Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Faites vos jeux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Faites vos jeux   Ven 12 Fév - 10:05

Politique et tapis vert

L'ami corse de Sarkozy


A 40 ans, Marcel Francisci, numéro un du poker en Europe, est le nouvel homme fort de l'UMP. Pas seulement sur l'île...

Mardi 2 février, Camille de Rocca Serra, patron de la région et longtemps roi de Corse, a vite pris la mesure de sa disgrâce. Lorsque sur le tarmac de l'aéroport, il ouvre les bras pour accueillir Nicolas Sarkozy, son ancien témoin de mariage, celui-ci se contente de lui tendre la main. Tutoiement et embrassades présidentielles sont réservés à un grand brun en retrait. Plus neuf, plus vif, plus jeune... « Ah Marcel, tu es là ! Marche jusqu'à la voiture avec moi, s'exclame le chef de l'Etat, assez fort pour qu'on l'entende. Dans l'avion, j'ai vu que ces cons ne t'avaient pas mis sur le programme de l'aéroport, tu as bien fait de t 'inviter ! » Ambiance...
Marcel Francisci, c'est le nouvel ami de Sarkozy. A Paris, blouson de cuir et polo dessinant des triceps travaillés « en salle », il est le patron du plus gros cercle de jeu, l'Aviation, installé sur les Champs-Elysées. Juste en face du Fouquet's. A Ajaccio, en costume croisé et cravate moirée, il dirige l'UMP locale et exerce la vice-présidence du département. «Qu'est-ce que tu en penses, Marcel ?» C'est lui que le chef de l'Etat interroge autour de la table d'une auberge, le mardi, devant les ministres et les pontes de l'UMP Sa feuille de route ? Garder la Corse à droite. Et puis grimper, grimper toujours. « Tu n'as pas choisi le plus simple. Mais si tu réussis à faire ton trou ici, tu peux réussir n'importe où », lui avait confié Sarkozy, lors d'un déjeuner à Porto-Vecchio dès l'été 2007.
OAS_AD('Middle1');








Un an plus tôt, Marcel Francisci était sorti de l'ombre pour une triste occasion. Au fin fond de cette vallée du Taravo où sont nés tant de patrons de cercles et d'où a migré tout un petit peuple de croupiers, cet homme, né à Londres, élevé à Paris, mûri aux Etats-Unis, enterre son père. Ce jour d'août 2006, à Ciamannacce, austère village de montagne de Corse-du-Sud (80 habitants l'hiver, 240 votants), on porte en terre Roland Francisci, « seigneur » craint et respecté, homme de jeux et président du conseil général qui échangeait depuis toujours avec Jacques Chirac des jambons - envoyés par la poste - et autres attentions. Devant le cercueil couvert de décorations, une gerbe de fleurs d'Alain Delon, un mot de Roger Moore, un discours du secrétaire d'Etat Christian Estrosi. Et l'hommage appuyé de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur et patron de l'UMP, au « dévouement politique » de ce « directeur de sociétés », comme disait la carte de visite du défunt.
Francisci, en Corse, c'est un nom. Mais aussi un prénom, pas toujours facile à porter. L'autre Marcel, l'oncle, était un grand résistant, ami de Chaban et d'Achille Peretti, désigné par les Américains - jamais par la France - comme le chef de la French connection, jusqu'à son assassinat en 1982 de trois balles de 11.43 au volant de sa Jaguar, dans son parking parisien, probable victime de la guerre pour le contrôle des cercles de la capitale. «Je rentrais de l'école, j'avais 13 ans. On m'a dit : «Tonton Marcel est mort dans un accident de voiture». »
OAS_AD('Middle3');











Les clans ont la vie dure
Pas joueur pour un sou, Marcel junior passe son brevet de pilote professionnel et part étudier la finance à Philadelphie. Là-bas, cet « Anglo-Taravais » découvre puis importe, dès la fin des années 1990, ce fameux Texas hold'em qui fait désormais fureur dans les cercles et sur les écrans de M6 et Canal +. Son cercle, l'Aviation, devient le «numéro un » du poker en Europe. Marcel Francisci accueillait, il y a quelques jours, la finale du World Poker Tour. Il a compris que sa maison devait s'allier avec les jeux en ligne, bientôt autorisés. Il concocte pour le ministère de l'Intérieur une réforme de statut des cercles.
De quoi vivre riche et heureux, sans avoir besoin de se plonger dans le chaudron insulaire. Las ! Les clans ont la vie dure. «Les fils continuent à vouloir faire plaisir au père, décrypte un Ajaccien. C'est ce qu'on appelle la schimità, la folie d'ici. » En 2002, Roland Francisci s'était fait piquer sa circonscription par Camille de Rocca Serra. C'est cet affront que Marcel veut aussi laver. Un défi : dans son dos, la droite locale se moque de « ce type qui ne parle même pas la langue », qui commande des citrons pressés à table mais ne siffle jamais un verre d'alcool au bar, qui « chatte » sur Facebook mais «tremble devant un calibre»...
Marcel Francisci s'est fait décrypter la carte de la voyoucratie locale par son ami parisien Charles Pellegrini, l'ex-patron de l'OCRB. Pour faire le ménage dans la droite locale, il s'appuie sur Franck Giovannucci, jeune sarkozyste de choc qui fut le conseiller spécial du ministre Bernard Laporte avant d'être aujourd'hui celui d'Estrosi à la mairie de Nice. « Le taux de renouvellement et le pourcentage de nouveaux adhérents sont en Corse-du-Sud les plus élevés de l'UMP», vient de se réjouir Frédéric Lefebvre. Rue de la Boétie, certains assurent que, grâce à ses 1 500 mètres carrés de salons aux Champs-Elysées et ses restaurants toujours pleins, « Marcel pèse aussi entre 15 000 et 20 000 cartes UMP» sur le continent...


Ariane Chemin
Le Nouvel Observateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 51
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Faites vos jeux   Ven 12 Fév - 10:18

Du bien beau monde tout ces gens là !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Faites vos jeux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: