Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Castela / Andriuzzi : prison pour rien?

Aller en bas 
AuteurMessage
CPP
Adam Smith
Adam Smith
CPP

Nombre de messages : 839
Localisation : Bientôt dans les geôles de l'état français.
Date d'inscription : 08/01/2005

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptySam 4 Fév - 9:43

On s'y achemine...

Citation :
JUSTICE

Rebondissement au procès Erignac

NOUVELOBS.COM | 04.02.06 | 09:15

Les avocats de deux des accusés ont prouvé à l'audience qu'un PV de l'accusation avait été antidaté.

Les avocats de Jean Castela et Vincent Andriuzzi se sont dépensés vendredi 3 février pour démonter l'enquête impliquant leurs clients dans l'assassinat du préfet de Corse, Claude Erignac, devant l'ancien patron de la Division nationale antiterroriste, Roger Marion, qui a dirigé les investigations.

Devant un policier pétri de certitudes, Mes Eric Dupont-Moretti et Vincent Stagnara pour Jean Castela, et Patrick Maisonneuve pour Vincent Andriuzzi ont pointé les incohérences, voir les erreurs matérielles.

Un PV antidaté

Comme ce PV consignant un renseignement anonyme selon lequel un certain "Castola", enseignant à Corte, serait le commanditaire de l'assassinat du préfet le 6 février 1998 à Ajaccio. PV daté du 20 août 1998, mais qui évoque la mise en examen de Charles Pieri le 4 octobre 1998... "Une erreur matérielle", selon M. Marion.

Et la réunion entre Castela, Andriuzzi et Alain Ferrandi, chef du commando, le 19 août 1998 à Ajaccio. Pour l'accusation, il s'agit d'une réunion conspiratrice entre "le groupe du Nord" et le "groupe du Sud" au cours de laquelle le communiqué revendiquant l'assassinat du préfet, diffusé en septembre, aurait été élaboré.

"Si on retient votre hypothèse, pourquoi pas", a noté le président Jean-Pierre Getti, visiblement sceptique face aux explications de l'actuel préfet délégué à la sécurité et à la défense à Lille. "Je ne fais pas d'hypothèses", s'est défendu le témoin.

Mais le magistrat insiste, à la recherche d'éléments matériels sur d'autres réunions, des rencontres, des contacts, des brouillons qui auraient permis aux enquêteurs de relier les deux groupes et d'impliquer les deux professeurs du Nord de l'île de Beauté. Pour apprendre qu'il n'y en a pas.

"La piste agricole"

Devant des magistrats attentifs, mais de plus en plus incrédules, Roger Marion est forcé de reconnaître que Vincent Andriuzzi n'est jamais apparu dans les enquêtes de la DNAT tant qu'il en était le chef (1990-1999) ou encore que "la piste agricole" longtemps tenue comme responsable des communiqués, avait dû être abandonnée après plus de 25 interpellations et de nombreuses années de détention provisoire pour les principaux suspects.

"Avez-vous pu recueillir des éléments selon lesquels Jean Castela et/ou Vincent Andriuzzi ont participé à la décision d'assassiner le préfet", veut savoir Me Dupont-Moretti.

"Je ne l'ai jamais dit", se bornera de répéter le policier.

Vincent Andriuzzi et Jean Castela sont rejugés pour leur participation présumée à l'assassinat du préfet de Corse, Claude Erignac, en février 1998, et à une série d'attentats commis en 1994 et 1997. En juillet 2003, ils avaient écopé de 30 ans de réclusion criminelle pour ces faits.

Selon l'accusation, les deux hommes auraient conçu et initié ce crime, réalisé par le commando. Idéologues au nord de l'île, exécutants au sud -Alain Ferrandi étant le lien entre les deux groupes- le tout formant le "groupe des anonymes".

L'audience doit reprendre lundi à 9h30 avec l'examen des personnalités des deux accusés.

(AP)

Citation :
Coup dur pour l'accusation au procès de l'affaire Erignac
ven. févr. 3, 2006 6:17 CST

PARIS (Reuters) - La défense a provoqué un coup de théâtre au procès en appel des commanditaires présumés de l'assassinat de Claude Erignac en démontrant qu'une pièce essentielle de l'accusation avait été antidatée.

Roger Marion, ex-patron de la Division nationale antiterroriste (DNAT), a par ailleurs dû admettre qu'il n'existait pas de preuves formelles de l'implication de Jean Castela, 46 ans, et Vincent Andriuzzi, 50 ans, dans la mort du préfet de Corse en 1998.

En première instance, en juillet 2003, les deux accusés, emprisonnés depuis novembre 1998, ont été condamnés malgré leurs protestations d'innocence à trente ans de réclusion pour avoir préparé l'assassinat et rédigé les communiqués de revendication.

Me Eric Dupond-Moretti, avocat de Jean Castela, a fait remarquer vendredi que le procès-verbal de la DNAT qui met en cause pour la première fois Jean Castela dans le dossier Erignac était antidaté.

Daté du 20 août 1998, ce document fait état d'un renseignement anonyme impliquant un certain "Castola" et d'autres personnes dans l'affaire, mais mentionne aussi une mise en examen dans un autre dossier du nationaliste Charles Pieri, intervenue en octobre 1998.

"Ce procès-verbal est donc un faux. Nous l'avons malheureusement découvert trop tard", a dit Me Eric Dupond-Moretti.

Manifestement embarrassé, Roger Marion a évoqué une "erreur matérielle, un problème de travail de bureau". Il a renvoyé la cour à son ex-adjoint dont la signature figure sur le PV, Philippe Frizon. Ce policier doit être entendu mardi.

Prié de dire qui avait fourni l'information, Roger Marion a affirmé qu'il s'agissait d'une "personnalité du monde agricole" dont il n'a pas donné l'identité.

"Ma déontologie de policier m'oblige à protéger mes sources et cette personne a été menacée", a-t-il expliqué.

L'ACCUSATION MISE EN DOUTE

Ce rebondissement met en difficulté l'accusation, d'autant que, fait inhabituel, le président de la cour Jean-Pierre Getti a mis en doute dans ses questions les éléments à charge.

Claude Erignac a été tué de trois balles dans la tête à Ajaccio, le 6 février 1998, alors qu'il se rendait au théâtre.

Le parquet général s'appuie sur des contacts téléphoniques entre les deux accusés d'une part, et de l'autre certains des cinq membres du commando de tueurs et de leur complice déjà condamnés en 2003 à des peines allant de quinze ans de réclusion à la perpétuité, notamment Alain Ferrandi.

"Certes, il y a des coups de téléphone, mais à partir de cela peut-on établir qu'il y a eu des discussions, l'élaboration d'un projet, une concertation?", a demandé le président Getti.

Réponse de Roger Marion: "Pas du tout".

Le parquet se fonde également sur le compte rendu d'une filature policière durant laquelle Jean Castela et Vincent Andriuzzi ont été surpris le 19 août 1998 dans une réunion avec Alain Ferrandi.

Le parquet estime qu'ils ont préparé à cette occasion le dernier communiqué envoyé par les tueurs aux médias corses, le 21 septembre 1998, pour justifier l'assassinat du préfet.

"A-t-on établi qu'il existait un lien entre cette réunion et le communiqué ?", s'interroge le président.

Réponse du policier: "On peut le supposer...".

Me Eric Dupond-Moretti a ajouté à l'embarras en lisant à la barre le rapport de synthèse de décembre 1998 dans lequel Roger Marion met en cause catégoriquement un autre suspect, Mathieu Filidori, dans la rédaction des communiqués de revendication. Cet homme a été innocenté après des mois de prison.

"Mettez-y un peu du vôtre, M. Marion. Vous avez conduit cette enquête, vous n'êtes pas n'importe quel policier...", a lancé l'avocat à Roger Marion.

"J'assume tout ce que j'ai signé dans cette procédure", a répondu ce dernier. Le procès se poursuit lundi.

Décidemment, des connards qui "assument" il y en a de tous les côtés depuis quelque temps...

Et à votre avis, est-ce qu'il y aura une commission d'enquête parlementaire pour ces deux-là?

Bon maintenant, les prévenus semblent ne pas être non plus des anges. Ils sont aussi poursuivis pour d'autres faits (plasticages sur le continent) pour lesquels il semblent y avoir un peu plus de preuves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptySam 4 Fév - 13:07

tu remarqueras qu'ici, il n'y a jamais eu de commentaires sur l'affaire Erignac, du point de vue de la culpabilité ou non des personnes incriminées. Il y a débat contradictoire devant une cour et il convient d'observer ce qui va ressortir des débats. Innocent ou coupable. Cette justice qui n'est ni chinoise, ni russe, ni birmane, fonctionne de façon contradictoire avec avocats, experts et contre experts.
Quant à l'affaire d'Outreau, que tu évoques, entre les lignes, il vaut mieux ne pas en parler car les mêmes qui pointent les responsabilités du système sont ceux qui ont médiatiquement fabriqué l'affaire.

_________________
Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
CPP
Adam Smith
Adam Smith
CPP

Nombre de messages : 839
Localisation : Bientôt dans les geôles de l'état français.
Date d'inscription : 08/01/2005

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptySam 4 Fév - 17:51

Le but ici n'est pas de soutenir par idéologie, ni de clamer une totale innocence (cf. faits vraisemblablement commis par ailleurs), mais de pointer du doigt l'iniquité d'une justice qui détient pendant 5 ans des personnes sur la base de preuves plus que douteuses, et en tout cas d'un dossier bien léger.

Je rajouterais le peu d'humanité pour l'un des prévenus qui, selon les mots mêmes du Figaro (c'est dire), souffre d'une santé très précaire.

Dans d'autres cas, on a fait preuve de plus de clémence. Il est vrai qu'ici, les prévenus ne sont pas des anciens préfets et secrétaires d'Etat...

Tu sais bien que je condamne la violence et ses auteurs, amicu Antone, et que je ne conteste pas les jugements rendus pour les autres prévenus de l'affaire Erignac (hormis 1 qui s'est pris 20 ans pour avoir ... refusé de participer à l'action).

Mais là... Il faut reconnaître que l'on a cherché à faire du bilan, sans preuves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptySam 4 Fév - 18:30

Citation :
Mais là... Il faut reconnaître que l'on a cherché à faire du bilan, sans preuves.

tu as déjà rendu ton verdict Mr.Red J'attendrai pour ma part la suite avec l'espoir que la justice soit sereine.

_________________
Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Mnt
Pascual Garrido
Mnt

Nombre de messages : 2675
Age : 119
Date d'inscription : 06/09/2004

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptySam 4 Fév - 19:47

ci vole à crepalli tutti, sti cunnacci di a DNAT...
L'enquête et l'instruction dans ce dossier pourtant sensible ne sont qu'une vaste fumisterie....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptySam 4 Fév - 20:05

ton calme me surprend, tu nous avais habitué à plus de virulence.

_________________
Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Benghjè
bachelier 2006
bachelier 2006


Nombre de messages : 481
Age : 30
Date d'inscription : 21/10/2005

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptySam 4 Fév - 20:39

CPP a écrit:
Le but ici n'est pas de soutenir par idéologie, ni de clamer une totale innocence (cf. faits vraisemblablement commis par ailleurs), mais de pointer du doigt l'iniquité d'une justice qui détient pendant 5 ans des personnes sur la base de preuves plus que douteuses, et en tout cas d'un dossier bien léger.

7 ans bientôt 8...
Pour quelqu'un en bonne santé, c'est plus que dur, alors je vous laisse imaginer pour quelqu'un comme Jean Castela qui est très malade (Pendant ce temps-là, Maurice Papon...).
Un dossier vide, des fausses preuves ... Ils sont notamment accusés d'avoir écrit le communiqué de revendication de l'assassinat du préfet Erignac -communiqué qui contient de nombreuses références à l'histoire de Corse, avec quelques grosses erreurs historiques, qu'un professeur d'Histoire spécialisé en Histoire de Corse comme Jean Castela ne peut pas faire-
Bref, cum'è l'hà dettu Mnt, ch'elli crepinu sti baulli di a DNAT !!
EVVIVA A GHJUSTIZIA


Dernière édition par le Sam 4 Fév - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptySam 4 Fév - 20:44

il y a le fond..et la forme.
Sur le fond vous dites ce que vous voulez, ce n'est pas un problème..dossier vide, justice inique, manipulation policière. C'est votre droit le plus strict.
Sur la forme "inculati" et autres joyeusetés, ce n'est pas le style maison.
Ca ne rajoute rien à la portée de ce qui est écrit et ce n'est pas dans le ton.

_________________
Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Benghjè
bachelier 2006
bachelier 2006


Nombre de messages : 481
Age : 30
Date d'inscription : 21/10/2005

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptySam 4 Fév - 20:55

Antone a écrit:
il y a le fond..et la forme.
Sur le fond vous dites ce que vous voulez, ce n'est pas un problème..dossier vide, justice inique, manipulation policière. C'est votre droit le plus strict.
Sur la forme "inculati" et autres joyeusetés, ce n'est pas le style maison.
Ca ne rajoute rien à la portée de ce qui est écrit et ce n'est pas dans le ton.

C'est mieux comme ça? Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptySam 4 Fév - 20:57

ça me va très bien Mr.Red

_________________
Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptyMer 22 Fév - 16:26

CPP a écrit:
Le but ici n'est pas de soutenir par idéologie, ni de clamer une totale innocence (cf. faits vraisemblablement commis par ailleurs), mais de pointer du doigt l'iniquité d'une justice qui détient pendant 5 ans des personnes sur la base de preuves plus que douteuses, et en tout cas d'un dossier bien léger.

Je rajouterais le peu d'humanité pour l'un des prévenus qui, selon les mots mêmes du Figaro (c'est dire), souffre d'une santé très précaire.

Dans d'autres cas, on a fait preuve de plus de clémence. Il est vrai qu'ici, les prévenus ne sont pas des anciens préfets et secrétaires d'Etat...

Tu sais bien que je condamne la violence et ses auteurs, amicu Antone, et que je ne conteste pas les jugements rendus pour les autres prévenus de l'affaire Erignac (hormis 1 qui s'est pris 20 ans pour avoir ... refusé de participer à l'action).

Mais là... Il faut reconnaître que l'on a cherché à faire du bilan, sans preuves.

bien, acquittement dans l'affaire Erignac. La juridiction d'appel a fait son travail.
Condamnation dans les affaires connexes (plasticages Strasbourg et Vichy) qui couvre la durée effectuée.
C'est le verdict du jour qui valait que ce sujet remonte.

_________________
Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
CPP
Adam Smith
Adam Smith
CPP

Nombre de messages : 839
Localisation : Bientôt dans les geôles de l'état français.
Date d'inscription : 08/01/2005

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptyVen 24 Fév - 8:23

Si même lui s'y met...

Citation :
Gare à l'emballement judiciaire
L'éditorial d'Yves Thréard
Le Figaro - 24/02/2006

Et si, à l'issue de son procès en assises qui devrait s'ouvrir dans quelques mois, Yann Colonna, l'homme le plus recherché de France pendant cinq ans, le meurtrier publiquement désigné de Claude Erignac, sortait libre de la salle d'audience ? L'hypothèse n'est plus invraisemblable après l'acquittement des deux «cerveaux» présumés de l'assassinat de l'ancien préfet de Corse. Condamnés à trente ans de prison chacun en première instance, ces deux indépendantistes convaincus viennent d'être blanchis, faute de preuve. Des éléments à charge qui, nous dit-on aujourd'hui, manqueraient également dans le dossier Colonna.

Le traumatisme national provoqué par Outreau inciterait-il les magistrats à une plus grande clémence ou à un excès de prudence ? S'il ne faut pas sous-estimer les effets de ce drame judiciaire, il convient de s'affranchir de tout amalgame. Et de pointer plutôt les dérives propres à notre époque, où l'émotion le dispute souvent à l'obligation de résultat à tout prix, où la démocratie d'opinion bouscule parfois le bon fonctionnement des institutions. La justice comme la police peuvent aussi être victimes de cet emballement. Les affaires ne manquent pas, qui le prouvent.

Celle d'Outreau, bien sûr, révélée en 2001, juste après l'effroi suscité par les atrocités de Marc Dutroux. La pédophilie est à la une de l'actualité. Juges, policiers, journalistes mènent l'enquête. On connaît la suite...
Le terrorisme est un autre grand sujet d'inquiétude de ces dernières années.

Des Français sont victimes d'attentats, la lutte antiterroriste devient une
priorité, la traque aux islamistes s'organise. Les arrestations se multiplient. Les services reçoivent des ordres. Ils travaillent sous pression, confondant parfois vitesse et précipitation. Mais plusieurs années après, on s'aperçoit, comme à Outreau, que les preuves sont inexistantes. Et les suspects sont relâchés. C'est l'affaire Moussa Kraouche, qui bénéficie d'un non-lieu en 2000, après la libération de 84 complices présumés. C'est également l'affaire du réseau Chalabi, démantelé après les attentats de 1995 : la plupart des 138 inculpés seront relaxés en correctionnelle, puis indemnisés par l'Etat. Les mêmes pratiques seront mises en oeuvre par les mêmes services en Corse.

Sur une île où les investigations se heurtent à la loi du silence et du maquis, le moindre indice est bon à prendre. De la piste dite «agricole» à celle des intellectuels, une centaine d'individus seront appréhendés après l'assassinat du préfet Erignac. Beaucoup seront mis hors de cause. Là aussi, de l'intime conviction à l'examen des charges... Les méthodes de la division nationale antiterroriste (Dnat) sont désormais sur la sellette.

A juste titre, les Français comprennent mal les mouvements de balancier
parfois brutaux de la police et de la justice. C'est dire si, en retour et avant tout, quelles que soient les réformes nécessaires à apporter, ces institutions doivent savoir se préserver des pulsions de l'opinion, que démultiplie la société de l'information instantanée. Se méfier des effets de mode, pour s'en tenir à la minutieuse vérification des faits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptyVen 24 Fév - 10:38

à noter et c'est très intéressant, du strict point de vue du fonctionnement judiciaire, que le verdict a été rendu par une juridiction "d'exception" à savoir des juges professionnels.

_________________
Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
CPP
Adam Smith
Adam Smith
CPP

Nombre de messages : 839
Localisation : Bientôt dans les geôles de l'état français.
Date d'inscription : 08/01/2005

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptySam 25 Fév - 11:58

Citation :
Affaire Erignac: pourvoi du parquet général contre l'acquittement partiel

AP | 24.02.06 | 19:45

PARIS (AP) --

Le parquet général de la cour d'appel de Paris a formé vendredi un pourvoi en cassation contre l'acquittement de Jean Castela et Vincent Andriuzzi pour l'assassinat du préfet de Corse Claude Erignac en février 1998, a-t-on appris de source judiciaire.

Les deux hommes ont été acquittés mercredi par la cour d'assises de Paris des faits de complicité dans l'assassinat du préfet Erignac mais ont été condamnés respectivement à dix et huit ans de réclusion criminelle pour une série d'attentats commis en 1994. "L'accusation devrait savoir admettre l'échec d'une procédure dont les incertitudes et les carences se sont révélées devant la cour d'assises d'appel", a déclaré à l'Associated Press, Me Patrick Maisonneuve, l'un des avocats de Vincent Andriuzzi.

Ce pourvoi, selon Me Maisonneuve, devrait suspendre la décision de remise en liberté des deux hommes. Le parquet général n'a pas souhaité s'expliquer sur les moyens qu'il entend développer dans son pourvoi en cassation. "J'aimerais que le parquet général nous dise en quoi le droit a été violé. La Cour de cassation n'est pas un troisième degré de juridiction", a commenté Me Eric Dupond-Moretti, avocat de Jean Castela.

Le verdict de la cour d'assises d'appel, spécialement composée de magistrats, a constitué un revers important pour l'accusation qui avait requis lundi 30 ans de réclusion criminelle contre les deux accusés. Peine à laquelle les deux hommes avaient été condamnés en première instance en juillet 2003 alors que le ministère public avait requis la réclusion criminelle à perpéuité.

Les deux hommes avaient été interpellés en novembre 1998 pour Jean Castela et mai 1999 pour Vincent Andriuzzi. Ils étaient soupçonnés d'être les instigateurs de l'assassinat du préfet de Corse, Claude Erignac, abattu le 6 février 1998 à Ajaccio.

Le procès d'Yvan Colonna, présenté comme le tireur du commando Erignac, devrait intervenir en 2007. Il nie les faits qui lui sont imputés. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince
Nebosja Krupnikovic
vince

Nombre de messages : 4881
Age : 53
Date d'inscription : 06/02/2006

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptySam 25 Fév - 12:12

Antone a écrit:
à noter et c'est très intéressant, du strict point de vue du fonctionnement judiciaire, que le verdict a été rendu par une juridiction "d'exception" à savoir des juges professionnels.

Heureusement tout de même que les débats étaient publiques, le résultat aurait été plus aléatoire .... Il y a eut des manquements et des manipulations qui ont pu être dénoncé dans les médias .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptySam 25 Fév - 12:14

pas convaincu que ça suspende la remise en liberté. La cour de cass' ne jugeant que de la forme.

_________________
Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
vince
Nebosja Krupnikovic
vince

Nombre de messages : 4881
Age : 53
Date d'inscription : 06/02/2006

Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? EmptySam 25 Fév - 12:15

Antone a écrit:
pas convaincu que ça suspende la remise en liberté. La cour de cass' ne jugeant que de la forme.

La cours de cassation n'a pas d'effet suspensif, ils devraient être libéré ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty
MessageSujet: Re: Castela / Andriuzzi : prison pour rien?   Castela / Andriuzzi : prison pour rien? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Castela / Andriuzzi : prison pour rien?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: