Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interpellations en Corse, dont A.Orsoni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FILIPPUNIULINCU
Pascal Chimbonda
Pascal Chimbonda
avatar

Nombre de messages : 8618
Age : 58
Localisation : cu u fucile
Date d'inscription : 07/09/2004

MessageSujet: Interpellations en Corse, dont A.Orsoni   Jeu 4 Juin - 11:26

Vague d'assassinats en Corse: Alain Orsoni interpellé à Ajaccio










© 2009 AFP (Stephan Agostini)
L'ancien dirigeant nationaliste Alain Orsoni, actuellement président du club de football d'Ajaccio, ainsi que huit autres personnes ont été interpellées jeudi à Ajaccio, dans le cadre de l'enquête sur la vague d'assassinats en Corse dans le milieu du grand banditisme




L'ancien dirigeant nationaliste Alain Orsoni, actuellement président du club de football d'Ajaccio, ainsi que huit autres personnes ont été interpellées jeudi à Ajaccio, dans le cadre de l'enquête sur la vague d'assassinats en Corse dans le milieu du grand banditisme, a-t-on appris de source judiciaire.



Une source policière a fait état de son côté de onze arrestations et des perquisitions sont en cours.

Ancien responsable du Mouvement pour l'autodétermination (MPA), M. Orsoni est entendu notamment dans le cadre du meurtre de Thierry Castola, 36 ans, ancien sympathisant du MPA et fils de Francis Castola réputé proche de la bande ajaccienne du Petit Bar, tué par balles le 3 janvier 2009 à Bastelicaccia (Corse-du-Sud), a-t-on indiqué de source judiciaire.

La Direction régionale de la police judiciaire sur commission rogatoire de la Juridiction interrégionale spécialisée de Marseille (Jirs) a procédé aux interpellations. Tous les interpellés dont plusieurs membres de la famille Orsoni sont actuellement entendus au commissariat d'Ajaccio.

Une série de morts violentes décime le banditisme corse depuis le décès accidentel du "parrain" Jean-Jé Colonna en 2006. Une douzaine d'affaires de septembre 2006 à février 2009 ont été transférées à la Jirs de Marseille. Alain Orsoni a lui-même été victime d'une tentative d'assassinat en août 2008 en Corse. Dernière mise à jour le: Jeudi 4 Juin 2009, 11:10

FORZA BASTIA PER SEMPRE
Filippu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Interpellations en Corse, dont A.Orsoni   Mar 9 Juin - 11:21

05 juin 2009


Treize interpellations en Corse dans l’enquête sur les règlements de compte


JUSTICE. Alain Orsoni, président du club de foot de l’AC Ajaccio, a été placé, hier, en garde-à-vue. En tout, treize personnes ont été interpellées à Ajaccio principalement, dont certains membres de sa famille.
Lire la suite

Ancien patron du Mouvement pour l’autodétermination (MPA), Alain Orsoni est entendu notamment dans l’enquête sur le meurtre de Thierry Castola, 36 ans, un ancien MPA tué début janvier à Bastelicaccia (Corse-du-Sud).
Les garde-à-vue menées par la PJ peuvent durer quatre jours et rien n’indique que l’ancien militant nationaliste sera finalement inquiété. « Il faut laisser décanter », affirmait hier une source judiciaire à Marseille, où la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) centralise plusieurs dossiers de règlements de comptes.
Sorti indemne de la guerre entre nationalistes, il y a quinze ans, Alain Orsoni avait quitté la Corse pour s’occuper de jeux en Amérique du Sud, avant de revenir l’an dernier présider le club d’Ajaccio.
Sans plus, selon lui, mais « son retour en a gêné plus d’un, qui ne voulait pas d’un énième comparse dans la danse », note un haut responsable policier.
Il aurait été victime d’une tentative de règlement de comptes, à la fin août 2008, montée par des personnes en planque autour du stade d’Ajaccio un soir de match, puis avortée à cause de la présence policière. « Orsoni a compris que c’était chaud », assure ce policier.
Dans cette affaire, huit personnes, dont l’ancien maire UMP de Grosseto-Prugna, Marie-Jeanne Bozzi, viennent d’être mises en examen, en avril.
Ces personnes poursuivies pour « association de malfaiteurs en vue de la commission d’un homicide en bande organisée » sont des proches d’Ange-Marie Michelosi et soutiennent qu’Alain Orsoni a « couvert » le règlement de comptes dont Michelosi, considéré comme l’héritier de l’ancien parrain décédé Jean-Jé Colonna, a été victime en juillet 2008.
Alain Orsoni indiquait cet automne « n’avoir rien à voir avec les événements dramatiques qui ont endeuillé certaines familles ».
Pour l’instant, ni les flics, ni les voyous n’y voient clair dans le dézinguage général qui, depuis mars 2006, a envoyé ad patres au moins douze personnes liées au grand banditisme, dont des pointures de la Brise de mer.
« Dans ces périodes de tension, le conflit se manichéise, expliquait un avocat ajaccien au printemps. Il n’y a plus que des blancs et des noirs, même s’ils ne se connaissent pas. »
D’où d’incessants rééquilibrages entre bandes concurrentes. « Tout le monde a peur. A qui le tour ? », s’interroge un insulaire.
On tue pour « faire du préventif » ou éliminer un concurrent. « Et pendant que certains se battent, d’autres font fortune », remarque un policier.
On tue parfois dans « une course à l’échalote autour d’intérêts financiers », notamment liés au Padduc (Plan d’aménagement et de développement durable de la Corse), selon un magistrat bastiais : selon lui, « des appétits s’aiguisent » autour de ce schéma d’aménagement de l’île, en discussion, qui « ouvrira des possibilités de nouveaux programmes immobiliers ».
On tue aussi « pour des motifs futiles, une mauvaise parole, une histoire de femmes, et certains juste pour “se faire les épaules”, se plaint un proche de victime. La loi du sang prévaut. Cela donne encore des familles endeuillées. » Et des morts à venger : « C’est sans fin. »
MICHEL HENRY

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Antone
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21049
Age : 60
Date d'inscription : 02/09/2004

MessageSujet: Re: Interpellations en Corse, dont A.Orsoni   Mar 9 Juin - 11:21

09 juin 2009


Corse : Alain Orsoni mis en examen pour complicité de meurtre


JUSTICE. L’ex-leader nationaliste et président du club de foot d'Ajaccio a été mis en examen lundi à Marseille pour « association de malfaiteurs », «complicité de meurtre commis en bande organisée » et «menace de mort sous condition ».
Lire la suite


Il avait été interpellé jeudi dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Thierry Castola, un ancien membre du MPA que dirigeait Alain Orsoni, qui a été tué par balles le 3 janvier 2009 à Bastelicaccia (Corse-du-Sud).
Alain Orsoni a été placé provisoirement en détention dans l’attente du débat contradictoire devant le juge des libertés et de la détention qui a été différé à la demande de son avocat et aura lieu jeudi.
Le Parquet a requis son placement en détention.
Son avocat, Me Antoine Sollacaro, avait indiqué la semaine dernière que rien ne pouvait être reproché à son client.
Deux autres personnes sont poursuivies dans cette affaire.
José Scanu est mis en examen pour « meurtre en bande organisée, détention d’armes et de munitions en bande organisée, dégradation d’un bien destiné à l’utilité publique et destruction ou soustraction d’un objet de nature à faciliter la découverte d’un crime ou d’un délit, la recherche des preuves ou la condamnation des coupables ».
Jean-Baptiste Ottavi est mis en examen pour « meurtre en bande organisée, détention d’armes en bande organisée, et transport d’armes ».
Ils ont tous deux été écroués.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
vince
Nebosja Krupnikovic
avatar

Nombre de messages : 4881
Age : 52
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Interpellations en Corse, dont A.Orsoni   Mar 9 Juin - 16:39

La question est : Quand les vrais gangstère je parlent des politiques qui agissent plus ou moins dans l'ombre seront arrété. Parce que le bordel semble bien venir d'eux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interpellations en Corse, dont A.Orsoni   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interpellations en Corse, dont A.Orsoni
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: