Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prochain remaniement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Prochain remaniement   Ven 12 Juin - 17:08

Citation :

Paul Giacobbi au gouvernement ? Réaction d'Alexandre-Guillaume Tollinchi





(Frédéric Bertocchini - Alta Frequenza) - Dans un communiqué de presse parvenu à notre rédaction, Alexandre-Guillaume Tollinchi se dit interpellé de « l'entrée possible au Gouvernement du député radical Paul Giacobbi, président du Conseil général de Haute-Corse. « L'Unione di a Diritta Corsa, parti politique de droite et de centre droit d'ouverture nationaliste, pourrait accueillir une telle nomination avec intérêt et sympathie (car) l'homme n'est pas Emile Zuccarelli, (et) n'est pas non plus un dogmatique de gauche » écrit Alexandre-Guillaume Tollinchi. « Si nous ne sommes pas forcément d'accord sur tout, nous partageons avec (Paul Giacobbi) l'opposition populaire à l'encontre du PADDUC ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 51
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Ven 12 Juin - 20:15

Un petit cadeau pour avoir voté la modification de la constitution. Je ne voterai plus pour lui ce sera le mien de cadeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Sam 13 Juin - 6:21

tu ne sera plus "client" du gros popaul? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Sam 4 Juil - 6:07

Intéressant article de Marianne sur les recalés du remaniement ou l'on apprend que Camillou a usé de tout son poids pour sauver sa tète Laughing
Car non seulement Popaul devait entrer au gouvernement mais en plus prendre la tète dans les plans de Sarko de la future liste de la majorité aux prochaines territoriales.

Giaccobi menant la liste de la majorité aux territoriales ça aurait de la gueule avec une alliance UMP radicaux? Laughing

info ou intox de tes amis de Marianne O Antone? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
ghjattuvolpa
sdinticatu
sdinticatu
avatar

Nombre de messages : 3841
Age : 47
Localisation : Corsica
Date d'inscription : 16/09/2004

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Sam 4 Juil - 10:17

Je le savais depuis mai.
Ca doit être toujours dans les cartons. Mais ils ont compris que ça ne passerait pas. Donc ils vont faire autrement : alliance au troisième tour puis Popol ministre au prochain remaniement après les régionales.
Mais ça laisse quand même un argument de poids aux autres concurrents pour dire que PRG et UMP c'est du pareil au même.
Enfin on voit les grandes manœuvres du PNC : après le faux nez de Via Prugressista qui avait pour mission de ramener un max de hors parti et de modérés, voilà la pétition en ligne pour une vaste fédération entre modérés et partis porgressistes. On voit bien que Angelini se rêve dans une position à la Chaubon. Après ils se diront encore nationalistes... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.studiosdolla.net/CV/site/tours.htm
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
avatar

Nombre de messages : 7718
Age : 51
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Sam 4 Juil - 10:45

entre gilles et jean chri mon coeur balançait, mais je crois qu'il va pencher pour gillou la Very Happy

mème si l'alliance jean chri alanu ça avait de la gueule Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
PIXININI
Carlos Borges
avatar

Nombre de messages : 1283
Age : 45
Localisation : furiani
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Sam 4 Juil - 11:11

ghjattuvolpa a écrit:
. Après ils se diront encore nationalistes... Confused

pourquoi , ça existe encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rmc.fr/blogs/public/images/After_foot/2010-2011/agres
ghjattuvolpa
sdinticatu
sdinticatu
avatar

Nombre de messages : 3841
Age : 47
Localisation : Corsica
Date d'inscription : 16/09/2004

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Sam 4 Juil - 12:10

Oui mais Gilles va faire alliance avec jean Chri donc c'est réglé de ce côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.studiosdolla.net/CV/site/tours.htm
Speranza
Reynald Pedros
avatar

Nombre de messages : 1673
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Lun 6 Juil - 18:50

Qui vivra verra..........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierfran
Morfale
Morfale
avatar

Nombre de messages : 8170
Age : 38
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Dim 12 Juil - 7:31

vince a écrit:
Un petit cadeau pour avoir voté la modification de la constitution. Je ne voterai plus pour lui ce sera le mien de cadeau

Assez étonnant que tu aies déjà voté pour lui... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apoc.forumpro.fr/
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Jeu 16 Juil - 9:39

Gouvernement


Le nom de Giacobbi revient sur le tapis du réajustement de juillet





Paru aujourd'hui, jeudi 16 juillet 2009 à 10:30

Photo : Gérard Baldocchi
Paul Giacobbi aura bien occupé, malgré lui, la chronique politique nationale de l'été...





Il y a au moins un reproche que l'on ne peut pas faire à Nicolas Sarkozy, c'est celui d'avoir de la suite dans les idées, plus encore que des idées à la suite. Voilà que l'on reparle, toujours à mots couverts, de l'entrée de Paul Giacobbi au gouvernement. Parce que c'est encore tout frais, on a encore présent en mémoire le feuilleton du mois de juin où le nom du député PRG de la Haute-Corse occupait régulièrement la chronique qui précédait le grand chambardement ministériel. Finalement, sur le perron de l'Élysée, le secrétaire général Claude Guéant n'avait pas décliné son nom.

Au titre de l'ouverture et de la crise...

Aujourd'hui, ce membre éminent du Parti radical de gauche investit une nouvelle fois le terrain feutré des rumeurs persistantes, quelques semaines à peine après que certains, dans l'entourage même du président de la République, aient donné pour « actée » son entrée au gouvernement, sans préciser à quel poste. On sait aujourd'hui que le réajustement gouvernemental est d'une brûlante actualité. Plusieurs nouveaux secrétaires d'état feraient leur apparition dans l'équipe de François Fillon. Une place est d'ores et déjà réservée au porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, qui a dû céder son siège de député au ministre sortant - ou sorti - André Santini. Un Corse doit-il en chasser un autre ? En tout cas, le moment serait propice à une ouverture, toujours en attente, vers le Parti radical de gauche de Jean-Michel Baylet.

Paul Giacobbi a toujours démenti, se bornant à qualifier la rumeur de « flatteuse », martelant surtout sa préoccupation pour la crise économique, « la plus grave depuis un siècle », raillant au passage les appels du PS à une relance par la consommation (« On peut toujours se jeter par la fenêtre pour soigner une migraine ») et se félicitant d'autant plus volontiers des évolutions du discours de Sarkozy depuis 2007 qu'Henri Guaino, la plume de l'Élysée, lit attentivement ses notes...

Embarras... territorial

Alors, si vite après l'échec de la première tentative, Paul Giacobbi rejoindra-t-il le gouvernement au titre de l'ouverture ?

Nicolas Sarkozy y travaillerait depuis son élection. Xavier Bertrand y voit, pour sa part, une manière d'élargir le socle électoral en vue de la Présidentielle de 2012. En avril dernier, Paul Giacobbi écrivait sur son blog : « Être ministre, c'est accepter une solidarité avec ses pairs, une hiérarchie avec ses supérieurs, restreindre immensément sa liberté de parole, ce qui évidemment risquerait de me poser problème le cas échéant... » L'échéance semble à nouveau très proche, une quinzaine de jours tout au plus, et le problème qui se pose, c'est évidemment celui des prochaines élections territoriales de 2010 qui plongent dans l'embarras le PRG corse, malgré les dénégations aussi louables que désespérées de certains de ses élus, mais aussi la majorité UMP de l'assemblée de Corse. Camille de Rocca-Serra n'avait pas manqué de faire passer le message au plus haut niveau...

Bien sûr, l'information n'est pas confirmée par l'Élysée mais elle provient une fois encore d'une source fiable. La question est de savoir si les mêmes causes d'hier auront ou non les mêmes effets demain...
Jean-marc Raffaelli

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
ghjattuvolpa
sdinticatu
sdinticatu
avatar

Nombre de messages : 3841
Age : 47
Localisation : Corsica
Date d'inscription : 16/09/2004

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Ven 17 Juil - 12:26

Et la direction du PS fait tout pour une liste unie de gauche aux prochaines territoriales conduites par... popol.
Serions nous arrivés à un point singulier? En tout cas la trajectoire de la classe politique traditionnelle et par attraction des modérés est à la croisée des chemins. Tout est possible. Mais verra t-on le PNC s'unir avec l'UMPo giaccobisme? Une liste modéré-reste de la gauche ou la bonne vieille recette union de la gauche, laissant de côté le PNC. Que va faire la Chjama?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.studiosdolla.net/CV/site/tours.htm
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Mar 25 Aoû - 9:38

Ils veulent à tout prix donner raison à AB Mr.Red

Un mini-remaniement pourrait avoir lieu lors du Conseil des ministres de rentrée. Frédéric Lefebvre pourrait devenir secrétaire d'Etat à la Consommation tandis que le radical de gauche Paul Giacobbi irait au secrétariat d'État à la Fonction publique.

Le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, pourrait être nommé secrétaire d'Etat à la consommation dans le cadre d'un mini-remaniement mardi, jour de rentrée du gouvernement, écrit Libération.

AFP

Frédéric Lefebvre et Paul Giacobbi devraient entrer au gouvernement à l'occasion d'un mini-remaniement.

L'arrivée du radical de gauche Paul Giacobbi, député et président du conseil général de Corse, est également évoquée. Selon Le Figaro, celui-ci devrait rejoindre le secrétariat d'État à la Fonction publique.
Frédéric Lefebvre, qui avait dû quitter son poste de député après le retour d'André Santini, pourrait rejoindre le pôle Bercy. Il récupérerait le portefeuille de la Consommation auprès du secrétaire d'Etat Hervé Novelli.
Une troisième nomination serait également à l'étude. Le Conseil des ministres de rentrée devrait permettre d'en savoir un peu plus

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Mer 26 Aoû - 16:44




Giacobbi en route vers Paris

Corps à Corse / mardi 25 août par Enrico Porsia (amnistia.net)


Paul Giacobbi compte les jours avant sa nomination en tant que secrétaire d’Etat à la Fonction Publique de Sarko. De quoi remuer l’eau du bain de l’île de Beauté.


Lorsque Jean Claude Guazzelli, l’ex directeur du Crédit Agricole de l’île et ancien grand argentier ultralibéral de la Collectivité corse, partisan acharné du "corsisme", s’est affiché, au début du mois d’août, aux journées nationalistes de Corte, plusieurs observateurs attentifs ont compris le message. « Jean Claude a fait le voyage chez les natios, tendance dure, car il a compris que Paul Giacobbi serait appelé au gouvernement et que la démarche du clan "corsiste" avait désormais du plomb dans l’aile. Le seul salut pour le courant corsiste passe donc inévitablement par une alliance avec tous les natios. Et Jean Claude, qui avait réussi l’exploit de prêter quelques 176 millions d’euros à des gens qui n’appartenaient même pas forcément au monde de la terre, sait désormais que c’est le seul wagon qu’il puisse encore prendre en marche. »
Le clan "corsiste" orphelin



Lors des dernières territoriales, c’était en effet Paul Giacobbi, le président PRG du conseil général de Haute Corse (et prochainement sous-secrétaire d’État chez Sarko I) qui avait proposé une liste transversale "La Corse en marche". Ici, on retrouvait côte à côte des radicaux de gauche en dissidence avec les instances nationales, bras dessus, bras dessous avec des anciens RPR tous unis au nom du "corsisme". Ce courant politique rassemble un nouveau clan aux allures ultralibérales désireux d’une île davantage autonome, mais surtout davantage subventionnée…pour le plus grand bonheur des affairistes locaux, bien entendu ! Mais, aujourd’hui, avec la nomination de son leader au gouvernement, le corsisme se trouve dans une belle impasse. Paul Giacobbi
© Mor



Et l’hypothèse d’une alternative, sans alternance dans le système clanique insulaire n’est donc plus à l’ordre du jour. Inutile de préciser que les passerelles entre le clan corsiste et les natios modérés ont toujours été aussi larges que des autoroutes américaines. Désormais ces passerelles, faute de survie, s’élargissent encore plus, en direction des natios "frontistes", l’aile indépendantiste du mouvement de plus en plus ancrée à droite.
Giaccobi ouvre les vannes de l’UMP en corse



La nomination de Paul Giacobbi au gouvernement, et plus précisément au poste de secrétaire d’État à la Fonction Publique, laissera désormais le champ libre à l’UMP insulaire lors des importantes échéances territoriales de l’année prochaine.

Il est intéressant de remarquer que le patron du parti sarkozyste, l’assureur militant Xavier Bertrand a passé ses vacances estivales, sur sa moto, en sillonnant l’île de Beauté. Sa mission ?

D’un côté préparer les clans de l’UMP corse à la nomination au gouvernement du PRG Paul Giacobbi….une nomination qui, selon nos informations, a quelque peu irrité, dans un premier temps, le président de l’assemblée de Corse, Monsieur Camille de Rocca Serra. Eh, oui, car le Camillou aurait tant souhaité que son ami Nicolas Sarkozy le propulse à une place de sous-secrétaire gouvernemental. Fort de son pouvoir de persuasion Xavier Bertrand est, parait-il, parvenu à faire avaler cette couleuvre au bouillonnant héritier du clan Rocca Serra.
Rocca Serra-Santini : deux capitaines pour le gouvernail corse



Mais un autre problème, et non des moindres a monopolisé l’activité de Xavier Bertrand. Le secrétaire général de l’Union pour un Mouvement Populaire, s’est retrouvé, en effet, au beau milieu d’une bataille intestine qui ronge ses troupes corses. Une véritable guerre civile qui fait rage dans l’île entre le président de l’assemblée Camille de Rocca Serra et le président de l’exécutif de Corse, Ange Santini. Camillou ne veut plus gouverner la collectivité territoriale avec son "ami" Ange. Faute d’avoir été choisi pour être sous secrétaire d’État, il souhaite désormais s’emparer du conseil exécutif de la Corse, ayant compris que la charge de président de l’assemblée territoriale le cantonne dans un rôle digne d’une reine d’Angleterre… en miniature !

Malgré son manque d’expérience et un déficit de compétences évident, Camillou exige désormais les pleins pouvoirs. Et, surtout, il déteste son "ami” Ange qui n’a même pas été capable de porter le nouveau plan d’aménagement de l’île, le fameux PADDUC, à bon port. Un plan qui aurait ravi les partisans du bétonnage de l’île, dont Camillou en est le fier représentant. Un plan qui à cause du scandale provoqué par les révélations d’Amnistia.net relayées par Bakchich a bel et bien été obligé d’être retiré.

"Au gouvernement, à l’heure actuelle, il me semble qu’aucun ministre n’ait une marge de manœuvre suffisante. Et donc, en l’état actuel des choses, la démarche ne me paraît pas intéressante" avait déclaré à Bakchich le député corsiste Paul Giacobbi au début du mois de mai. La canicule estivale, ainsi que les amicales pressions de son frère d’obédience Xavier Bertrand, doivent lui avoir fait changer d’avis.

Selon nos informations, il acceptera d’être nommé au gouvernement d’ici la fin du mois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Mer 26 Aoû - 16:46

et post-scriptum qui n'a peut être rien à voir...

Corse: la voiture du journaliste Enrico Porsia plastiquée


ATTENTAT. La voiture du journaliste Enrico Porsia, animateur de amnistia.net et collaborateur de bakchich.info, a été plastiquée dans la nuit de mardi à mercredi vers 3h du matin à Conca, près de Porto-Vecchio (Corse-du-Sud). Lire la suite



"C'est une méthode mafieuse et assez lâche", nous a déclaré Enrico Porsia.

Qui s'interroge: "Je ne sais pas si cela vise le journaliste qui dénonce le Padduc, celui qui dénonce l'affairisme d'un certain nationalisme, ou si cela résulte d'une affaire privée locale."

Enrico Porsia affirme: "Le journaliste n'abandonne pas sa plume, ni l'homme son village."

Sa voiture a été fortement endommagée mais l'explosion n'a pas provoqué de dégâts collatéraux.

Le parquet d'Ajaccio s'est saisi du dossier et a confié l'enquête à la brigade de recherches de Porto-Vecchio. Aucune revendication ou inscription n'a été retrouvée.

Enrico Porsia était en vacances à Conca.

Le journaliste avait amplement couvert le projet de Plan d'aménagement et de développement durable de la Corse (Padduc), mettant notamment en cause le président du Conseil exécutif de la Collectivité Territoriale de Corse (CTC), l'UMP Ange Santini, ainsi que le président UMP de l'Assemblée de Corse, le député Camille de Rocca Serra.

Selon ses enquêtes, ces personnalités et d'autres de la majorité auraient tenté de mettre à profit le Padduc pour rendre constructibles des terrains leur appartenant et actuellement protégés.

Dans le cadre de cette affaire, M. Porsia a été mis en examen pour diffamation à la suite d'une plainte de M. Santini. (source: AFP)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
PIXININI
Carlos Borges
avatar

Nombre de messages : 1283
Age : 45
Localisation : furiani
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Sam 29 Aoû - 10:14

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rmc.fr/blogs/public/images/After_foot/2010-2011/agres
fabrice
Cédric Uras
Cédric Uras
avatar

Nombre de messages : 10319
Age : 48
Localisation : Reims
Date d'inscription : 03/09/2004

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Sam 29 Aoû - 10:30



TF1.fr a écrit:


Samedi matin, Le Figaro annonce que Nicolas Sarkozy a renoncé à procéder au mini-remaniement, attendu depuis le mois de juillet.

Matignon a diffusé vendredi par erreur sur son site des informations suggérant la nomination de Frédéric Lefèbvre, Ladislas Poniatowski et Paul Giaccobi.


C'est un "couac", confirmé par Matignon même. Les services du Premier ministre ont diffusé vendredi par erreur sur leur site internet des informations suggérant la nomination, attendue depuis des semaines, de trois nouveaux secrétaires d'Etat, avant de les en retirer rapidement. Ce "couac" a pour origine une "erreur de manipulation" de la part d'un des employés du service d'information du gouvernement (SIG). Il a malencontreusement stocké dans la rubrique "plan du site" de la page web du gouvernement des notes qu'il destinait à ses archives personnelles, a-t-on expliqué à Matignon, confirmant une information diffusée par France-Info.

Ces notes, qui faisaient état de l'arrivée dans l'équipe de François Fillon du porte-parole adjoint de l'UMP Frédéric Lefèbvre, du député UMP Ladislas Poniatowski et du président PRG du conseil général de Haute-Corse Paul Giaccobi, sont restées postées "deux à trois heures" vendredi après-midi, avant d'être effacées. Elles n'ont "à aucun moment" été visibles sur la page d'ouverture du site, a-t-on ajouté. Il s'agissait "d'informations de presse" et non pas d'une quelconque information officielle destinée à être publiée ultérieurement, a également tenu à préciser Matignon.

Sarkozy a tranché

Attendue depuis le mois de juillet, la nomination d'une poignée de secrétaires d'Etat pour compléter le gouvernement avait été retardée après le malaise de Nicolas Sarkozy. On le prévoyait ensuite pour cette semaine. Hélas pour Lefèbvre, Poniatowski et Giaccobi, ce remaniement n'aura finalement pas lieu. C'est Le Figaro qui l'annonce dans son édition de samedi, citant le président lui-même, qui a tranché : "Je ne le sens plus. Ce n'est pas le moment d'augmenter le nombre de ministres. On a autre chose à faire", aurait-il déclaré avant de retourner au Cap Nègre terminer ses vacances en famille. Lot de consolation pour Lefèbvre : selon le Figaro, il devrait être nommé à la tête d'une agence gouvernementale.


_________________
Fabrice dit Le Blaireau

http://www.s-c-b.sitew.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.s-c-b.sitew.com
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Prochain remaniement   Lun 7 Sep - 14:13

«Maladresse» ou «complot»

Giacobbi, ministre de trois heures...


Le site de Matignon avait annoncé trop vite sa nomination . En Corse, il n'a pas trouvé ça drôle

Pas une seule fois, il n'a commenté les rumeurs autour de son entrée au gouvernement. Tout juste a-t-il répondu à un conseiller général qui le pressait avec un peu trop d'insistance : «Je ne pourrais pas éternellement dire non.» Personne n'a d'ailleurs su qu'il avait rencontré Nicolas Sarkozy, en mai dernier. Soucieux de rafraîchir son «ouverture», le chef de l'Etat voulait tester son ami corse. Paul Giacobbi lui a alors confié que, tout radical de gauche qu'il soit, vu l'ampleur de la crise mondiale et l'urgence des réformes nécessaires - les deux dernières obsessions de cet homme de marottes qui a une haute idée de lui-même ! -, il ne voyait pas d'objection de principe à entrer au gouvernement.
Depuis, Paul Giacobbi junior n'est toujours pas ministre. Contrairement à son grand-père, Paul (déjà). Contrairement à son père, François ?- l'un des 80 à n'avoir pas voté les pleins pouvoirs à Pétain, avant de devenir ministre du général de Gaulle. Mais, de son petit village de Venaco, au coeur du Cortenais - autant dire le milieu de l'île et du monde -, le président - député du conseil général de Haute-Corse a pu suivre sur le Net, forcément flatté, l'inflation d'articles consacrés à sa possible promotion. Jusqu'au ridicule épisode de sa fugace nomination, vendredi dernier, sur un site de Matignon trop bien (ou trop mal) informé.
Ce week-end, dans sa maison aux volets mauves, entre la taille de ses rosiers - l'une de ses passions - et la réfection de son nouveau poulailler, il a juste glissé à quelques amis : «J'ose croire qu'il s'agit d'une maladresse et pas d'un complot.» Tout est possible, en effet, dès qu'il s'agit de la Corse. Et, qui plus est, de la seule région - avec l'Alsace - qui n'est pas tombée dans l'escarcelle de la gauche. A quelques mois d'un nouveau scrutin régional, la rumeur de la nomination de Paul Giacobbi a semé une belle pagaille dans l'île. Notamment à gauche, où «Paul», le parfait bilingue, le prof de finances publiques de l'ENA, ne compte pas que des amis. L'autre figure du PRG, le maire de Bastia, Emile Zuccarelli, n'a pas oublié que, en 2004, Paul Giacobbi l'avait accusé de vouloir son «élimination physique et politique». A peine la rumeur lancée, il a donc exigé «une clarification», tandis que ses amis s'enflammaient : «Pas de Besson corse !»

L'amitié entre Sarkozy et Giacobbi date de 2003. Giacobbi, ultra-européen, a toujours été un fervent partisan de la décentralisation : il était des happyfew réunis aux îles Aland, en 1998, avec Pierre Joxe, pour défendre lors d'un colloque l'évolution institutionnelle de la Corse ?- celle-là même que Jospin devait reprendre à son compte, un an plus tard. Mais à l'ancien Premier ministre, pas assez audacieux à son goût, Giacobbi préfère déjà Sarkozy. Il s'est plongé avec délices dans les pages audacieuses que le maire de Neuilly consacre en 2002 à la Corse dans son livre, «Libre». A l'époque, Sarkozy se méfie d'un homme qu'il trouve «trop intelligent». Mais dans la campagne pour le référendum sur la suppression des deux départements de l'île, le ministre de l'Intérieur finit par trouver cet énarque de 52 ans beaucoup plus zélé que son ami de trente ans, l'UMP Camille de Rocca-Serra. Malgré la victoire du «non», Nicolas Sarkozy efface donc le «trop». Voilà Giacobbi «intelligent» tout court, voire «remarquable». Camille de Rocca-Serra était jaloux. Il devient vert d'inquiétude. Le patron de l'assemblée territoriale sait que Giacobbi répète que sa gestion de la région est «nulle». Récemment, il a fait pis en évoquant, sur une radio insulaire, son penchant coupable pour les long drinks : «Camille de Rocca-Serra ? Ca dépend à quelle heure il parle»...
Il a ainsi fallu que «Nicolas» rassure «Camillou». Mais qui croire, vraiment, dans cette drôle d'histoire ? Cet été, Paul Giacobbi, grand voyageur devant l'Eternel, n'a pas quitté son village. Un toit à retuiler et trop de factures en attente, a-t-il expliqué... D'habitude, il s'envole pour l'Inde, d'où sa femme est originaire. A moins, dit-il sur son blog, qu'il ne choisisse de faire «près de vingt mille kilomètres aller et retour pour contempler les «Grandes Baigneuses» de Cézanne au musée de Philadelphie», entre deux cours de finances publiques, trois billets de relations internationales, ou un nouvel éloge de Richard Duncan - l'auteur de «The Dollar Crisis» -, son idole. A Venaco, il a enfin lu dans le «Financial Times» que les réformes tant décriées de Nicolas Sarkozy étaient encore trop timides. «Cette crise, confie- t-il, est la plus grave que nous ayons connue depuis cinquante ans. En France, où l'on croit qu'Attali et Mine sont des économistes, on est vraiment mal préparés.» Giacobbi n'est pas encore ministre. Dans l'art de ses faire des amis, il reste à son zénith.


Ariane Chemin
Le Nouvel Observateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prochain remaniement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prochain remaniement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: