Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gardes a vue dans l'affaire Multedo ......

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JUDAS
Pascual Garrido
avatar

Nombre de messages : 2039
Age : 117
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Gardes a vue dans l'affaire Multedo ......   Jeu 19 Mar - 9:12

Citation :
Trois gardes à vue dans l'enquête sur le meurtre d'un enseignant à Bastia


Il y a 14 heures
AJACCIO (AFP) — Trois membres du milieu enseignant ont été placés en garde à vue à Bastia dans le cadre d'une commission rogatoire délivrée par le juge chargé de l'enquête sur le meurtre, en septembre 2008 à Bastia, d'un professeur des écoles de 40 ans, Emmanuel Multedo, a annoncé mercredi à l'AFP le procureur général Paul Michel.
"Ces gardes à vue - qui visent un enseignant et deux personnes du monde éducatif - sont destinées à permettre des vérifications, elles ne préjugent en rien des étapes ultérieures de la procédure", a précisé le magistrat.
"La persévérance dont font preuve les enquêteurs dans cette affaire est une bonne chose", a dit le recteur de l'académie de Corse, Michel Barat.
"Je constate avec satisfaction que l'affaire n'a pas été abandonnée; il est important pour tous, les proches, comme les collègues d'Emmanuel Multedo, que le coupable soit trouvé, quel qu'il soit", a-t-il déclaré à l'AFP.
Emmanuel Multedo, un insulaire originaire de Bastia, enseignait en CM2 à l'école maternelle et élémentaire Auguste-Gaudin.
Il a été tué d'une balle de gros calibre en pleine poitrine alors qu'il se garait dans une rue proche de l'école, le 8 septembre, jour de rentrée scolaire. Le coup, tiré à bout portant, a provoqué une hémorragie massive et une mort instantanée.
A l'époque des faits, le procureur de la République de Bastia, Jean-Jacques Fagni, avait décrit la victime comme "un père de famille sans histoires qui menait une vie lisse", qui "n'était pas nationaliste et n'avait pas d'accointances avec le milieu". Il avait estimé que le travail de la police risquait d'être "difficile et de longue haleine".
La direction régionale de la police judiciaire en Corse avait lancé un appel à témoins. "Toute personne ayant aperçu un ou des individus à l'allure ou au comportement suspect, peu avant le drame, intéresse la justice", avait déclaré le procureur.
Le magistrat avait souligné qu'il n'y avait pas de témoin visuel des faits et que les témoins auditifs avaient seulement fait état "d'un crissement de pneus" mais pas d'éclats de voix pouvant laisser penser à une dispute qui aurait mal tourné.
Le meurtre d'Emmanuel Multedo, marié à une enseignante et père de deux fillettes, avait suscité un vif émoi parmi la population insulaire.
Près de 400 personnes avaient assisté à ses obsèques à Sorbo-Ocagnano (Haute-Corse), au lendemain d'une fermeture de toutes les écoles de Bastia décidée par le recteur Barat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gardes a vue dans l'affaire Multedo ......
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Macagna et questions diverses-
Sauter vers: