Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 de l'histoire qu'on revisite

Aller en bas 
AuteurMessage
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyJeu 7 Sep - 11:53

On gagne toujours à lire à droite et à gauche ..Au milieu d’un discours tenu à Corti et assez classique dans son argumentaire, je relève cet extrait qui me pose bien davantage problème.

Je ne voudrais pas être trop long, et je vais laisser la parole car d’autres doivent s’exprimer. Je voulais juste vous raconter une anecdote. Il y a un mois, dans mon village du Niolu, j’ai rencontré…
Aghju scontru una vichjetta di ottant’anni. Quand’ella m’hà dettu a so età, l’aghju detta : “tandu, avete cunnisciutu a siconda guerra mundiale ! Parlatemi appenna di iss’epica...” A vichjetta m’hà rispostu : « Benintesu, à l’epica, era giovana, avia 20 anni. È un ghjornu, sò andata à spassu in Calacuccia, davant’à a caserna di i Lucchesi. È avia azzingatu annant’à a mo ghjacchetta una piccula bandera francese è a bandera corsa. Quandu sò ghjunta davant’à a caserna, u Fascistu di guardia m’hà dettu : “Heu ! ùn avete micca u dirittu, cacciatemi isse bandere, ghjè una pruvucazione !” » A vichjetta, a mo paisana, hà rispostu : « A bandera francese cacciatela puru, ma a bandera corsa, ùn ci tuccate ! Ùn ci tuccate perchè, Corsi, simu sempre stati, Corsi simu è Corsi saremu sempre ! » (ndlr : interruption par la salle : applaudissements)

Traduction
« j’ai rencontré une petite vieille de 80 ans. Quand elle m’a dit son âge, je leui ai dit « alors , vous avez connu la seconde guerre mondiale ! Parlez moi un peu de cette époque… » La petite vieille m’a répondu « bien entendu à l’époque, j’étais jeune, j’avais 20 ans. Un jour, je suis allée me promener à Calacucci devant la caserne des italiens. Et j’avais accroché à ma chemise un petit drapeau français et un drapeau corse. Quand je sui arrivé devant la caserne ; le fasciste de garde m’a dit « heu..vous n’avez pas le droit, enlevez moi ces drapeaux, c’est une provocation. ! » La petite vieille, de mon village, a répondu « le drapeau français , enlevez le donc mais le drapeau corse, vous n’y touchez pas. N’y touchez pas parce, Corses nous avons toujours été et Corses nous serons toujours.

Revisiter l’histoire est une pratique courante. On modèle ce qui s’est passé hier en fonction des intérêts de son discours d’aujourd’hui. La leçon de l’anecdote c’est que nous n’avons jamais été français mais que nous serons toujours corses dans l’âme. Certes et même pourquoi pas. Simplement, si on replace cette leçon dans le contexte de l’époque, on a non seulement un superbe anachronisme et une démarche assez nauséabonde.

Le sentiment d’identité nationale basé sur l’appartenance au peuple corse et le rejet de la France a sans nul doute existé à l’époque. Il s’agit des héritiers de Santu Casanova, à savoir Petru Rocca et ses lieutenants, fondateurs du Partitu Corsu Autonomista dont l’organe était « a muvra ». Mais il était minoritaire et ces mouvements qui par suite ont basculé vers l’irrédentisme (visite de Casanova au Duce ) étaient au moment de la guerre, disqualifiés aux yeux du peuple qui avait choisi la voie de la résistance anti fasciste. Ce rejet de la France n’était en aucun cas, un sentiment répandu dans la population qui se sentait corse sans nul doute mais également française. Pour mémoire, le serment de Bastia a réuni 20.000 personnes ce qui est hallucinant à l’échelle de la population. Il y avait le sentiment d’appartenance à une communauté mais la question nationale ne se posait même pas. Elle est apparu en termes politiques (la souveraineté) beaucoup plus tard.

L’anecdote maintenant à qui on donne cette portée politique. Quel est l’interprétation de ce message ? L’identité française ce n’est rien, on peut y renoncer. Seule la corse compte. Superbe anachronisme, ce discours était ultra minoritaire dans l’île surtout pendant la guerre, on l’a vu au-dessus. En plus, si cette dame arborait un drapeau français, on peut douter de son adhésion aux thèses irrédentistes. Mais surtout et c’est là que je coince vraiment, c’est l’époque à laquelle ça renvoie. C’est que je n’ai pas oublié, ceux qui sont morts pour l’idéal anti fasciste sous la double bannière corse et française, sans avoir une seconde l’idée de renoncer à l’une ou à l’autre. Des témoins de cette époque, j’en ai rencontré des dizaines, c’est l’avantage d’avoir bientôt cinquante ans. J’imagine assez bien leur tête si un fasciste leur avait demandé d’enlever un drapeau, tricolore ou testamora. Ils n’auraient renoncé ni à l’une ni à l’autre surtout dans ces conditions.

Mais cette dame qu’on appelle au banc de l’histoire était une adolescente et il n’y a rien à lui reprocher. Par contre, l’exploitation de cette histoire est lamentable. Nationaliste ou pas, on peut être fier de ce que nos compatriotes ont fait pour le combat anti-fasciste et ne pas s’amuser à se bâtir une identité au mépris de la vérité historique. J’ose espérer qu’on a pas besoin de ça !

_________________
de l'histoire qu'on revisite Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Pampasgiolu
Jean-Christophe Debu
Pampasgiolu

Nombre de messages : 3691
Age : 42
Localisation : Infernu tarraniu !!
Date d'inscription : 17/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyJeu 7 Sep - 12:53

Encore faut-il voir dans ce petit texte l'expression du rejet de la France? Je cherche,mais malgré mes prédispositions,je ne trouve pas... Rolling Eyes

Sinon,pour ce qui est du sentiment d'"appartenance Corse" pendant la resistance... http://www.camperemu.com/Foru/viewtopic.php?t=7433&highlight=resistance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.camperemu.com
Mnt
Pascual Garrido
Mnt

Nombre de messages : 2675
Age : 119
Date d'inscription : 06/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyJeu 7 Sep - 13:20

mauvais jour aujourd'hui... le boulot me casse les couilles et les forums aussi... Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
scelta para
Reynald Pedros
scelta para

Nombre de messages : 1653
Age : 43
Date d'inscription : 10/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyJeu 7 Sep - 13:25

Mnt a écrit:
mauvais jour aujourd'hui... le boulot me casse les couilles et les forums aussi... Evil or Very Mad Evil or Very Mad

va te taper une sègue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mnt
Pascual Garrido
Mnt

Nombre de messages : 2675
Age : 119
Date d'inscription : 06/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyJeu 7 Sep - 13:40

scelta para a écrit:
Mnt a écrit:
mauvais jour aujourd'hui... le boulot me casse les couilles et les forums aussi... Evil or Very Mad Evil or Very Mad

va te taper une sègue

non je t'attends pour ca...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
Musher
Musher
Mosquito

Nombre de messages : 1873
Age : 121
Localisation : tout en haut
Date d'inscription : 29/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyJeu 7 Sep - 13:44

Mnt a écrit:
scelta para a écrit:
Mnt a écrit:
mauvais jour aujourd'hui... le boulot me casse les couilles et les forums aussi... Evil or Very Mad Evil or Very Mad

va te taper une sègue

non je t'attends pour ca...

affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
toto
envoyé spécial
envoyé spécial
toto

Nombre de messages : 2077
Date d'inscription : 22/02/2006

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyJeu 7 Sep - 13:46

de l'histoire qu'on revisite Pasrentrerdr3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
scelta para
Reynald Pedros
scelta para

Nombre de messages : 1653
Age : 43
Date d'inscription : 10/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyJeu 7 Sep - 14:16

Mnt a écrit:
scelta para a écrit:
Mnt a écrit:
mauvais jour aujourd'hui... le boulot me casse les couilles et les forums aussi... Evil or Very Mad Evil or Very Mad

va te taper une sègue

non je t'attends pour ca...

pour qu'on fasse ça en canon, comme à navarronne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierfran
Morfale
Morfale
Pierfran

Nombre de messages : 8170
Age : 39
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyJeu 7 Sep - 19:10

De toute manière les personnes qui détournent des propos dans leur intérêts sont foisons... arf
De plus si c'est le texte original, c'est gros comme une maison. Donc, selon moi, sans intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apoc.forumpro.fr/
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyJeu 7 Sep - 19:13

je ne suis pas encore habitué. Je m'indigne toujours qu'il s'agisse d'un Sarko ou de la longue cohorte de ceux qui s'arrangent avec la vérité.

_________________
de l'histoire qu'on revisite Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Pierfran
Morfale
Morfale
Pierfran

Nombre de messages : 8170
Age : 39
Localisation : Aix en Provence/Oletta
Date d'inscription : 08/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyJeu 7 Sep - 19:21

Je n'ai pas dit que je m'y habituais mais le montage est grossier, j'ai l'impression qu'il ne convainc que lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apoc.forumpro.fr/
macagnaman
A l'ours!
A l'ours!
macagnaman

Nombre de messages : 2394
Date d'inscription : 07/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyVen 8 Sep - 9:40

EN même temps on peut aussi interpreter cette histoire d'une manière très différentes. France et Italie sont deux nations, soit des concepts idéologiques marqués dans le temps. La corse n'ayant pas la statut de nation, le sentiment de corsitude est antérieur à toute idéologie et survivra à l'idée même de nation. Conclusion on obtient l'effet inverse de ce que voulait dire la narrateur, la corse n'est pas une nation et n'a pas besoin de le devenir. Tout ça juste pour démontrer qu'on peut faire dire ce qu'on veut à une histoire, il suffit que l'auditoire soit convaincu.

Exemple historique : "je vous ai compris" ont entendu les pieds noirs; alors qu'il fallait entendre " je vous ai pris pour des cons".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sittembre
Visiteur du soir
Visiteur du soir


Nombre de messages : 739
Age : 104
Date d'inscription : 11/09/2005

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyVen 8 Sep - 17:22

.


Dernière édition par le Lun 1 Jan - 9:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince
Nebosja Krupnikovic
vince

Nombre de messages : 4881
Age : 53
Date d'inscription : 06/02/2006

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyVen 8 Sep - 21:48

Depuis quelques années il y a une forte tendance à modifier l'histoire, cela est due à la disparitions progressives des personnes ayant connu cette époque.

Des propos sont tenu à présent ,parce qu'il y a quelques années il y aurait eut des rappels à l'ordre . Je pense particulièrement à la guerre de 39/40 et plus précisémment à la résistance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
macagnaman
A l'ours!
A l'ours!
macagnaman

Nombre de messages : 2394
Date d'inscription : 07/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptySam 9 Sep - 12:27

sittembre a écrit:
macagnaman a écrit:
EN même temps on peut aussi interpreter cette histoire d'une manière très différentes. France et Italie sont deux nations, soit des concepts idéologiques marqués dans le temps. La corse n'ayant pas la statut de nation, le sentiment de corsitude est antérieur à toute idéologie et survivra à l'idée même de nation. Conclusion on obtient l'effet inverse de ce que voulait dire la narrateur, la corse n'est pas une nation et n'a pas besoin de le devenir. Tout ça juste pour démontrer qu'on peut faire dire ce qu'on veut à une histoire, il suffit que l'auditoire soit convaincu.

Exemple historique : "je vous ai compris" ont entendu les pieds noirs; alors qu'il fallait entendre " je vous ai pris pour des cons".

On peut préciser que la Corse a été une Nation, non ?
Bien sur mais à condition de savoir exactemment dans quelles conditions. La corse a eu un embryon d'histoire nationale c'est vrai, mais jamais de manière abouti, je le regrette mais c'est vrai. A aucun moment par exemple le territoire complet de l'ile n'a été souverainement gouverné par paoli ou de neuhoff ya toujours eu une ville génoise par çi par là. Le roi a regné 6 mois o ghjenti .... De 1755 (plus la parenthèse de 1736) à 1768 en passant par le royaume anglo corse de 1796 (je crois ou c'est 1794 ?) à chaque fois on a des parenthèses nationales, des soulevements, des tentatives d'unions qui échouent, on a eu des vices-rois, on a même eu la vierge marie comme "reine" virtuelle... Il nous manqué la stabilité, et puis on s'est fait écrasé par la france au moment ou Paoli commençait donner de l'ampleur à son projet mais ça a duré quoi ? 7 ans je crois mais sans jamais avoir le controle totale de l'ile. mais vous connaisez notre histoires les gars ? on n'a jamais été unis c'est notre drame. Vous saviez que la corse médiaval est un comté ? il ya théoriquement un conte de corse (systéme carolingiens) mais tous ceux qui ont prétendu aux titres on "duré" 3 mois... Vous connaisez l'histoire d'arrigo bel missere ?

Enfin bref ce que je voulais dire c'est que le sentiment d'être corse est antérieur à l'idée de nation et a survécu à ce concept, ou tout simplement a vécu sans lui. Ce qui ne veut pas dire d'ailleurs qu'on doit s'en priver, c'est pas mon propos, c'est tout à fait légitime. Mais fait pas dire non plus que c'est lié ou que ça a toujours existé parceque c'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sittembre
Visiteur du soir
Visiteur du soir


Nombre de messages : 739
Age : 104
Date d'inscription : 11/09/2005

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptySam 9 Sep - 15:14

.


Dernière édition par le Lun 1 Jan - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
macagnaman
A l'ours!
A l'ours!
macagnaman

Nombre de messages : 2394
Date d'inscription : 07/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptySam 9 Sep - 15:44

ben je pense être pas mal renseigné quand même, mais je crois qu'on ne s'entend pas sur le sens du mot "nation" du moins en tant que concept moderne. Peut être que tu confonds le mot "état" et le mot "nation" ce dernier ayant un sens différents avant le 18ème siècle, il était tiré de la bible et signifiait un truc comme "les peuples" sous entendu autre qu'israel. Et le mot moderne nation qui est un concept théorisé en europe au 18 ème (ou un peu avant). Normalement avant le 18 ou 17 ème il n'y a pas de nation, il y a des états plus ou moins élaborés, c'est à dire des constructions purement administrative liés à la personne du souverain. La nation ça vient après et c'est ce qui unit le ou les peuples qui vivent sur un territoire donné, ce dernier n'appartenant plus au "chef (roi ou autre) mais à la nation tout entière en tant que concept idéologique. La nation c'est une construction intellectuelle.
Sinon tu as raison nos ancetres se sont toujours révoltés contre tout ceux qui de l'exterieur voulaient les dominer et c'est justement ces luttes qui donnent aux corse le sentiment d'un destin commun (là on est effectivement à la racine de ce qui crée une nation). Quand Paoli arrive il se sert de ce fort sentiment d'appartenance pour donner un sens moderne, c'est à dire nationale, à sa révolte. Je n'ai pas connaissance que cela ait existé avant.
Hélas dans notre histoire nous fûmes toujours divisé, et la féodalité était plsu présente que le sens "national" on trouve ainsi à travers les époques en corses des parties, des factions, pro-ceci ou pro-cela. Par exemple un des mes personnages corses préferés (peut être même mon preféré) c'est sampieru corsu ( c'est conan le type), qui était tellement anti génois qu'il a finit pro français, il était même pret à aider les turcs si ça pouvait faire chier les génois.
Mais même entre nous nous ne trouvames jamais l'unité depuis le mythique hugo colona au 9ème siècle si mes souvenirs sont bons. (un romain d'ailleurs). Du coup on se battait plus entre nous que contre les autres des fois (ça n'a pas beaucoup changé)...
lisez les chroniques médiévales de la corse vous allez rire, on a l'impression que c'était hier. Attention ceci dit pour certains anecdotes de ce bouqins (écrits au 14ème) ça releve plus de la légende que de l'histoire pure mais bon c'est sympa.
Tout ceci je ne l'invente pas ce sont mes cours d'histoire de la corse avec Coppolani à la fac de corté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sittembre
Visiteur du soir
Visiteur du soir


Nombre de messages : 739
Age : 104
Date d'inscription : 11/09/2005

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptySam 9 Sep - 16:29

.


Dernière édition par le Lun 1 Jan - 9:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptySam 9 Sep - 17:34

il y a eu un état souverain avec les prérogatives qui vont avec. Le sentiment d'appartenance collective au sens où l'entendait Renan par exemple, on peut en douter. Il existait certainement chez les élites mais sans doute pas de manière globale. Pour qu'il y ait "nation" il faut un état centralisateur et unificateur sur le territoire avec une période suffisament longue (le cas de l'Angleterre et de la France) Ou alors, exemples de l'Allemagne et de l'Italie, une langue et une culture commune qui sont le le prélude et le moteur de la création de l'état. En Corse, l'état qui s'est mis en place ne reposait pas sur cette dernière exigence et n'a pas eu le temps de créer les conditions propices à la première hypothèse.

_________________
de l'histoire qu'on revisite Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
macagnaman
A l'ours!
A l'ours!
macagnaman

Nombre de messages : 2394
Date d'inscription : 07/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptySam 9 Sep - 20:15

sittembre a écrit:


C'est peut être pas le mot Nation, mais depuis le 15ème siècle au moins existe en Corse un sentiment commun d'appartenance collective.

Il faut également préciser que lorsque les Corses sont devenus seuls maîtres de leur destin l'intérêt général a supplanté les querelles et guerres privées qui existait sous toutes les dominations antérieurs, évidemment cela ne s'est pas fait facilement mais petit à petit et avec une guerre civil (contre Matra soutenu par les Gênois), mais après cet épisode le mot de Paoli " fare l'unione" s'est petit à petit étendu à toute l'Ile (sauf aux présides Gênois qui était Gênois et pas corse).
oui je suis d'accord avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sittembre
Visiteur du soir
Visiteur du soir


Nombre de messages : 739
Age : 104
Date d'inscription : 11/09/2005

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyDim 10 Sep - 8:01

.


Dernière édition par le Lun 1 Jan - 9:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyDim 10 Sep - 9:51

je te félicite pour le choix de tes lectures, je suis moi même abonné à Télérama et j'ai un souvenir très précis de leur dossier relatif à l'acquisition de l'identité nationale.

_________________
de l'histoire qu'on revisite Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
sittembre
Visiteur du soir
Visiteur du soir


Nombre de messages : 739
Age : 104
Date d'inscription : 11/09/2005

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyDim 10 Sep - 10:07

.


Dernière édition par le Lun 1 Jan - 9:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corsu
Inspecteur La Bavure
Inspecteur La Bavure
Corsu

Nombre de messages : 3127
Age : 33
Localisation : devant mon pc |de Nonza
Date d'inscription : 18/01/2005

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyDim 10 Sep - 10:20

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
macagnaman
A l'ours!
A l'ours!
macagnaman

Nombre de messages : 2394
Date d'inscription : 07/09/2004

de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite EmptyDim 10 Sep - 10:49

Ben oui c'est renan et fischt tout ça quoi, le 18ème voir 19ème siècle, c'est bien ce que je disais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




de l'histoire qu'on revisite Empty
MessageSujet: Re: de l'histoire qu'on revisite   de l'histoire qu'on revisite Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
de l'histoire qu'on revisite
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» de l'histoire qu'on revisite
» l'histoire en 5 mots
» L'histoire par l'histoire vu et ecrit par kERLAU YM
» L’histoire filmée de la propulsion humaine
» Rick & Dick Hoyt : Une histoire boulversante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: