Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Macaru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mosquito
Musher
Musher
avatar

Nombre de messages : 1873
Age : 119
Localisation : tout en haut
Date d'inscription : 29/09/2004

MessageSujet: Macaru   Mer 3 Oct - 16:27

Citation :
- Ce mot couramment employé, orthographié plus rarement macaru, peut prendre des sens très divers selon le contexte et par suite avoir bien des traductions françaises. Ce n'est pas du latin qu'il nous vient, mais du grec. Le nom grec makar, bienheureux, désignait notamment les dieux de l'Olympe. On en tire l'adjectif makarios, heureux, dont la diffusion a été assurée notamment par le Nouveau Testament : « Heureux les pauvres en esprit ». Il avait pour vocatif makarie, d'où notre exclamation, dont le sens premier est « Pourvu qu'il en soit ainsi ». Certains expliquent cette évolution de sens par une formule de politesse envers un interlocuteur : « Qu'il en soit comme vous le souhaitez ». Le grec moderne emploie encore makari, « Plaise à Dieu ». On trouve en italien dès Dante magara, encore présent dans certains dialectes, au sens de « Fasse le ciel que... », puis l'actuel magari.
Ce mot absent du latin a pu passer du grec à l'ensemble de l'italo-roman par deux zones géographiques et à deux époques : dans l'Antiquité, par la Grande-Grèce que constituaient l'Italie du Sud et la Sicile, où l'on a parlé grec très tard et où des îlots hellénophones subsistent ; du temps de Byzance, et en particulier par Ravenne, grand centre byzantin sur l'Adriatique. Il ne faut pas oublier que la Corse a été elle aussi byzantine durant deux siècles, de 552 à 770.
Le mot signifie dans la plupart des contextes « peut-être », ou « peut-être même », comme le montrent les exemples qu'on trouve dans les dictionnaires : « Magaru ci vurrà à parte », (« Peut-être même faudra-t-il partir ») ; « Vinite sti ghjorni, magaru dumani », (« Venez ces jours-ci, peut-être même demain »).
On peut arriver de « peut-être » à l'idée de « faute de mieux » : « Aspettu ch'ellu passi calchiunu, macgaru calchì zitellu ». Magaru au sens de « peut-être » se trouve par exemple dans des formules poétiques, comme celle de Carlotti : « E casate spente chì magaru brusgianu sempre in lu to sangue ».
Il peut aussi indiquer une adhésion enthousiaste : « Ti piacerebbe una donna cusì ? Magaru ! (Bien sûr !) ». Enfin le mot, terminant une conversation peut, selon le ton, laisser planer une menace voilée : « peut-être » au sens de « nous verrons bien ».
A maccaria, c'est le beau temps en mer, la bonace, peut-être par confusion entre la racine de makarios et celle de maccu. Les bienheureux, dès l'Antiquité, ce pouvait être aussi les morts, dont certains étaient censés habiter dans l'extrême occident les « îles des bienheureux ». De là des jeux de mots sur le nom de san Maccariu, saint Macaire : Mandà à san Maccariu, selon Falcucci, c'est assommer de coups, donc tuer.
Le corse peut exprimer la même idée par d'autres termes, dont le plus fréquent est forsa (forsa, forsi), qui, lui, est bien latin. À partir du mot fors, le hasard, et du verbe être, on forme forsit : fors sit, que le hasard ou la fortune soit. Le mot fortuna, fortune au sens de hasard et de la divinité capricieuse qui y préside, en provient également. Enfin, la formation à partir de verbes, comme dans le français peut-être, est aussi fréquente : pò essa, ou le sudiste pò dassi avec le verbe dà.
Comme texte littéraire l'incluant, choisissons une phrase de A funtana d'Altea de Ghjacumu Thiers : « [...] Isse cose ch'omu si porta à dossu à u nasce, magaru da più in là di a memoria quand'ella mette à fà i conti. »

Jean-Marie Arrighi


mai intesu.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Macaru
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Lingua corsa-
Sauter vers: