’un point de vue sarkozyste, il n’est plus en situation de vendre à l’opinion la « courageuse » réforme des retraites.
Imaginez un instant un ministre de la Défense dont on apprendrait, qu’en temps de guerre, il a fait engager son épouse comme conseillère stratégique de l’armée ennemie.
Pour quoi Anelka vient-il d’être viré de l’équipe de France ? Pour avoir injurié Domenech ? Non, mais pour avoir refusé de s’excuser.
Or, Eric Woerth, qui aurait pu, au moins, reconnaître une imprudence, plaider l’indulgence pour un moment de faiblesse, a osé déclarer au JDD, lui qui était ministre du Budget, qui est ami avec le directeur financier de Liliane Bettencourt, Patrice De Maistre et qui a fait engager sa propre épouse dans le staff de gestion de la fortune de la richissime héritière : « Quant à moi, je ne connais pas les finances de Madame Bettencourt et je n’ai aucune information sur une quelconque évasion fiscale » — peut-être ignore-t-il également le montant de notre dette et de nos déficits ! Et, en prime, il nie avoir reçu de l’argent de la principale actionnaire de l’Oréal, alors que Patrice de Maistre, lui, le confirme, tout en précisant que c’était légal. Ce qui est vrai.

Comment peut-on mentir aussi effrontément ?

Woerth ajoute, d’ailleurs, pour se défendre : « J’ai rendu publique une liste d’évadés fiscaux ». Mais non, c’est faux : il a tenu ces listes secrètes, au contraire, et a négocié, en cachette, avec les délinquants, non pas pour appliquer la loi, mais pour leur arranger le coup grâce à des compromis.
Question : certains de ces fraudeurs ne participaient-ils pas à la réception haut de gamme, que le ministre présida au titre de président du club des plus gros donateurs à la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, donateurs dont Liliane Bettencourt faisait d’ailleurs partie ? Et cela, précisons-le, alors qu’il était ministre du Budget et que lorsqu’on déclare, en substance, à toutes ces généreuses personnes « on vous en saura gré », cela pèse lourd.
Oui, il y a scandale. Qui tient à quoi ? A cela qu’un ministre du Budget, qui se présente en chevalier blanc de la lutte anti fraude fiscale, intervient en même temps auprès de ce Patrice De Maistre, qui se révèle être un organisateur de camouflage fiscal et de fuite illégale de capitaux vers des paradis fiscaux, pour faire engager son épouse dans l’équipe de gestion de la colossale fortune de Madame Bettencourt. Or, en quoi consiste en grande partie cette gestion ? A jongler avec des comptes en Suisse, au Lichtenstein, à Singapour, à Hongkong, en Uruguay, pour, justement, faire échapper le plus d’argent possible à l ‘investigation du Fisc. Fisc auquel on dissimule même l’achat d’une île aux Seychelles.
Encore une fois, puisque, jusqu’à présent, les grands médias hésitent à poser la question : ou bien Madame Woerth n’ignore rien des pratiques de l’équipe dont elle fait partie et même les a favorisées, ou bien (et il ne serait pas objectif de l’exclure) elle n’est absolument pas au courant, ni de près ni de loin, et alors elle exerce un emploi fictif, c’est-à-dire que le staff de Patrice De Maistre ne la paye que pour obtenir les grâces de son mari ministre du Budget. S’il existe une autre interprétation possible alors qu’on nous la donne. Peut-être la fonction de Madame Woerth ne consistait-elle qu’à contrôler la comptabilité des achats de Madame Bettencourt chez Dior et Lanvin. Mais alors qu’on le précise et qu’on précise aussi pour quel salaire.
Que dit exactement Patrice De Maistre à Madame Bettencourt dans les fameux enregistrements, certes condamnables, mais d’autant plus explicites que les propos qu’ils rapportent n’étaient évidemment pas censés être rendus publics.
Citation : « J ‘ai fait venir le ministre Eric Woerth (pour régler quelques problèmes) c’est le mari de Madame Woerth que vous employez, qui est l’une de mes collaboratrices. Il est très sympathique et c’est notre ministre du Budget. En plus, c’est lui qui s’occupe de vos impôts. Il est ministre du Budget. C’est un ami. Donc je trouve que ce n’était pas idiot ». Ou encore : « Je me suis trompé quand j’ai engagé Madame Woerth. J’avoue que quand je l’ai fait son mari était ministre des Finances (sous-entendu je l’ai fait pour ça), il m’a demandé de le faire. Mais aujourd’hui (compte tenu de certains problèmes) on ne peut plus avoir sa femme. C’est trop dangereux. On lui donne de l’argent et puis voilà ».
Il peut effectivement s’agir d’indemnités de licenciement.
Un mois plus tard, Patrice De Maistre explique à Madame Bettencourt à qu’il fait signer des chèques, qu’il faut aider financièrement « Valérie Pécresse, c’est la ministre de la Recherche. Elle va perdre aux régionales mais il faut que l’on montre votre soutien. Le deuxième c’est le ministre du Budget. Il faut aussi l’aider. Et le troisième c’est Nicolas Sarkozy ».
Ajoutons que le même Patrice de Maistre informe sa richissime cliente, contre laquelle sa fille a initié une action en justice : « le conseiller juridique de l’Elysée, que je vois régulièrement pour vous, a dit que le procureur Courroye allait annoncer (dans deux mois) que la demande de votre fille était irrecevable. Donc affaire classée. Mais il ne faut le dire à personne ». Dix mois plus tard, le même rapporte : « L’ex conseiller juridique de l’Elysée (passé entre temps chez LVMH) a voulu me voir, il m’a dit que le président continue de suivre ça de très près. En cour d’Appel, si vous perdez, il m’a assuré qu’on connaît très bien le procureur, donc c’est bien ! ».
Eric Woerth a poussé le cynisme jusqu’à prétendre qu’il s’agissait d’une entreprise de déstabilisation liée à la réforme des retraites. Comme si le majordome indélicat qui a tout enregistré en douce et livré les cassettes à la fille de Madame Bettencourt, avait en tête la réforme des retraites. Stupide !
Donc, tout y est : l’osmose, la quasi fusion du pouvoir politique, d’un certain pouvoir judiciaire et de l’oligarchie financière. La facilité dont bénéficient les grandes fortunes pour rentrer directement, à leur convenance, en relation avec le président de la République et certains de ses ministres pour régler en catimini leurs petites et grandes affaires. Les services rendus. L’argent distribué. L’intervention directe sur le cours de la justice. L’impunité accordée aux oligarques liés au pouvoir en place (Madame Bettencourt habite Neuilly et s’est toujours déclarée proche de Sarkozy) s’adonnant à des pratiques illégales qui feraient condamner lourdement tout citoyen ordinaire.
***
Si on ajoute qu’on achète impunément des élus (comme on l’a fait avec Christine Boutin en lui confiant une juteuse mission bidon pour l’empêcher de rejoindre Dominique de Villepin)…
… qu’on menace ouvertement de couper les aides d’Etat au journal Le Monde s’il ne choisit pas des repreneurs qui conviennent au président de la République….
… qu’on a menti avec un aplomb stupéfiant à propos de l’attentat de Karachi, dont on sait maintenant qu’il était lié à des versements de commissions qui devaient permettre la distribution de rétro-commissions…
On ne s’étonne pas que notre pays soit représenté à une coupe du monde de football par une équipe qui est finalement à l’image de ce qu’il est entrain de devenir.
C’est si vrai que nos footballeurs se comportent, maintenant, comme des salariés syndiqués qui manifestent contre le report de l’âge de la retraite. A chacun ses mutineries !
Oh le courage dont font preuve certains journalistes pour réduire en charpie Nicolas Anelka ! Et s’ils en manifestaient la moitié, voire même le quart, pour aborder l’affaire Woerth !
***
La gauche va finir par s’emparer de l’affaire Woerth. C’est normal et classique. Même si elle-même n’est pas vêtue, en la matière, de probité candide.
Mais de même que la gauche honorable n’a pas hésité à dénoncer les turpitudes mitterrandiennes, la droite honorable, aujourd’hui, s’honorerait en faisant savoir, qu’au-delà de toutes les sensibilités politiques, il y a des pratiques qu’elle ne peut accepter !





Dimanche 20 Juin 2010

Jean-François Kahn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 51
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: République bananière   Lun 21 Juin - 19:06

En république cet homme devrait être mis en prison, certains ont été guillotiné pour moins que cela
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FILIPPUNIULINCU
Pascal Chimbonda
Pascal Chimbonda
avatar

Nombre de messages : 8618
Age : 58
Localisation : cu u fucile
Date d'inscription : 07/09/2004

MessageSujet: Re: République bananière   Lun 21 Juin - 19:28

vince a écrit:
En république cet homme devrait être mis en prison, certains ont été guillotiné pour moins que cela
La guillotine mais avant acide-fraise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 51
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: République bananière   Lun 28 Juin - 10:36

Il faut rajouter à la liste des actes anti républicain l'inauguration d'un lieu de culte par un premier ministre de la France. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: République bananière   

Revenir en haut Aller en bas
 
République bananière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: