Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Finies les histoires de Q au bureau

Aller en bas 
AuteurMessage
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

Finies les histoires de Q au bureau Empty
MessageSujet: Finies les histoires de Q au bureau   Finies les histoires de Q au bureau EmptyMer 28 Nov - 13:44

La solution et en plus l'histoire est authentique
nous vient de


Polémique autour d’une fatwa
Islam : un imam suggère que les femmes qui travaillent puissent allaiter leurs collègues de bureau





vendredi 18 mai 2007 - 14h44, par Chawki Freïha
En islam, il est strictement interdit qu’un homme et une femme puissent se retrouver seuls dans un endroit fermé. « Satan » sera systématiquement leur troisième compagnon et une relation illicite peut naître de cette fréquentation.


Pour remédier à cette problématique, notamment dans les entreprises où une femme employée peut partager le même bureau avec un collègue masculin, l’imam Izzat Attiyah, directeur du département des études du Hadith à l’université islamique d’Al-Azhar, la plus haute autorité sunnite en Egypte, a autorisé dans une récente fatwa qu’« une femme puisse allaiter son collègue à cinq reprises afin de nouer avec lui une relation de sein ». Selon le quotidien « Al-Ayyam » édité à Bahreïn, Izzat Attiyah considère que « les liens de lait ainsi établis entre ces deux collègues les empêchera d’avoir des relations sexuelles prohibées et leur mixité dans le bureau ne posera plus de problème. De plus, une fois ce lien est établi, la femme pourra ôter son voile au bureau et montrer ses cheveux, même en présence de son collègue ». Attiyah suggère ainsi que « l’allaitement soit officiellement inscrit et qu’un certificat nominatif soit délivré pour en attester ».


Cependant, l’imam Attiyah ne précise pas dans sa fatwa comment une employée peut allaiter son collègue à cinq reprises, si elle n’a pas d’enfant en âge de téter. Il nous explique pas non plus si les mensurations des candidates à l’embauche feront partie des critères de recrutement, ou si les recruteurs doivent demander l’avis des hommes susceptibles de partager leur bureau avec ces nouvelles recrues !


En tout état de cause, l’imam Attiyah s’est appuyé dans sa fatwa sur un livre publié il y a quelques années par un enseignant de la Charia à l’université islamique d’Al-Azhar, Abdelmehdi Abdelkader Abdelhadi. L’auteur évoque la tradition héritée du temps du Prophète, quand Mahomet avait interdit à Aïcha, son épouse, de rencontrer des hommes étrangers à la famille. Après la mort du Prophète, Aïcha exigeait que « tout homme désirant la rencontrer devait téter ses cousines et ses nièces, avant d’accéder à sa tente ».


La fatwa de Izzat Attiyah soulève une vive polémique, tant dans la sphère religieuse que politique. Plusieurs députés égyptiens menacent de porter l’affaire devant le Parlement afin d’en débattre et d’en interdire l’application. Les oulémas et autres experts en islam reconnaissent quant à eux que « la pratique de “l’allaitement des grands” avait bel et bien existé », et admettent qu’« il s’agit d’un moyen de lutter contre les relations sexuelles prohibées ». Mais ils s’opposent sur l’opportunité de l’appliquer au XXI° siècle.


L’ancien secrétaire général de la commission des études légitimes à l’université Al-Azhar, Sayyed Assaker, estime à cet égard que « le Hadith relatif à Aïcha et à l’allaitement de ses visiteurs par ses cousines et nièces est une réalité qu’il ne faut pas nier ». Mais, ajoute-t-il, « il s’agit d’un cas particulier qu’il ne convient pas de généraliser et d’en faire une loi. Dans la société actuelle, autoriser “l’allaitement des grands” pousse à la déviation », conclut-il, « même si la nourricière et ses filles deviennent interdites au nourri, du fait du lien de lait »...


Traduction et synthèse de Chawki Freïha




et la triste conclusion de l'affaire pour ce bienfaiteur de l'humanité..



Al Watan : Islam / Limogeage confirmé du cheïkh Izzat Al-Attiyah auteur de la fatwa sur l’allaitement des grands

mardi 18 septembre 2007 - 15h28
Le quotidien saoudien « Al Watan » souligne aujourd’hui que l’université d’Al-Azhar en Egypte a confirmé hier le limogeage du cheïkh Izzat Al Attiyah, auteur de la fatwa qui suggérait qu’une femme puisse allaiter son collègue de bureau pour empêcher toute relation illicite. Pourtant, ajoute le quotidien, « Al-Attiyah, directeur du département des études du Hadith, avait présenté ses excuses et retiré sa fatwa après la vive polémique qui en a découlé dans les sociétés islamiques ».


L’article du quotidien « Al Watan » suscite de nombreuses réactions des lecteurs. Certains défendent le cheïkh Al-Attiyah qui n’a fait qu’appliquer les enseignements de l’islam, conformément à Boukhari (Sahih Boukhari), d’autres ironisent et regrettent que depuis plusieurs mois, ce sujet devient anecdotique en Egypte. Quelques intervenants s’interrogent comment ferait une femme si elle n’a pas accouché, pour allaiter son collègue ?...

_________________
Finies les histoires de Q au bureau Antisa10


Dernière édition par le Mer 28 Nov - 15:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
fabrice
Cédric Uras
Cédric Uras
fabrice

Nombre de messages : 10319
Age : 50
Localisation : Reims
Date d'inscription : 03/09/2004

Finies les histoires de Q au bureau Empty
MessageSujet: Re: Finies les histoires de Q au bureau   Finies les histoires de Q au bureau EmptyMer 28 Nov - 15:23

Soit le cheïkh Izzat Al Attiyah est tombé sur la tête, soit il allait avoir une collègue dans son bureau.




.

_________________
Fabrice dit Le Blaireau

http://www.s-c-b.sitew.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.s-c-b.sitew.com
ghjattuvolpa
sdinticatu
sdinticatu
ghjattuvolpa

Nombre de messages : 3841
Age : 48
Localisation : Corsica
Date d'inscription : 16/09/2004

Finies les histoires de Q au bureau Empty
MessageSujet: Re: Finies les histoires de Q au bureau   Finies les histoires de Q au bureau EmptyMer 28 Nov - 17:37

C'est simple, en pays islamique si une femme allaite un homme elle devient sa mère et ses enfants deviennent les frères de l'homme allaité. C'est une façon de procéder à une adoption. Je vous signale qu'en France les relations sexuelles entre les adoptants et adoptés sont interdites (inceste) tout comme les relations avec les enfants des adoptants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.studiosdolla.net/CV/site/tours.htm
FILIPPUNIULINCU
Pascal Chimbonda
Pascal Chimbonda
FILIPPUNIULINCU

Nombre de messages : 8618
Age : 59
Localisation : cu u fucile
Date d'inscription : 07/09/2004

Finies les histoires de Q au bureau Empty
MessageSujet: Re: Finies les histoires de Q au bureau   Finies les histoires de Q au bureau EmptyMer 28 Nov - 18:52

La connerie a dépassé les bornes là
Imagine, tu bosses avec une jeune femme de 23 ans et une autre de 60 ans, laquelle doit t'allaiter ?
FORZA BASTIA PER SEMPRE
FILIPPU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speranza
Reynald Pedros
Speranza

Nombre de messages : 1673
Date d'inscription : 12/01/2007

Finies les histoires de Q au bureau Empty
MessageSujet: Re: Finies les histoires de Q au bureau   Finies les histoires de Q au bureau EmptyMer 28 Nov - 19:27

Rions un peu avec l'islam

Citation :



AFRIQUE

28/11/2007 | 19:05


Soudan: institutrice accusée d'offense à l'islam


Finies les histoires de Q au bureau Image_36901120


L'ours de la discorde à Khartoum

© AFP


Une institutrice britannique a été inculpée mercredi par le tribunal de Khartoum

Coupable d'avoir laissé ses élèves baptiser un ours en peluche du nom de "Mahomet", elle est accusée d'incitation à la haine, offense envers la religion et mépris des croyances religieuses, et a été emprisonnée.

A Londres, le Foreign Office a immédiatement convoqué l'ambassadeur du Soudan.

Gillian Gibbons, institutrice à l'Unity High School de Khartoum originaire de Liverpool, âgée de 54 ans, a été interpellée dimanche à la suite de plaintes de parents d'élèves auprès du ministère de l'Education. La religion musulmane bannit toute représentation du Prophète.

L'établissement privé fondé en 1902 a été fermé par les autorités jusqu'à nouvel ordre.

Dans un encart publié dans la presse, l'école a présenté mardi des excuses et indiqué que Mme Gibbons avait été renvoyée de son poste.

Si elle est reconnue coupable de blasphème, elle risque 40 coups de fouet, un an de prison ou une amende, ont indiqué des avocats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Finies les histoires de Q au bureau Empty
MessageSujet: Re: Finies les histoires de Q au bureau   Finies les histoires de Q au bureau Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Finies les histoires de Q au bureau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Macagna et questions diverses-
Sauter vers: