Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
absolut bastia

Nombre de messages : 7718
Age : 53
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyVen 6 Oct - 11:19

Mr. Green en voila un sujet consensuel Laughing


Bon j'ai ouvert un post spécifique la j'ai bon O Antone embara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 62
Date d'inscription : 02/09/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyVen 6 Oct - 11:30

parfait! Je surveillerai pour que ça ne débouche pas sur un débat sur les mérites comparés entre les khmers rouges et l'inquisition Cool

_________________
Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
absolut bastia

Nombre de messages : 7718
Age : 53
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyVen 6 Oct - 11:33

Antone a écrit:
parfait! Je surveillerai pour que ça ne débouche pas sur un débat sur les mérites comparés entre les khmers rouges et l'inquisition Cool
appelles moi Pol Pot aussi tant que tu y es arf mais mon petit doigt me dit que tu me vois plutot en Bernardo Guy Mr. Green fiscu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 62
Date d'inscription : 02/09/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyVen 6 Oct - 11:38

Ah Bernardo Gui..c'est à lui qu'on attribue mais est-ce vrai la fameuse phrase "une journée où on n'a pas ri est une journée perdue".

Sinon, il faut d'abord faire la liste des régimes spéciaux.

_________________
Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
absolut bastia

Nombre de messages : 7718
Age : 53
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyVen 6 Oct - 11:46

Antone a écrit:
Ah Bernardo Gui..c'est à lui qu'on attribue mais est-ce vrai la fameuse phrase "une journée où on n'a pas ri est une journée perdue".

Sinon, il faut d'abord faire la liste des régimes spéciaux.
aio je suis pas un spécialiste je bosse dans le privé moi Mr. Green
je connais le mien de régime
arf


sncf, ratp, banque de france,journalistes et une bonne centaine d'autres y a du boulot la.

Sinon avec l'augmentation de la durée de vie est il envisageable d'aligner tout le monde privé et public sur 42 annuités??
Doit on défendre le droit à la retraite à 60ans??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 62
Date d'inscription : 02/09/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyVen 6 Oct - 11:50

Elève Absolut @
vous lancez un sujet sans même le connaître! Vous reviendrez quand vous aurez un peu travaillé.

_________________
Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
absolut bastia

Nombre de messages : 7718
Age : 53
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyVen 6 Oct - 12:40

Faut vite réformer tout ça y en a trop affraid Mr. Green

Citation :
Régimes spéciaux

Régime de prévoyance des marins français

Régime de Sécurité sociale des mines

Régime de retraites de la Sécurité nationale des chemins de fer (SNCF)

Régime de retraites des agents des chemins de fer secondaires d'intérêt général et des chemins de fer d'intérêt local et de tramways Chemins de fer d'intérêt général secondaire et d'intérêt local et les tramways (CAMR : régime général depuis le 01/10/1992 )

Régime de retraites de la Régie autonome des transports parisiens (RATP)

Régime de retraites des agents soumis au statut national du personnel des industries électriques et gazières (EDF- GDF)

Régime de retraites de la Compagnie générale des eaux (CGE : régime général depuis le 01/01/1991)

Régime de retraites de la Banque de France

Régime de retraites du Crédit Foncier de France (CFF : régime général depuis le 01/01/1989)

Régime de retraites de l'Opéra, de l'Opéra Comique et du Théâtre Français

Régime de retraites et de prévoyance des clercs et employés de notaires(CRPCEN)

Régimes de retraites de diverses Chambres de commerce et d'industrie de Paris, de Colmar, de Strasbourg, de Toulon, de la Moselle

Régimes de retraites de la Chambre de commerce et d'industrie de Roubaix (CCI : régime général depuis le 01/01/1998 )

Régime de retraites du Port autonome de Strasbourg

Régimes des Caisses départementales de retraites des départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle

Régimes de retraites de diverses communes et de divers établissements publics des départements du Bas-Rhin, Haut-Rhin et de la Moselle



Régime de retraites des fonctionnaires civils et militaires

Régime de retraites des ouvriers des établissements industriels de l'état

Régime de retraites du personnel de l'Imprimerie nationale

Régime de retraite du personnel de la Société d'exploitation industrielle des tabacs et allumettes (SEITA)

Régime de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL)






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
absolut bastia

Nombre de messages : 7718
Age : 53
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyVen 6 Oct - 12:45

Citation :
Le système de retraite français
--------------------------------------------------------------------------------


La France se caractérise par l’existence de trois grandes catégories de régimes de retraite :

le régime des salariés du secteur privé, qui couvre près de 71,2% des actifs en 2003 ;

les régimes spéciaux des salariés du secteur public (État, collectivités locales, entreprises publiques) qui représentent 19,38 % des actifs (2003) ;

les régimes des non-salariés (artisans, commerçants, professions libérales et agriculteurs) qui concernent 9,42 % des actifs (2003).

Les modalités d’organisation des régimes de retraite varient selon le secteur d’activité mais ils comprennent généralement un régime de base et un régime complémentaire.

Source : Commission de compensation, novembre 2003


Les régimes de base

L’ordonnance du 19 octobre 1945 a créé le régime général qui rassemble (à l’exception des salariés agricoles) tous les salariés du secteur privé. Ils doivent, quel que soit le montant de leur salaire, cotiser à l’assurance vieillesse, dans la limite d’un plafond de cotisations. Le système est fondé sur le principe de la répartition.

La loi du 22 mai 1946 a posé le principe de la généralisation de la sécurité sociale à l’ensemble des citoyens. Dans ce cadre, toute la population active est appelée à bénéficier, dès 1947, de l’assurance vieillesse dans le cadre du régime général (loi du 13 septembre 1946).

Toutefois, l’unification souhaitée par le législateur ne s’est pas réalisée :

les régimes spéciaux, maintenus à titre provisoire en 1945, ont subsisté. Ces régimes ont une origine historique souvent ancienne et sont organisés sur une base socio-professionnelle ou d’entreprise (fonctionnaires, marins, mines, SNCF, RATP, EDF-GDF, Banque de France, Opéra et Comédie française...) ;

par ailleurs, les travailleurs non salariés ont obtenu la création de régimes autonomes. En 1948 pour les industriels, les commerçants, les artisans et les professions libérales et en 1952 pour les exploitants agricoles.




Les régimes complémentaires

Dès le 14 mars 1947, une convention nationale crée l’Agirc : association générale des institutions de retraite des cadres.

Le 8 décembre 1961, une autre convention nationale collective a généralisé et fédéré sous l’égide de l’Arrco (association des régimes de retraite complémentaires) la retraite complémentaire pour les non-cadres.

La loi du 29 décembre 1972 a étendu à tous les salariés l’obligation d’être affiliés à un régime de retraite complémentaire et a posé le principe d’une solidarité interprofessionnelle et générale entre les institutions de retraite complémentaire. Quelques institutions restent toutefois en dehors de la compensation organisée par l’Arrco et par l’Agirc (l’Ircantec pour les agents non titulaires de l’État et des collectivités locales, la CRPNAC pour le personnel navigant de l’aviation civile et la CGRCE pour celui des caisses d’épargne).

Chez les travailleurs non salariés, on observe le même mouvement : un régime complémentaire obligatoire est créé pour les artisans en 1979, un régime facultatif est mis en place pour les industriels, les commerçants (1978) et les exploitants agricoles (1988-1990) et des systèmes complémentaires très variés apparaissent pour les professions libérales.

Le régime général, comme les régimes spéciaux et complémentaires des salariés et des non-salariés sont obligatoires et gérés en répartition.

Les régimes obligatoires de retraite par répartition

SALARIÉS RÉGIMES DE BASE RÉGIMES COMPLEMENTAIRES
Ouvriers et employés de l’industrie, du commerce et des services Branche retraite du régime général de la sécurité sociale
Cnav, Cram, Crav, CGSS


près de 16 millions de cotisants et 10,3 millions de retraités
+ Arrco

Cadres de l’industrie, du commerce et des services + Arrco + Agirc
Agents non titulaires de l’État + Ircantec
près de 2,35 millions de cotisants et 1,4 million de retraités

Salariés d’entreprises à statut particulier + caisses diverses
CNRCC (CCI), Crepa (avoués), CRPCCMPA (ports autonomes), CRPNAC (navigants de l’aéronautique civils), etc.
45 000 cotisants et
25 000 retraités

Fonctionnaires et salariés du secteur public et para-public Régimes spéciaux de sécurité sociale
4,6 millions de cotisants et 3,25 millions de retraités

Ouvriers et employés de l’agriculture
MSA
669 000 cotisants et
2,25 millions de retraités
+ Arrco
15,6 millions de cotisants et
9,5 millions de retraités

Cadres de l’agriculture MSA


+ Arrco + Agirc
près de 3,3 millions de cotisants et 1,8 million de retraités



NON-SALARIÉS RÉGIMES DE BASE
RÉGIMES COMPLÉMENTAIRES
Exploitants agricoles MSA
687 000 cotisants et
+ 2 millions de retraités Régimes facultatifs
Artisans Cancava
492 000 cotisants et 712 000 retraités
Commerçants et industriels Organic
641 000 cotisants et
929 000 retraités


Régimes facultatifs
Professions libérales CNAVPL (professions libérales)
440 000 cotisants et 159 000 retraités
CNBF (avocats)
35 000 cotisants - 8 000 retraités
Religieux Cavimac 20 500 cotisants et
68 500 retraités

Chiffres 2000 - Source Arrco

Pour en savoir plus ou pour trouver le(s) régime(s) dont vous dépendez, www.info-retraite.fr







Transferts entre régimes de retraite
Au titre de la compensation démographique généralisée
en 2002, en millions d'euros




En plus des sommes versées au titre de la compensation démographique généralisée, la Cnav compense intégralement le déficit du régime des salariés agricoles ce qui correspond à un montant de 2,2 milliards d'euros en 2002.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 62
Date d'inscription : 02/09/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyVen 6 Oct - 13:15

Synthèse de qualité sur Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Lesechoshp145

Citation :
Les régimes de retraite sont éminemment complexes. Celui des salariés, qui s'adresse au plus grand nombre, ne déroge pas à la règle. Voici comment y voir plus clair et bénéficier de toutes les informations pratiques afin de partir à la retraite du bon pied.


La retraite en France est assurée par une multiplicité de régimes aux règles très différentes. On est même très loin d'un régime universel puisque l'on dénombre aujourd'hui 100 régimes de retraite obligatoires principaux, gérés par plus de 400 caisses distinctes. C'est que la plupart des professions ont créé de longue date, et chacune à sa façon, des formes d'épargne collective destinées à protéger les travailleurs et leurs familles à la fin de la vie active. Ce n'est qu'en 1945 que la Sécurité Sociale favorise l'avènement d'un régime général de retraite qui tente aujourd'hui avec peine de rallier les autres régimes de base, afin de simplifier et harmoniser le système français.

Trois grands types de régimes de retraite
Il existe, dans le système français, deux régimes de salariés, avec des conceptions radicalement différentes de la retraite, et différents régimes pour les indépendants. Il s'agit:
- des régimes spéciaux de salariés (fonctionnaires, élus locaux, agents RATP, employés SNCF, etc.) qui couvrent 21% des actifs. Ce sont des régimes dits "intégrés" car ils regroupent l'étage de base et le complémentaire en un système unique. Le niveau de la retraite dépend de la rémunération, mais aussi du statut et de la fidélité à la fonction publique. Quinze années d'activité sont généralement nécessaires pour avoir droit à une pension;
- des régimes de salariés du privé qui couvrent 68% des actifs. Le montant de la pension dépend du niveau des cotisations versées. Ces régimes sont pour partie en annuités (régime général) et pour partie en points (régimes complémentaires). La pension y est calculée en référence aux salaires : 25 meilleures années pour le régime général et ensemble de la carrière pour les régimes complémentaires;
- différents régimes de non-salariés (artisans, commerçants, professions libérales, agriculteurs…) qui concernent 11% des actifs. La pension est essentiellement versée par les régimes complémentaires, car le montant de la pension de base est volontairement faible, laissant, ainsi, les indépendants disposer d'une épargne en vue d'acquérir un capital productif.

Salariés: les trois piliers
L'assurance vieillesse se compose de trois étages: retraite de base, complémentaire, supplémentaire. Les droits qui en découlent s'additionnent.
Le premier pilier. La retraite légale de base obligatoire est financée par une cotisation au risque vieillesse de la Sécurité sociale, prélevée sur le salaire. Elle est gérée pour le compte des salariés de l'industrie et du commerce par la CNAV (Caisse nationale d'assurance vieillesse) et pour les salariés agricoles par la Mutualité sociale agricole (MSA). Fondé sur une logique de solidarité entre générations et entre professions, le régime fonctionne selon le mécanisme de la répartition, c'est-à-dire que les cotisations des actifs servent à verser une pension à ceux n'ont plus l'âge de travailler.
Le deuxième pilier. A ce premier pilier s'ajoutent deux régimes complémentaires: l'ARRCO (Association des régimes de retraites complémentaires) créée en 1962 et l'AGIRC (Association générale des institutions de retraite des cadres) créée en 1947. Tous deux sont des régimes obligatoires fonctionnant selon le mécanisme de la répartition. Ils ont été mis en place dans le cadre d'accords collectifs négociés entre les représentants des salariés et des entreprises et permettent de compléter la retraite de base grâce à des cotisations assises sur les salaires.
L'AGIRC et l'ARRCO ne gèrent pas la retraite. Ce sont des fédérations qui regroupent, pour la première, 35 et, pour la seconde, 79 différentes caisses de retraite. C'est dans ces dernières que l'on assure l'appel des cotisations, la gestion des comptes et que l'on liquide les droits à retraite.
Pourquoi autant de caisses? Certaines ont une compétence professionnelle comme les caisses du BTP. D'autres ont une vocation catégorielle comme la CRE et l'IRCAFEEX pour les salariés à l'étranger ou encore l'IRCEM pour les employés de maison.
Le troisième pilier. Il regroupe les dispositifs de retraite supplémentaire collectifs ou individuels offerts par certaines entreprises ou professions à titre facultatif. Il s'agit en règle générale de plans gérés selon la technique de la capitalisation. Ici, ce sont les cotisations du salarié et celles versées pour son compte par son employeur, qui, capitalisées, permettent de lui constituer sa propre retraite.

Quelles retraites pour demain ?
L'équilibre économique de notre système de retraite est compromis. Avec l'allongement de l'espérance de vie, les seniors peuvent espérer profiter pendant une vingtaine d'années de leur retraite. Mais la baisse de la fécondité fait peser ce poids financier sur un nombre de plus en plus faible d'actifs. D'ici à 2040, on comptera 10 millions de personnes de plus de 60 ans alors que la population en âge de travailler devrait diminuer. Enfin, la crise économique a achevé de bouleverser les données sur lesquelles les régimes ont été construits, en période de croissance et de plein-emploi. Les cotisations salariales rapportent de moins en moins au moment même où les régimes doivent verser des retraites calculées sur des salaires ayant connu une forte progression après guerre.
Dès 1993, une première réforme du régime de base a augmenté le nombre de trimestres nécessaires pour ouvrir droit à une retraite à taux plein.
Dans le privé, le calcul de la pension change : le nombre de trimestres pris en compte passe de 150 trimestres en 2003 à 160 trimestres à raison de deux trimestres par an. Il faut 156 trimestres en 2006 pour la génération 1946 et, ainsi de suite, jusqu'à 160 trimestres en 2008 pour la génération 1948. La durée d'assurance pour obtenir une retraite à taux plein s'allongera, encore, à partir du 1er janvier 2009, d'un trimestre par an pour atteindre 41 annuités en 2012. Elle sera de 41 annuités 3/4 en 2020.
Le salaire annuel moyen sera calculé à partir du 1er janvier 2008 sur les 25 meilleures années travaillées (loi Balladur 1993).
Dans le régime de la fonction publique, la durée de cotisation commence à augmenter progressivement. Après 2008, il est prévu une nouvelle hausse des cotisations.
Dans le régime de la fonction publique, une décote pour départ anticipé sera instituée. Elle sera, en 2006, de 0,5 % par annuité manquante pour la génération 1946. Le taux atteindra 3 % en 2011 et 5 % en 2015 pour la génération 1955.
Au 1er janvier 2009, pour les salariés du privé comme pour les fonctionnaires , la durée de cotisation commencera à être allongée d'un trimestre par an : en 2009, elle passera à 161 trimestres pour la génération 1949. Elle atteindra 41 ans en 2012, soit 164 trimestres. A compter du 1er janvier 2013, la durée d'assurance suivra, en principe, l'augmentation de l'espérance de vie, ce qui conduirait à 41 ans 3/4 en 2020.

_________________
Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 62
Date d'inscription : 02/09/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyVen 6 Oct - 13:22

et tous les détails ici sur les régimes spéciaux Click

_________________
Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Pampasgiolu
Jean-Christophe Debu
Pampasgiolu

Nombre de messages : 3691
Age : 42
Localisation : Infernu tarraniu !!
Date d'inscription : 17/09/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyVen 6 Oct - 14:17

OK pour supprimer la CARCD Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.camperemu.com
CPP
Adam Smith
Adam Smith
CPP

Nombre de messages : 839
Localisation : Bientôt dans les geôles de l'état français.
Date d'inscription : 08/01/2005

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyDim 8 Oct - 17:25

Fin des régimes spéciaux.

Intégration des régimes des fonctionnaires et agents publics EN ACTIVITE dans le régime général, avec alignement des cotisations et des regles de calcul pour la retraite.

Durée de travail 45 ans pour tous, sauf ... militaires, pompiers et surtout activités pénibles ou dites à risque, qui bénéficient de coefficients multiplicateurs par année "pénible" ou "à risque".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
absolut bastia

Nombre de messages : 7718
Age : 53
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyDim 8 Oct - 17:34

CPP a écrit:
Fin des régimes spéciaux.

Intégration des régimes des fonctionnaires et agents publics EN ACTIVITE dans le régime général, avec alignement des cotisations et des regles de calcul pour la retraite.

Durée de travail 45 ans pour tous, sauf ... militaires, pompiers et surtout activités pénibles ou dites à risque, qui bénéficient de coefficients multiplicateurs par année "pénible" ou "à risque".
aio CPP vas y doucement ou Pastis et Pierfan ils vont nous faire une crise cardiaque manu militari Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Pierfran
Morfale
Morfale
Pierfran

Nombre de messages : 8170
Age : 39
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyDim 8 Oct - 17:39

Même pas je réponds à CPP... où est passé l'humain dans tout ça ???

PS : je ne suis pas POUR les régimes spéciaux, je suis pour l'égalité...

Mais j'entends déjà ta réponse : Donc il faut que les régime spéciaux sautent... arf arf et re arf

bande de frustrés... arf ou Laughing j'hésite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apoc.forumpro.fr/
Serep i molot
Evadé d'Alcatraz
Evadé d'Alcatraz
Serep i molot

Nombre de messages : 2107
Age : 31
Date d'inscription : 22/09/2006

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyDim 8 Oct - 17:40

Mon avis sur le sujet n'est pas encore tout à fait fixé, j'attends de m'y connaitre plus sur le sujet avant de m'exprimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
absolut bastia
Raaaaaaaaaaleur
Raaaaaaaaaaleur
absolut bastia

Nombre de messages : 7718
Age : 53
Localisation : dans mon bunker en 1ère ligne
Date d'inscription : 18/11/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyDim 8 Oct - 17:45

Léodagan a écrit:
Mon avis sur le sujet n'est pas encore tout à fait fixé, j'attends de m'y connaitre plus sur le sujet avant de m'exprimer
Vas vite potasser ton sujet Mr.Red Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://36quaidesorfevres.gouv.fr
Invité
Invité



Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyDim 8 Oct - 17:46

Pierfran a écrit:
Même pas je réponds à CPP... où est passé l'humain dans tout ça ???

PS : je ne suis pas POUR les régimes spéciaux, je suis pour l'égalité...

Mais j'entends déjà ta réponse : Donc il faut que les régime spéciaux sautent... arf arf et re arf

bande de frustrés... arf ou Laughing j'hésite
Mis à part l'égalité, il me semble que quand CPP dit
CPP a écrit:
Durée de travail 45 ans pour tous, sauf ... militaires, pompiers et surtout activités pénibles ou dites à risque, qui bénéficient de coefficients multiplicateurs par année "pénible" ou "à risque".
il y a un certain côté humain...
Revenir en haut Aller en bas
Pierfran
Morfale
Morfale
Pierfran

Nombre de messages : 8170
Age : 39
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyDim 8 Oct - 17:51

Comment il fait pour déterminer : sauf les militaires... Comment ? il se base sur quoi ?

Il faudrait une étude trés importante de tous les métiers, qu'est-ce que la fatigue ? Qui dit qu'un informaticien n'a pas un travail pénible ? Ce qu'on sait aujourd'hui de certains métiers pénibles est certainement valables pour d'autres.
Par ailleurs, tout le monde n'a pas la même chance concernant la santé, l'hygiène de vie. Un facteur n'a pas forcément un métier pénible mais son salaire ne lui permet pas de se payer non pas un confort mais une hygiène de vie convenable...

Par contre, pourquoi 45 ans ? Sur quoi on se base pour estimer cet âge ? On ne peut pas imaginer que certains bénéfices soient réinvestis pour la retraite des salariés du privé ceux-là mêmes qui générent ses bénéfices pour qu'ils puissent partir à 38 ans d'annuité ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apoc.forumpro.fr/
Serep i molot
Evadé d'Alcatraz
Evadé d'Alcatraz
Serep i molot

Nombre de messages : 2107
Age : 31
Date d'inscription : 22/09/2006

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyDim 8 Oct - 18:02

Vrai aussi que tous les profs de sport peuvent courir avec les élèves après 70 ans. Vrai aussi que tous les profs peuvent continuer à tenir des classes à plus de 70 ans passés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyDim 8 Oct - 18:04

Pierfran a écrit:
Comment il fait pour déterminer : sauf les militaires... Comment ? il se base sur quoi ?

Il faudrait une étude trés importante de tous les métiers, qu'est-ce que la fatigue ? Qui dit qu'un informaticien n'a pas un travail pénible ? Ce qu'on sait aujourd'hui de certains métiers pénibles est certainement valables pour d'autres.
Par ailleurs, tout le monde n'a pas la même chance concernant la santé, l'hygiène de vie. Un facteur n'a pas forcément un métier pénible mais son salaire ne lui permet pas de se payer non pas un confort mais une hygiène de vie convenable...

Par contre, pourquoi 45 ans ? Sur quoi on se base pour estimer cet âge ? On ne peut pas imaginer que certains bénéfices soient réinvestis pour la retraite des salariés du privé ceux-là mêmes qui générent ses bénéfices pour qu'ils puissent partir à 38 ans d'annuité ????
Je pense que CPP incluait dans les métiers à risque les militaires et les pompiers.

La pénibilité d'un métier peut varier dans le temps. Il faudrait donc réévaluer les métiers dans le temps, c'est une évidence.
Après, il ne faut pas se tromper de cible. Aujourd'hui, un facteur qui n'arrive pas à se payer une hygiène de vie convenable, il le fait exprès.
D'ailleurs, pour toi, comment détermine-t-on la qualité d'une hygiène de vie?

Concernant la durée de cotisation, faut demander à CPP pourquoi 45ans.
Le but, c'est de trouver un juste milieu entre nombre de travailleurs et nombre de retraités. Forcément, ce juste milieu sera difficile à trouver si on commence diminuer le nombre d'annuités par des artifices administratifs...
Revenir en haut Aller en bas
Pierfran
Morfale
Morfale
Pierfran

Nombre de messages : 8170
Age : 39
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyDim 8 Oct - 18:11

HomoErectus a écrit:
Aujourd'hui, un facteur qui n'arrive pas à se payer une hygiène de vie convenable, il le fait exprès.
D'ailleurs, pour toi, comment détermine-t-on la qualité d'une hygiène de vie?

La qualité de vie c'est plusieurs chose :

Alimentation, exposition au stress, accessibilité aux soins...

Alimentation : les produits bio sont plus chers ! Manger du poisson est cher ! La viande n'est pas donnée ! Si tu veux éviter les produits industriels il te faut un budget bouf supplémentaire.

Exposition au stress : possibilité de gérer ce stress : vacances, psy, loisirs... Vachement accessible...

Accessibilité au soin : exemple concret : j'ai payé deux couronnes dentaires 1200 € j'ai été remboursé 700 € avec une mutuelle forte... Qui peut se payer 500 € de dent ?

HomoErectus a écrit:

Concernant la durée de cotisation, faut demander à CPP pourquoi 45ans.
Le but, c'est de trouver un juste milieu entre nombre de travailleurs et nombre de retraités. Forcément, ce juste milieu sera difficile à trouver si on commence diminuer le nombre d'annuités par des artifices administratifs...

Tu penses vraiment que ce sont des artificces administratifs que je défends ?

Je suis contre la suppression des r&égimes spéciaux, mais quand tu supprimes pour un député et un cheminot, les conséquences ne sont pas les mêmes non ? Qu'est ce qui va être fait aprés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apoc.forumpro.fr/
Invité
Invité



Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyDim 8 Oct - 18:29

Pierfran a écrit:
Je suis contre la suppression des r&égimes spéciaux, mais quand tu supprimes pour un député et un cheminot, les conséquences ne sont pas les mêmes non ? Qu'est ce qui va être fait aprés ?
Perso, je suis partisan d'une retraite égale pour tous les retraités, quelles que soient leurs cotisations (mais pour un même nombre d'annuités, quand même).
Si on veut montrer qu'on a une société un tant soit peu solidaire, on peut commencer par là. Ce serait toujours mieux que la CSG, qui reste un impôt sur de l'argent qu'on a pas... Ca serait plus palpable.

Pierfran a écrit:
Accessibilité au soin : exemple concret : j'ai payé deux couronnes dentaires 1200 € j'ai été remboursé 700 € avec une mutuelle forte... Qui peut se payer 500 € de dent ?
Avec 500€, tu pouvais aussi te payer pas mal de dentifrice.
Je Arrow Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
vince
Nebosja Krupnikovic
vince

Nombre de messages : 4881
Age : 53
Date d'inscription : 06/02/2006

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyDim 8 Oct - 18:35

Le retraite devait être basé sur l'age biologique et non sur l'année de naissance. Nous ne sommes pas égaux du tout face à la vieillesse et la maladie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierfran
Morfale
Morfale
Pierfran

Nombre de messages : 8170
Age : 39
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyDim 8 Oct - 18:54

HomoErectus a écrit:

Si on veut montrer qu'on a une société un tant soit peu solidaire, on peut commencer par là. Ce serait toujours mieux que la CSG, qui reste un impôt sur de l'argent qu'on a pas... Ca serait plus palpable.

C'est là qu'on se distingue... Moi je pense que la solidarité n'est quelque chose d'unique.

La solidarité c'est l'adaptation à chacun... J'exagère volontairement en disant chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apoc.forumpro.fr/
CPP
Adam Smith
Adam Smith
CPP

Nombre de messages : 839
Localisation : Bientôt dans les geôles de l'état français.
Date d'inscription : 08/01/2005

Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? EmptyDim 8 Oct - 19:20

Pierfran a écrit:
Comment il fait pour déterminer : sauf les militaires... Comment ? il se base sur quoi ?

Il faudrait une étude trés importante de tous les métiers, qu'est-ce que la fatigue ? Qui dit qu'un informaticien n'a pas un travail pénible ? Ce qu'on sait aujourd'hui de certains métiers pénibles est certainement valables pour d'autres.
Par ailleurs, tout le monde n'a pas la même chance concernant la santé, l'hygiène de vie. Un facteur n'a pas forcément un métier pénible mais son salaire ne lui permet pas de se payer non pas un confort mais une hygiène de vie convenable...

Par contre, pourquoi 45 ans ? Sur quoi on se base pour estimer cet âge ? On ne peut pas imaginer que certains bénéfices soient réinvestis pour la retraite des salariés du privé ceux-là mêmes qui générent ses bénéfices pour qu'ils puissent partir à 38 ans d'annuité ????

45 ans = durée nécessaire pour ne pas que le financement de la sécu explose... à moins on ne pourra pas financer toutes les retraites, ou alors avec un doublement des charges (salariales et patronales)... avec les poltiques de l'autruche actuelles, sans le dire, on s'achemine vers des retraites misérables pour tous...

Les syndicats sont les premiers artisans de la catastrophe annoncée, en faisant de la démago à outrance, alors qu'ils sont très bien informés du trou qui se profile.

Encore une fois, à trop défendre le bifteck pour gagner les élections suivantes, on va se le faire piquer le bout de gras...

Autre solution : transition de la répartition vers un un système de capitalisation (l'idéal étant une tranche de répartition jusqu'à un certain seuil de revenus + une tranche de capitalisation obligatoire ou du moins fortement incitée fiscalement + une tranche de capitalisation libre).

Enfin, pour revenir sur les reproches du style "et l'humain bordel" rabbit

Actuellement, un préposé de la SNCF ou un prof doit travailler presque 5 ans de moins sur le papier (7 ou 8 ans en réalité, et encore je passe le différentiel de durée hebdomadaire de travail, le stress etc.), qu'un manoeuvre du BTP ou un chauffeur livreur...

C'est humain ça c'est sur...

Selon que vous serez puissants [lire "statutaires et bien défendus par une centrale nuisible et démago"] ou misérables [lire "professions indépendantes ou faiblement syndiquées"]


Dernière édition par le Dim 8 Oct - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty
MessageSujet: Re: Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?   Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Faut il supprimer les régimes spéciaux de retraite?
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Régimes spéciaux : un privilège ?
» Quelle appat faut-il mettre pour les grosse carpe
» Tout ce qu'il faut savoir sur la corde
» LE FAUT PAS MOLLIR - 02/05/2010
» Quelles types de bouillettes faut il mettre pour cette pate d'enrobage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: