Chjachjaratoghju di Bastia


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 politique fiction....troisième épisode en ligne

Aller en bas 
AuteurMessage
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

politique fiction....troisième épisode en ligne Empty
MessageSujet: politique fiction....troisième épisode en ligne   politique fiction....troisième épisode en ligne EmptyMar 22 Nov - 10:13

SUJET VERROUILLE...Juste pour qu'il reste lisible au fur et à mesure de la parution des épisodes...vous pouvez mettre vos réactions et analyses dans des topics différents.


1er épisode...
Citation :
14 mars…13 heures 37…la radio régionale interrompt ses programmes pour annoncer l’assassinat du maire de Bastia…cette information est reprise dans les journaux radiophoniques et télévisés nationaux
14 mars…15 heures…RCFM annonce avoir reçu un comité authentifié d’un mouvement « Libertà » qui revendique l’assassinat et le justifie par la « nécessaire lutte contre l’occupation coloniale et ses suppôts locaux ». Ce communiqué annonce que d’autres cibles seront frappées dans les semaines à venir
14 mars…17 heures 38…la police confirme le caractère probant de la revendication (présence de détails relatifs à l’arme utilisée…
14 mars…20 heures ..le premier ministre s’exprime au journal télévisé de 20 heures, condamne l’attentat et promet l’arrestation sans délai des coupables.
15 mars…8 heures…sur France Inter au cours de l’émission de Stéphane Paoli, JG Talamoni déplore la mort d’un opposant politique mais met l’accent sur les positions politiques du défunt « contraires à l’intérêt général de notre nation ». Il se refuse à condamner les auteurs de l’acte car le recours à la violence se justifie quand « on a affaire à un état colonial autiste »
17 mars…15 heures…obsèques…une foule très importante suit le cercueil dans un silence impressionnant. Aucun discours politique à la demande des proches. Le Président de la République, malade s’est fait représenter. Le gouvernement est au complet et toutes les formations politiques sont représentées à l’exception des nationalistes.
17 mars…19 heures…quelques incidents devant le journal « u ribombu » vite réprimés par les forces de l’ordre présentes en très grand nombre.
22 mars…23 heures 30…dans le maquis, conférence de presse clandestine du mouvement « libertà » qui annonce qu’il va procéder à des actions en « ..territoire français.. »
28 mars…02 heures…violente explosion devant le commissariat de Sarcelles…pas de blessés.. revendication par le mouvement « Libertà »
4 avril…17 heures…la bombe qui visait l’inspection académique de Blois explose de façon prématurée.. quatre morts dont l’artificier et trois passants…de nombreux blessés.
4 avril …20 heures…intervention du Président de la République sur toutes les chaînes de télévision….vive condamnation et appel au calme. Condamnation unanime des partis politiques…le MPF et le FN demande l’arrestation immédiate des responsables des mouvements indépendantistes…quelques membres de l’UMP s’expriment pour dire qu’il est temps de réfléchir à une indépendance de la Corse…JG Talamoni évoque une possible provocation et se refuse à tout autre commentaire
5 avril…23 heures 30…violente explosion dans les locaux de l’association des corses de Paris…pas de blessés…sur des tracts retrouvés sur place, on peut lire « La France aimez là ou quittez là… ». Cette action est revendiquée par un mouvement inconnu des services de police « France jacobine ».
semaine du 6 au 13 avril …très nombreux incidents sur le territoire continental…des personnes d’origine corse sont passées à tabac…des voitures immatriculées en 2B ou 2A sont incendiées..
16 avril…un fonctionnaire d’origine corse est abattu à coups de fusil de chasse par un patron de bistrot après une discussion vive et des échanges d’insultes
17 avril…les mouvements nationalistes dénoncent les pogroms anti-corse et le comportement raciste des français. Ils appellent les membres de la diaspora à rentrer au pays pour leur propre sécurité.
22 avril…nuit bleue sans précédent sur l’île…127 plasticages sont perpétrés de manière simultanée visant tous des biens appartenant à des fonctionnaires continentaux. Le mouvement « Libertà » revendique ces actions et annoncent qu’il ne s’agit que d’un avertissement. « les prochaines actions militaires viseront les personnes »
25 avril…l’intersyndicale corse à l’exception du STC appelle à une journée de grève et renvendique le droit de retrait pour les agents de l’état qui souhaiteraient quitter l’île.
25 avril au 15 mai…multiplication des incidents touchant les intérêts des membres de la diaspora sur le continent…373 fonctionnaires continentaux demandent leur mutation…le STC évoque la chance historique de créer les conditions d’une corsisation des emplois.
16 mai…le Président de la République annonce une conférence exceptionnelle…
17 mai…journaux de 20 heures…le Président avec gravité rappelle les termes de la constitution et le caractère indivisible du territoire français…il met en perspective le droit des peuples à disposer d’eux mêmes…et annonce un référendum national sur la question corse. ..les experts consultés estiment que rien ne s’oppose juridiquement à ce que le peuple français décide par le biais d’une consultation de ce qu’il entend faire d’une partie du territoire…le Président annonce que la question qui sera posée est la suivante…. « êtes-vous favorable à la mise en place des conditions propres à assurer l’indépendance de l’île de Corse ? »
18 mai…querelle de constitutionnalistes sur la validité de ce référendum…sondages très favorables…
20 mai…le référendum est annoncé pour le 30 juin….le projet est révélé dans le Canard Enchaîné…deux ans d’indépendance associée puis référendum dans l’île sur la poursuite du dispositif vers l’indépendance pure et simple.
30 juin…les chiffres tombent…68 % des français répondent oui à la question…ce chiffre n’est que de 47 % en Corse…la campagne a fait rage dans l’île…les commentateurs soulignent que ce chiffre illustre la présence de nombreux fonctionnaires continentaux sur l’île et sans doute aussi l’inquiétude de ceux qui perçoivent des pensions et autres revenus en provenance du continent. Les partis nationalistes font connaître leur satisfaction et demandent la tenue immédiate d’une conférence bipartite pour définir au plus vite les modalités de l’acquisition de la souveraineté nationale…
7 juillet…la conférence est fixée au 30 juillet et se tiendra à Genève…


_________________
politique fiction....troisième épisode en ligne Antisa10


Dernière édition par le Jeu 24 Nov - 14:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

politique fiction....troisième épisode en ligne Empty
MessageSujet: Re: politique fiction....troisième épisode en ligne   politique fiction....troisième épisode en ligne EmptyMer 23 Nov - 12:28

2ème épisode...
Citation :
Juillet….
8 juillet…le chambre de commerce et d’industrie fait connaître son inquiétude face à la catastrophe annoncée de la saison touristique. Le climat tendu a entraîné une annulation en masse de la presque totalité des voyages. Des mesures de chômage technique dans le secteur du tourisme sont inévitables suivant les termes de ce communiqué….La compagnie Corsica Ferries annonce qu’elle réduit ses rotations pour les mêmes raisons…
8 juillet…communiqué de Manca Naziunale « Depuis novembre 1997, des patriotes de gauche ont décidé d’affirmer une démarche plurielle, libre et publique. A Manca Naziunale s’est donc affirmée comme une direction politique de gauche dans la lutte du peuple corse pour le droit à l’autodétermination. Elle exprime sa satisfaction face au processus en cours et rappelle que l’autodetermination ne signifie rien si le peuple Corse reste sous la tutelle économique et sociale de la bourgeoisie… » Elle appelle à une consulte de tous les partis corses.
8 juillet ..appel à une consulte par l’UPC qui rappelle la légitimité historique de son dirigeant Edmond Siméoni en précisant que dans la période qui s’annonce, les Corses doivent se regrouper derrière ceux qui ont toujours incarné leurs valeurs…divers communiqués des mouvements suivants…(Ghjuventu Paolina, Ghjuvent independista, STC....) qui appellent tous à la tenue d’états généraux..
9 juillet ..communiqué de corsica nazione rappelle qu’elle est la plus importante organisation politique de Corse en nombre de militants. Elle précise qu’elle a toujours lutté pour le respect et l'épanouissement de l'identité nationale corse, pour la reconnaissance du Peuple Corse et de ses droits nationaux et pour la maîtrise par la communauté nationale corse de son développement en matière économique, sociale et culturelle. Par la voix de JG Talamoni, elle reconnaît le bien fondé de la consulte mais précise « qu’elle n’entend pas se voir frustrée des résultats acquis par la lutte »
9 juillet…le CAR appelle à la libération immédiate des prisonniers politiques.. braquage de la poste de Calacuccia.. le site l’investigateur indique que les représentants de l’équipe dite du « mistral du large » auraient pris l’attache des principaux dirigeants nationalistes pour signaler leur neutralité dans le processus en cours dès lors qu’il n’y aurait pas d’atteinte à leurs intérêts…réponse cinglante de Independenza aux socio –professionnels « à l’heure où se décide le destin de notre pays, les intérêts boutiquiers n’ont pas droit de cité…d’autant que le tourisme n’apparaît pas comme la solution pour une économie réellement viable.. »
10 juillet…après des tractations menées en coulisse entre les différents protagonistes, le principe des états généraux pour la souveraineté nationale est acquis…ils se tiendront dans les locaux de l’université de Corti…les partis dits français (UMP, PS et PC) ne seront pas invités…..réaction outragée des représentants des radicaux de gauche qui dénoncent une discrimination et se demandent quel sera l’avenir de la démocratie dans ce pays, si les opposants ne sont pas pris en considération….
11 juillet…sur RCFM, réponse de E.Siméoni qui reprend la fameuse phrase « vous avez tort politiquement puisque vous êtes minoritaires dans les urnes »…Les dirigeants de la SNCM font savoir que les modifications intervenues modifient les termes du contrat passés avec l’état français. Ils estiment que la notion de continuité territoriale n’a plus de sens et qu’à défaut de compensation financière pour les pertes subies, ils réduisent à minima, leurs rotations vers l’île.
12 juillet..préavis de grève des marins de la SNCM…Mosconi appelle à la nationalisation de la compagnie « ces bateaux appartiennent à la Corse et sont indispensables à leur développement…En Iran ou en Egypte, les jeunes états ont nationalisé les outils dont ils avaient besoin…faisons de même.. ».
13 juillet…le 1er ministre français appelle au calme et précise que les engagements relatifs à la continuité territoriale seront tenus jusqu’à la fin de l’année. Il condamne par avance toute action qui nuirait aux intérêts des entrepreneurs français et présente les grandes lignes du projet soumis à négociations…
la définition du territoire
le principe d’un transfert de la souveraineté avec offre de principe de la république française pour assumer les missions de défense
le soutien au développement
la cas des personnes éligibles à la double nationalité (nés en France mais susceptibles d’être reconnus comme citoyens corses..) et tout particulièrement la situation des fonctionnaires et agents de l’état. Ces situations reposeront sur le choix des individus concernés qui opteront de manière irrévocable pour une ou l’autres des nationalités.
Les relations économiques (la France continuera à verser les pensions et retraites acquises à titre onéreux et suspendra le versement des pensions à titre gratuit six mois après la proclamation officielle du nouvel état.
L’ensemble des points à débattre seront en tout état de cause mis sur la table lors du somme bipartite de Genève..
14 juillet…brève manifestation à Bastia de personnes âgées pour la plupart devant la plaque commémorative du serment de Bastia.. pris à partie par un groupe de jeunes, aux cris de Corsica Nazione, ces nostalgiques sont molestés…Au journal de 18 heures sur RCFM puis FR3 Corse, Simeoni et Talamoni déplorent cet incident tout en insistant sur la provocation que représentait cette manifestation au moment où le pays accède à son indépendance/ Ils annoncent par ailleurs que les états généraux pour l’indépendance débuteront le lendemain à Corti…

_________________
politique fiction....troisième épisode en ligne Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Antone
Administrateur
Administrateur
Antone

Nombre de messages : 21049
Age : 61
Date d'inscription : 02/09/2004

politique fiction....troisième épisode en ligne Empty
MessageSujet: Re: politique fiction....troisième épisode en ligne   politique fiction....troisième épisode en ligne EmptyJeu 24 Nov - 14:06

Citation :
15 juillet…terrible incendie en Balagne…la colère gronde chez les habitants car aucun renfort aérien n’intervient car les Canadairs sont utilisés sur des feux qui ravagent le Var et les Bouches du Rhône...plusieurs maisons sont brûlées et de nombreux villages évacués.. grande confusion dans l’organisation des secours..à Catteri et Aregnu, les habitants excédés s’en prennent physiquement aux pompiers de l’UISC7…
15 juillet.. début des travaux à Corti.. chacune des organisations présentes fait une déclaration liminaire…toutes revendiquent la participation à la délégation qui se rendra à Genève. Corsica Nazione et l’UPC qui s’expriment en dernier acceptent le principe de cette participation commune mais précisent que la « légitimité historique et la représentativité acquise dans les urnes sont les seuls instruments de mesure pour apprécier l’importance du rôle des uns et des autres dans les négociations à venir.. »…les débats se tiendront à huis-clos…un point presse sera organisé à chaque fin de journée..
15 juillet…à visage découvert, les responsables des mouvements clandestins s’expriment devant des journalistes de la presse français et internationales…Dumenicu A. représentant le mouvement « Libertà » déclare « la victoire qui a été obtenue, c’est à nous que la Corse la doit… » « …nous n’entendons pas être privés de ce que nous avons fait au prix des sacrifices consentis par les militants… » « …nous faisons confiance aux politiques mais nous restons vigilants sur la suite des événements.. » « …Notre victoire ne nous sera pas confisquée.. ». la conclusion de l’intervention est relative à la mise en place d’une trêve et c’est sur un « diu » que se termine cette intervention.
15 juillet…assassinat d’un gérant de bar de Porti-Vecchju…attaque de la perception de Ponte a Leccia…la femme d’un gendarme de la brigade de Luri est molestée. Divers incidents entre des jeunes et des personnes d’origine continentale ou maghrébine sont relevés un peu partout dans l’île.
15 juillet…20 heures…point presse à Corti…Edmond Siméoni et JG Talamoni indiquent que les discussions se déroulent bien dans un excellent climat et qu’un accord sera rapidement trouvé sur l’essentiel des points en suspens. Ils indiquent ne pas souhaiter répondre aux questions des journalistes car ils veulent reprendre les débats au plus vite.
16 juillet…le site « l’investigateur » publie un compte-rendu bien informé de la journée précédente. Il en ressort de vives tensions sur la composition de la délégation et sur le rang des uns et des autres. Siméoni et Talamoni se dispute le leadership. Manca naziunale exige l’ancrage du projet sur des bases socialistes en mettant en préalable la problématique de la réforme agraire et de la récupération foncière. Cette stratégie de rupture est également prônée par I verdi corsi. UPC et CN sont sur des bases dites réalistes.
16 juillet…20 heures…pas de point presse…on apprend que Manca Naziunale a quitté le tour de table.
17 juillet…scandale…le canard enchaîné publie une note interne de la direction générale de la gendarmerie qui invite ses hommes à observer une totale neutralité et à ne pas s’impliquer dans les incidents de quelque nature qu’il soit en ayant présent à l’esprit que « la priorité c’est la sécurité physique des troupes ». Le ministre des armées interrogé sur TF1.ne dément pas….les AGF informent leurs assurés que les contrats d’assurance seront nuls et non avenus à compter du moment où l’île de Corse sera indépendante…manifestation des transporteurs routiers….
18 juillet..la consulte de Corti rend public son document de synthèse :
point 1….la définition du territoire…l’île et les terres rattachées (application du droit international sur la zone économique exclusive)
point 2…l’acquisition dans les plus brefs délais des éléments de la souveraineté nationale
point 3…la définition du peuple corse suivant les critères d’éligibilité déjà énoncés (naissance en Corse, parents corses, résidence depuis plus de dix ans) et accord sur le principe du choix offert aux bi-natioanux
point 4…la demande de la création d’un comité permanent franco-corse compétent pour les problèmes de transition
point 5…l’ancrage dans l’Europe
point 6….l’accord sur le drapeau et l’hymne
point 7…l’accord sur un traité provisoire d’assistance militaire conférant à la République Française la capacité d’intervenir si la république de Corse venait à subir une agression extérieure
point 8….mise en place d’un gouvernement provisoire chargé de préparer des élections démocratiques et d’une manière générale de l’organisation de la transition
point 9…la demande immédiate de reconnaissance par les instances internationales
point 10…la délégation de Genève sera dirigée par Mrs Talamoni et Siméoni et comptera en ses rangs un représentant de chacune des organisations représentatives.

18 juillet…la FFF fait connaître que les équipes de football évoluant en Corse pourront continuer à s’aligner dans le championnat de France suivant le modèle monégasque….


_________________
politique fiction....troisième épisode en ligne Antisa10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/azinzala/
Contenu sponsorisé




politique fiction....troisième épisode en ligne Empty
MessageSujet: Re: politique fiction....troisième épisode en ligne   politique fiction....troisième épisode en ligne Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
politique fiction....troisième épisode en ligne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» politique fiction....troisième épisode en ligne
» Montage ligne à l'anglaise !
» Kevlar en bas de ligne ??
» Bas de ligne combiné
» Bas de ligne camouflage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chjachjaratoghju di Bastia :: Macagna, pallo e lingua corsa!! :: Politique e quistione corse-
Sauter vers: