Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On ira tous à Téhéran, on ira.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Speranza
Reynald Pedros
avatar

Nombre de messages : 1673
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: On ira tous à Téhéran, on ira.   Lun 28 Sep - 18:12

Messieurs les Américains et Israéliens, passez devant, merci.

Citation :


Publié le 28/09/2009 à 18:34

Le Point.fr

NUCLÉAIRE IRANIEN
Washington agite de nouveau la menace de sanctions
AFP
Washington menace de nouveau l'Iran de sanctions renforcées s'il ne lève pas l'inquiétude sur son programme nucléaire, malgré les doutes sur l'efficacité et la faisabilité de cette option. L'administration Obama étudie "une liste assez riche de possibilités" de nouvelles sanctions, a affirmé dimanche le secrétaire américain à la Défense Robert Gates. Sa collègue, la secrétaire d'État Hillary Clinton, a dit de son côté réfléchir aux moyens d'"élargir et approfondir" les
sanctions.

Après quatorze mois d'impasse, l'Iran reprend, jeudi à Genève, le dialogue avec les Etats-Unis, l'Allemagne, la Chine, la France, la Russie et le Royaume-Uni. Ces grandes puissances soupçonnent la République islamique de chercher à se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme civil, et exigent qu'elle se conforme aux règles internationales en matière de non-prolifération. La tension ne cesse de monter avant la rencontre: l'annonce d'essais iraniens de missiles a succédé ce week-end à la divulgation de l'existence en Iran d'un second centre d'enrichissement d'uranium.

Gates, interrogé sur CNN, a évoqué de possibles "sanctions sur l'activité bancaire, sur les technologies gazières et pétrolières". L'Iran est déjà sous le coup de trois résolutions de l'ONU assorties de sanctions. Les Etats-Unis réfléchissent aussi à un embargo sur les importations d'essence en Iran, un pays exportateur de pétrole mais qui, paradoxalement, doit importer 40% de ses besoins en carburant, faute de capacités de raffinage. Robert Gates, qui n'a pas évoqué cette possibilité précise dimanche, a appelé à tirer parti des "failles profondes" traversant la société iranienne après la réélection contestée du président ultra-conservateur Mahmoud Ahmadinejad. Selon lui, "des sanctions économiques sévères pourraient avoir un véritable impact" dans ce contexte.

Selon le New York Times, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a aussi téléphoné ce week-end à des membres importants du Congrès américain pour les convaincre de la nécessité de nouvelles sanctions. Le ministre français Bernard Kouchner, dont le pays est souvent le plus sévère contre le régime de Téhéran, a appelé en revanche à "ne pas cibler les gens les plus faibles, et en particulier ceux qui ont été dans la rue et ont constitué par millions un mouvement de contestation très profond du régime." En Iran même, le chef de file de l'opposition Mir Hossein Moussavi s'est dit opposé à de nouvelles sanctions, car celles-ci "vont augmenter la souffrance" des Iraniens. La Russie, traditionnellement réservée sur l'opportunité de sanctions contre Téhéran, a appelé lundi la communauté internationale à ne pas "céder à l'émotion" après les essais de missiles. Londres et Berlin ont fait part de leur préoccupation après les essais de missiles.

Mais le ministre britannique David Miliband a pris soin de souligner que "le test qui compte cette semaine" aura lieu à Genève. La Chine enfin, dont certains analystes évaluent à 100 milliards de dollars le volume annuel d'échanges avec l'Iran, est notoirement hostile à de nouvelles sanctions. Jusqu'ici, "le schéma consistait à parler de sanctions sévères et à finir par en adopter de plus réduites, de façon à pouvoir agir de façon multilatérale, et en particulier pour pouvoir intégrer la Chine et la Russie", rappelle l'expert Michael Levi, du Centre pour les affaires étrangères (CFR), un organisme de recherches new-yorkais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JUDAS
Pascual Garrido
avatar

Nombre de messages : 2039
Age : 117
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: On ira tous à Téhéran, on ira.   Lun 28 Sep - 18:35

J'ai vu ca a la teloche , un missile qui aurait un porté de 2000 km
On va finir par s'en prendre un arf.gif" border="0" alt="" />
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
On ira tous à Téhéran, on ira.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: